Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 23:16

Serments

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, né en 1688 a écrit LES SERMENTS INDISCRETS en 1732, sa dernière pièce sera achevée en 1761, "La Provinciale".

La pièce jouée actuellement au Théâtre Artistic Athévains, est une co-production: Théâtre des Deux Rives en Normandie, et La Compagnie du Passage, à Neuchatel.

Un décor fait de petits rochers et de belles lumières, où trône une façon de clavecin à queue... que l'on doit à François Cabanat.

La mise en scène est de Anne-Marie Lazarini, assistée de Bruno Andrieux, les costumes de Dominique Bourde.

Le texte ressemble à s'y méprendre, à bien des situations de sitcoms modernes, qui pensent sans doute avoir fait oeuvre de création...

Une bien sympathique distribution: Jacques Bondoux, Cédric Colas, Julie Pouillon, Dimitri Radochévitch, Arnaud Simon, et une remarquable interprétation de Isabelle Mentré, dans le rôle de Phénice, laquelle a beaucoup de talent!

La comédienne marquante de ce spectacle est, sans conteste, Frédérique Lazarini, qui joue le rôle de Lisette, la suivante de Lucile.

Elle maîtrise son rôle comme j'imagine l'auteur, devait le rêver.

Elle est ce personnage des pieds à la tête, et fait Grande impression.

 

Allez vous plonger dans la légèreté du XVIII° siècle, vous passerez une agréable soirée, dans ce théâtre à part, où de vrais habitués se retrouvent.

 

 

Théâtre ARTISTIC ATHEVAINS

01 43 56 38 32

www.artistic-athevains.com

Partager cet article
Repost0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 14:21

Freres-du-bled.jpg

Le Vingtième Théâtre se singularise souvent par l'audace de sa programmation. Il faut les en remercier, ils ont raison.

On se souvient, il y a peu, de "CHIENNE" ou encore de "LA NUIT d'ELLIOT FALL", deux sympathiques spectacles.

LES FRERES DU BLED, une pièce de Christian Botti, déjà auteur d'une trentaine d'oeuvres.

La mise en scène est de Thierry Harcourt, avec la toujours séduisante Gabrielle Lazure, Manuel Blanc, Mathieu Bisson, Déborah Grall et Issame Chayle.

Une musique de Karim Medjebeur, sous des lumières du King Rouveyrollis, assisté de Jessica Duclos.

Un décor minimaliste, fait de caisses d'emballage en bois, servant parfois d'estrade et le portrait du père, façon Pompes Funèbres, omniprésent au fond de la scène.

Christophe Botti n'a pas vraiment fait de choix dans le traitement de son sujet.

Il oscille entre humour et gravité, sans se déterminer et cela ne permet pas aux comédiens de se libérer.

Une histoire de la guerre d'Algérie, qui ne se nommait pas ainsi, on disait: "Les Evénements", revue et corrigée dans les années 80, et qui met en cause non pas des pieds-noirs, mais des Harkis, qui ont eu à souffrir des deux côtés du conflit.

La salle était enthousiaste et a provoqué trois rappels!!!

Allez donc, vous faire une idée...

 

NB: Mathieu Bisson est remplacé par Robin Causse.

 

 

 

Du 2 Mars au 24 Avril 2011

Du mercredi au samedi à 21H30

Matinée  le dimanche    à 17H30

 

VINGTIEME THEATRE

01 43 66 01 13

www.vingtiemetheatre.com


Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 23:09

image-copie-1.jpg

Josiane Pinson est tellement à l'aise dans ce spectacle, mis en scène par Daniel Berlioux, sous des lumières, bien orchestrées de Jean-Claude Rolland, que d'aucun l'imaginaient être psychanaliste, comme la gentille Hélène Serres est médecin.

Que nenni! Josiane est une comédienne qui s'est formée seule et dont la voxographie est impressionnante.

Comme je ne regarde pas les séries à la télévision, je ne savais pas qu'elle avait eu un rôle récurrent dans "Tribunal": Maître Guyot.

La petite salle du Théâtre des Mathurins était pleine de gens joyeux à l'écouter. Le bouche à oreilles fonctionne fort bien, car ce spectacle prévu jusqu'au 27 mars, se prolonge jusqu'au 30 avril, un vrai succès.

C'est fin, c'est drôle, c'est très intelligent.

Une sympathique découverte de quelqu'un que je ne connaissais pas, mais dont je ne raterai pas le prochain opus.

Il faut aussi remercier la présence du beau fauteuil rouge qui virevolte à chaque personnage.

Et la participation musicale de Barbara, "J'ai peur, mais j'avance", qui sied parfaitement à ce One Woman Show de Grande qualité.

Je vous cède mon fauteuil, allez l'applaudir!

 

 

 

Jusqu'au 30 avril 2011

Du mardi au samedi  à 19H00

Matinée le dimanche à 17H30

 

www.josianepinson.fr

 

 

Théâtre des Mathurins

01 42 65 90 00

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 00:16

labours-copie-1.jpg

Christian DOB, l'auteur de cette comédie rurale, bien ficelée et plutôt drôle, est une figure du Grand Sud-Ouest, il a ses habitudes, depuis 1999, au "Grand Mélo Théâtre", une salle de 230 places à vingt minutes du centre de Montpellier.

Bonne nouvelle! Au Théâtre Daunou, les fauteuils ont été changés. Mauvaise nouvelle, rien d'autre n'a évolué...

C'est le seul Théâtre parisien où les "ouvreurs" s'assoient dans la salle en attendant les spectateurs, ils se lèvent à regret et manquent véritablement d'entrain pour vous placer.

C'est le seul endroit où l'on regrette la pièce de 1 ou 2€ que l'on donne ailleurs, avec plaisir.

 

Toute la distribution de cette pièce est très sympathique, Christophe Rouzaud joue avec entrain, deux rôles, tout comme Chistian Dob, qui est madame Bréchot et Tonton Robert.

Patrick Ferru a un visage élastique, et il faut un vrai talent, pour interpréter un tel personnage. Jean Richard avait des emplois de ce genre.

Franck le Bréhec est un Rocker rural qui veut "Allumez le feu !"

 

Un enquête sur un notaire assassiné et découpé en bien des morceaux. Un flic de choc au pays des labours.

Cette pièce daterait de 2007, mais le dialogue suit l'actualité. C'est simple, c'est frais, et comme j'aime à répéter ce que dit Virginie Lemoine, "Ne boudons pas notre plaisir".

Christian DOB vous attend, il vous fera sourire, pour le moins, et franchement rire pour beaucoup d'autres.

 

 

 

THEÂTRE DAUNOU

Du mardi au samedi à 20H30

Matinée le samedi à 17H30 et le dimanche à 15H30

01 42 61 19 14

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 01:05

affiche hocq 2011

Mise en cène de Marie-Paule Kumps

Lumières de Marie Berthomé

Il y a quelques jours, la mère de mes enfants me demande conseil, pour passer une bonne soirée. Comme elle a du goût,et je sais de quoi je parle, elle ajoute: "J'aimerais bien voir, par exemple et en priorité, Virginie Hocq."

 

Je vois que si nous ne vivons plus ensemble depuis des lustres, nous rions de concert. Et cela tombait bien, je m'étais promis d'y retourner.

Et, comme toujours, cela se pressait et se bousculait dans la ruelle qui mène au Petit-Montparnasse. Nous avons poireauté, un peu, dans les frimas, il semblerait que le Che ait eu quelque retard à voir poindre son crépuscule, et le Commandante passe juste avant, sur la même scène...

Mais nous y sommes enfin, et Virginie a merveilleusement rôdé son spectacle qui s'est étoffé d'une dizaine de minutes, depuis sa création parisienne, le 12 janvier dernier.

Elle est époustouflante! Un rire garanti toutes les quinze secondes.

Le mystère de la page 27 est de plus en plus entretenu... Je n'ai pas eu la "gerboulade", mais le Thierry, héros du soir, était assis où je l'étais moi-même, la fois dernière. L'ai je échappé belle?

Je ne vous dirais, une nouvelle fois, rien de plus, alors cessez de m'interroger!!!

Si, d'aventure, vous n'êtes pas encore allés voir Virginie Hocq -H.O.C.Q.- Il faut vous y précipiter, pour enfin, être à votre tour la vedette près de la machine à café de votre bureau. Combien d'envieux allez-vous faire en disant: J'y étais!.

 

 

 

 

Théâtre du Petit-Monparnasse

01 43 22 77 74

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 00:46

Busy.jpg

Photo Copyright Tom Cornille

Dominos and Butterflies est le 4ème spectacle de Hors-Série III, et la prolongation de "Keeping busy still".

La chorégraphie vient du collectif "Busy Rocks", et est interprétée par ses membres, Franziska Aigner, Fabiàn Barba, Tuur Marinus et Gabriel Schenker, ils sont tous issus de P.A.R.T.S. en 2008.

 

Comme le départ du titre le laisse supposer, c'est aussi fascinant à regarder que le mouvement des dominos qui tombent les uns après les autres, entraînant par leur chute, celle du suivant.

C'est aussi aléatoire que c'est mal prévisible. Une chaîne sans fin, comme le mouvement perpétuel.

Quant à la seconde partie du titre - Butterflies - C'est la même synergie, mais en accélérée. Ce qui donne une gestuelle étrange, avec une impression de burlesque et de surréalisme.

 

Du 28 février au 4 mars 2011 à 21H

 

Théâtre de la Bastille

01 43 57 42 14

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 11:50

Constance.jpg

La Princesse Constance le reconnaît bien volontiers d'entrée. Elle dit avoir une tare, elle est Picarde! Qu'on se le dise!

Elle ne fait que partager une région avec des gens comme Jean de la Fontaine, Jean Racine, Paul Claudel et... Elodie Gossuin.

Constance aborde toute une série de personnages, plus truculents les uns que les autres. Elle élève le Nutella au rang du caviar et s'en pourlèche.

C'est un spectacle très agréable, dans un théâtre où le rire est toujours à l'affiche.

Vous pouvez aussi la retrouver régulièrement dans l'émission de Laurent Ruquier, "On n'demande qu'à en rire", dont elle est pensionnaire.

A la sortie, si vous avez été sages, Princesse Constance vous remettra une véritable plume de panda!!!

plume.jpg

Plume de Panda

 

Chaque dimanche et lundi à 20H

www.princesseconstance.fr

LA COMEDIE DE PARIS

01 42 81 00 11

Partager cet article
Repost0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 13:14

RD3.jpg

Richard DUDZIAK est un photographe à part, il manie ses objectifs comme s'il avait un pinceau au bout des doigts et une palette de couleurs. Sa faconde et son allant désinhibant les plus rétifs.

RD2.jpgUne session avec lui s'apparente plus à des prises de vue avec un copain, tout se passe en douceur, dans le sourire et la bonne humeur.

Il s'est fait une spécialité d'approcher les artistes et de donner aux autres le sentiment qu'ils en sont aussi.

 

Si vous avez besoin de photos différentes  qu'elles vous ressemblent vraiment, adressez-vous à lui.

Richard est très mobile et il aime à faire de nouvelles connaissances.

RD4.jpg

Richard DUDZIAK

www.studioartcom.fr

06 08 47 30 85

Partager cet article
Repost0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 01:19

LA-METHODE-Affiche-copie-1.jpg

Une très intelligente pièce de Jordi Galceran, écrite en 2003, elle a été adaptée et jouée depuis, dans plus de 40 pays

L'adaptation française est de Thierry Lavat, qui a fait un magnifique travail, tout en finesse, en humour.

Il n'y a que le monsieur devant moi qui s'est ennuyé et ne cessait de se tortiller sur son siège, j'ai bien observé, c'était le seul de la salle, l'exception qui confirme la règle...

Alors que même si ça grince, ça passe!!!

Cette pièce est un vrai bonheur. Et Thierry Lavat est allé au bout, en assurant une jolie mise en scène.

Il lui fallait quatre très bons comédiens, et ils sont là!

Marie Piton, Yannis Baraban, l'excellent Philippe Vieux et un grand bravo à Lionel Abelanski.

Le décor est de Olivier Prost, les lumières de Philippe Lacombe, avec une musique de Nesles.

Qui est vrai? Qui ment? Cette pièce est à ressort, une fausse poupée gigogne, on  ne sait jamais ce que l'on va trouver, sous la suivante...

Une vraie bonne soirée! De très bons artistes!

 

Du mardi au samedi  à  21H

Matinée   le samedi  à  18H

 

THEÄTRE TRISTAN-BERNARD

01 45 22 08 40

Partager cet article
Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 12:43

Nothing-to-do-1-300dpi.jpg

Photo: Antony Batista Studio Toniomodio

 

Le Théâtre de la Bastille, propose un programme intitulé HORS SERIE N°3 avec quatre spectacles dont NOTHING TO DO.

Après LISTEN TO ME de Gertrude Stein, Emma Morin revient sur scène, accompagnée du guitariste Ryan Kernoa et du chanteur Jouanlong.

Les textes chantés sont extraits de "LA ROUTE DE SALAMANQUE" et de "NOTHING TO DO" de Pascalle Monnier.

Toute une série de questions posées qui restent sans réponse.

La première partie est cependant réussie grâce à la présence de l'envoûtante Emma Morin. La deuxième partie est plus... expérimentale.

Le décor est réduit à sa plus juste expression, une chaise et un ventilateur.

Un voile tendu devant la scène, donne un effet de distanciation et sert aussi de support à de la vidéo.

Il est donc recommandé de ne pas s'installer trop près de la scène, pour optimiser au mieux de l'effet escompté.

La photo ne restitue pas le visuel ressenti, la lumière n'est pas bleue, mais elle met, au contraire, la flamboyance des cheveux de la comédienne bien en valeur. Ces lumières sont signées de Laurent Bénard.

Les textes de Pascalle Monnier sont édités chez P.O.L

 

Jusqu'au 2 mars. Pour les horaires www.theatre-bastille.com

 

 

Théâtre de la BASTILLE

01 43 57 42 14


Partager cet article
Repost0