Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 18:12

Marigny-Woody.jpg

C'est beaucoup plus par curiosité, que motivé par une réelle envie, que je suis allé voir cette pièce.

L'affiche me tentait, même si force m'est de reconnaître que Michel Boujenah, ne m'a jamais fait rire au Music-Hall.

A contrario, je l'aime beauoup comme comédien au cinéma, et pour l'avoir croisé une ou deux fois, je le trouve très sympathique.

Et miracle ! Cette adaptation de "Whatever Works", par Daniel Benoin, qui en a assuré la mise en scène et en lumière, est une très agréable surprise.

Plus qu'une pièce de théâtre, c'est une alchimie heureuse entre des décors animés et des présences sur scène.

On visite une brocante, et quelques minutes plus tard, on se retrouve dans la cabine d'une péniche amarrée à Paris.

Nous devons cette multitude de décors très bien orchestrés à Jean-Pierre Laporte avec les effets vidéo de Paulo Correia.

Les costumes sont de Nathalie Bérard-Benoin. Clément Althaus a participé à la mise en scène.

Michel Boujenah, embelli et en pleine forme, Cristiana Réali, toujours belle et de plus en plus à l'aise dans les personnages qui font rire. On se souvient de ses rôles, il y a peu, au Palais Royal, dans Feydau.

Matthieu Boujenah, Charlotte Kady, deux rôles et beaucoup de charme. Paul Chariéras, Jonathan Gensburger et Bruno Andrieux.

Un rôle inattendu pour Eric Prat, qui m'avait bien fait rire dans son One Man Show au Petit Saint-Martin. En finesse et tendresse.

Et une révélation, une jeune femme qui accumule tous les prix et les espoirs, et dont ce sont les premiers pas sur une scène de théâtre, alors qu'elle s'est déjà fait remarquer au cinéma, et qu'elle a - aussi - été choisie, pour être l'égérie d'un parfum de luxe: Nora ARNEZEDER.

Elle est belle et c'est une fantastique comédienne, qui va être pour beaucoup dans le succès que va remporter cette programmation, qu'il ne faut surtout pas manquer de venir applaudir.

Une étoile est née !!!

 

 

Du 17 avril au 23 juin 2012

Du mardi au vendredi à 21H00

 

 

 

Théâtre Marigny

www.theatremarigny.fr

0892 222 333

Partager cet article
Repost0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 21:34

hernani--laffiche.jpg

HERNANI, est une pièce emblématique de Victor Hugo, dont la première eut lieu le 25 février 1830, ce qui déclencha ce qu'on appellera "La bataille d'Hernani", entre ceux qui se voulaient "Classiques" et les autres s'intitulant "Les Romantiques", et qui voulaient décréter  une révolution de l'art dramatique, autour de Victor Hugo.

Cette pièce se joue actuellement au Théâtre de Belle Ville, proposée par la compagnie Nova.

Les costumes d'époque sont sobres et élégants, (Sarah Lazaro et Julie Vignot), ainsi que les décors, très réussis.

La mise en scène est de Margaux Eskenazi, avec: Sylvie Beurtheret, Laurent Deve, Thomas Moreno, Jean Pavageau et Laure Grandbesançon.

Scénographie: Chloé Dumas.

Illustration sonore: Nawel Ben Kraiem.

Les lumières sont de Sabine Belotti.

Le public était enthousiaste, pour cette Première.

 

 

Du Vendredi 20 avril au Dimanche 03 Juin 2012.

 

 

Du mercredi au samedi à 21H00

Matinée   le  dimanche  à 17H00

 

 

Théâtre de Belle Ville

01 48 06 72 34

Partager cet article
Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 23:43

75790-meilleurs-voeux.jpg

J'ai eu le pressentiment que j'allais assister à un petit bijou de pièce, destiné à faire un long chemin.

Mais, en ces temps de vacances et d'élection de notre prochain Président, je n'ai trouvé personne avec qui partager ce beau moment de théâtre.

La mère de mes enfants partait voter en Normandie, Fabienne allait - pour moi -  voir "Hernani", mon ami Claude ne bouge plus de son canapé, Frédérique avait une soirée professionnelle, Jacotte répond toujours en retard, Aurélie veille sur sa fille hospitalisée.

Alors, je suis allé seul - en vélo - dans ce beau théâtre Tristan Bernard, dont on repart toujours sous le charme, eu égard à la qualité de la programmation.

Et, je n'ai pas été déçu. La nouvelle comédie de Carole Greep, ( 3000 représentation avec "J'aime ce que vous faites") est déjà, et sera  un succès.

Une très belle mise en scène de David Talbot. L'inversion du décor en chanson, est une véritable trouvaille.

Antoine, facteur indélicat par amour et excès d'émotion, est touchant et drôle.

Il l'était déjà dans "Le Tour du Monde en 80 Jours" de Sébastien Azzopardi et Serge Danino. Pas étonnant que Rodolphe Sand, "Mission Florimont", soit dans la salle, pour cette première.

Sandrine, Juliette Galoisy, a tout de celles et de ceux qui viennent des Cours Périmony, véritable vivier de talents.

Elle est éblouissante, et si belle nue, sous la douche... ( Je le mentionne, pour donner envie...)

Quelle justesse de ton, quelle énergie, quel jeu. Comment une jeune femme qui débarque chez un suicidaire, déguisée en poulpe, peut nous séduire pendant 1H30??? Cela s'appelle LE TALENT !!!

Bien fol celui qui ne réserverait au plus vite, et ne pourrait de fait, pas dire près de la machine à café de son bureau, quand tous les autres en parleront: "Bien évidemment, j'y suis allé !!!".

 

Le décor est de Agnès Marin, les lumières et les bougies de Julian Morgant, les costumes de Cécile Marin et l'agréable intermède sonore de Emmanuel Donzella.

 

 

Du mardi au samedi à 21H00

Matinée   le samedi à 18H00

 

 

Théâtre TRISTAN BERNARD

01 45 22 08 40

Partager cet article
Repost0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 21:38

MProust_archipel_2012.jpg

J'avais vu - la dernière fois - Lola Sémonin, LA MADELEINE PROUST, en mars 2008, au Théâtre Rive-Gauche.

Je suis retourné ce soir, voir son spectacle "HAUT DEBIT", au Théâtre de l'Archipel.

Son personnage, en tendresse affichée, s'inquiétait du devenir de Kamel, un gamin placé en famille d'accueil, dans la région.

Je préfère, quand elle décrit les habitants, du côté de Morteau.

Je suis totalement imperméable au "Wech-Wech" et autre rap, même s'il vient du Deux-Cinq.

Mais, c'est tout à fait personnel, elle va sans doute se trouver et s'attirer une nouvelle clientèle. La salle riait de bon coeur.

Elle a emprunté une ou deux citations qui reviennent à Coluche, mais pourquoi pas, elles font toujours rire.

L'unicité de ses tissus imprimés est un gag visuel, qui sert de fil rouge, cela fait rire et sourire chacun, tout au long du spectacle.

Lola Sémonin a une recette, qui fleure bon sa région, elle nous en livre une nouvelle version, et le public s'en amuse de bon coeur.

Il faut aller la voir, la revoir ou même la découvrir.

 

 

 

Jeudi, Vendredi et samedi à 19H00

 

Théâtre de l'Archipel

01 48 00 04 05

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 23:09

surmesure web

J'avais vu ce spectacle le 14 décembre dernier et j'avais terminé ma chronique par: "C'est un peu court jeune homme" - Un quart d'heure supplémentaire ferait plaisir à tout le monde.".

L'attaché de presse m'avait aussitôt fait savoir que cet "allongement" du spectacle était dans les tuyaux et qu'il serait ravi que je revienne.

C'était ce soir, et la salle était quasiment pleine de gens heureux d'être là et de se détendre.

1H30 - enfin - à tailler des costards sur tout ce qui bouge. Il ridiculise à plaisir, prévenant pourtant "On n'est pas là, pour dire du mal", tout en inventant des répliques crédibles, et ridicules, pour chacune de ses cibles et victimes.

Il y a une ossature de base, et il se greffe du texte "tout frais", issu de l'actualité, laquelle en cette période de campagne électorale, donne de la copie fertile et abondante, l'homme se régale...

Si vous venez le voir toutes les 48 heures, vous aurez un spectacle totalement différent.

Il a fait rire toute la salle, autant à Droite qu'à Gauche ou aux extrêmes, mais il a réuni tout son public, dans un rire unanime.

Pour les plus jeunes, ils évoquent sa collaboration avec Anne Roumanoff, moi je pense à ces années de complicité avec Thierry Le Luron.

Il avait fait, dans le Quotidien de Paris, une mauvaise critique sur l'imitateur. Thierry, au lieu de s'en fâcher, a contacté Bernard, ils se sont rencontrés, sont devenus amis et ont fait rire toute la France...

 

Allez voir Bernard Mabille, avant qu'il ne quitte ce beau théâtre !!!

 

Jusqu'au 6 mai 2012

 

 

Du mardi au samedi à 20H00

Samedi à 16H00 et Dimanche à 15H00

 

 

Théâtre Saint-Georges

01 48 78 63 47

Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 10:55

93.pngUne belle représentation de QUATREVINGT-TREIZE (écrit selon le souhait de l'auteur), de Victor Hugo, dans une mise en scène de Godefroy Segal.

Cela tient du funambulisme.

Le décor est composé de deux grands écrans dominant la scène et on peut admirer 75 peintures, toutes signées de Jean-Michel Hannecart.

Le jeu se fait en costume de ville, par opposition aux personnages figurant sur les toiles, lesquels sont en habits d'époque.

 

Les comédiens sont: Géraldine Asselin, Nathalie Harrion, François Delaive, Alexis Perret et Boris Rehlinger.

Cette pièce, tirée du roman, est à voir pour la valeur du texte de Victor Hugo dont l'engagement politique a beaucoup fait pour la république débutante.

Cette oeuvre est le dernier roman de l'auteur et il est paru en 1874.

 

 

 

 

Du 7 au 13 avril 2012

Du 02 au 20 mai 2012

 

Du mercredi au samedi à 20H00

Le dimanche à 16H00

 

 

Maison de la Poésie

Passage Molière

157, rue Saint-Martin

75003 PARIS

01 44 54 53 00

Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 00:13

affichelessermentsreprise.jpg

J'avais déjà vu LES SERMENTS INDISCRETS, en mars 2011, au même théâtre, avec la même distribution.

J'avais été charmé par cette pièce, dont vous pourrez retrouver la chronique sur ce blog.

J'ai vu ce soir, un spectacle totalement différent, et bien moins séduisant. Frédérique Lazarini, jouait une "Lisette" en finesse et délicatesse.

Ce soir, elle clamait, voire hurlait ses répliques, avec peu de nuances de ton.

Isabelle Mentré, délicieuse et talentueuse, il y a un an,  a maintenant un phrasé qui fait peut-être un peu trop "d'jeune", lénifiant et cache-talent.

Arnaud Simon, ne sait que faire de son corps et accumule les postures ridicules.

La scène blanche est recouverte d'un affreux plastique transparent, comme pour des meubles en déménagement.

Un perroquet inaudible réunit les personnages dans une scène finale.

Bref !!! J'ai adoré en mars 2011, et je n'ai vu ce soir, qu'une très mauvaise copie de mon souvenir.

Cela va sans doute, s'arranger....

 

 

Du 03 au 29 avril 2012

Mardi:   20H00

Mercredi et Jeudi:  19H00

Vendredi et Samedi: 20H30

Samedi et Dimanche: Matinées à 16H30

 

 

 

Théâtre ARTISTIC ATHEVAINS

01 43 56 38 32

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 22:12

Requiem.jpeg

Je ne connaissais pas le Théâtre Musical Marsoulan, dans la rue du même nom.

Quelle belle salle !!! Des fauteuils dont le confort ferait rêver bien des salles plus connues...

Pour ne rien gâcher, la jeune femme à l'accueil est souriante et délicieuse, et celui qui est au contrôle, pour s'occuper ensuite de la régie, est aimable et efficace.

REQUIEM POUR UNE GARCE, se dit une comédie cynique, de David Sauvage, dont j'avais déjà vu une pièce très amusante, VEUVE LA MARIEE, en Juillet 2011. François RIMBAU y était comédien, et ce soir c'était le metteur en scène de cette farce ténébreuse.

Sur scène, Guillaume CLEMENT, dont je ne sais que peu de choses. il est passé se former aux Cours Pygmalion, (que je ne connais pas), et il aurait un handicap de 19 au Golf, je me gausse, le mien est de 14...

David SAUVAGE s'est offert un rôle singulier et trouble, et j'ai découvert Julie BARONNIE, qui a une interprétation convaincante, dans une belle plastique, et pourtant toute en retenue.

Un couple au bord de la rupture, une âme damnée, et deux meurtres... Le tout en 1H15.

Je ne vous en dirais pas plus, allez rire et trembler, dans ce beau théâtre, bien trop méconnu...

 

 

Mercredi à 19H30

Jeudi      à 20H00

 

Théâtre Musical MARSOULAN

20, rue Marsoulan

750012 PARIS

 

01 43 41 54 92

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 18:23

Simone-copie-1.jpg

TRINIDAD

Hélène SERRES

Vanina SICURANI

et

BONBON

 

En ce 10 avril pluvieux, je suis retourné voir à la Comédie de Paris, ET PENDANT CE TEMPS, SIMONE VEILLE, qui donnait une nouvelle représentation exceptionnelle et professionnelle. Salle comble de l'orchestre au balcon.

Beaucoup de comédiens dans ces fauteuils rouges, et aussi de figures connues et reconnues du Théâtre.

Les comédiennes citées plus haut, semblent heureuses de jouer ce spectacle, avec cette écriture chorale. Il serait injuste d'oublier l'excellente Corinne BERRON, qui a fait également la mise en scène, et s'est occupée de façon efficace à remplir ce théâtre.

J'aurais aimé avoir le sentiment de Jacqueline, la précieuse collaboratrice de Corinne, que je sais avoir été  de toutes les répétitions, mais je n'ai eu l'heur de l'apercevoir.

J'ai cru observer quelques changements de textes, ils sont bien venus, et même de scénographie, dans le bon sens.

Ce spectacle contient des passages hilarants. On y rit souvent, et même beaucoup.

Je ne lui vois qu'un défaut: Je lui trouve dix minutes  de trop, la fin traîne en longueur et casse le rythme.

 

 

Très bientôt, à l'affiche.

 

 

Mardi 10 avril 2012

COMEDIE DE PARIS

42, rue Pierre-Fontaine

75009 PARIS

Partager cet article
Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 23:02

DERNIERE-DEMARQUE-Affiche.jpg

Avec Aurore BOUSTON, Marion LEPINE et Anne THOMAS.

Trois filles aux talents multiples, avec de solides références musicales. Je ne vais pas tout vous énumérer, mais Marion Lépine était éblouissante dans "La Vie Parisienne" mise en scène par Alain Sachs, au théâtre Antoine, je m'en souviens fort bien.

Anne Thomas, un CV artistique long comme un bras, Aurore Bouston, un bras au mois aussi long, pleine de charme.

Trois filles qui se sont trouvées pour réinventer des mélodies connues ou pas, d'un siècle voire deux.

Elles s'accompagnent de moult instruments, certains plus improbables, les uns que les autres, notamment Anne Thomas qui siffle aussi bien qu'elle joue.

C'est burlesque, déjanté, réjouissant et très bien mis en scène. Elles ont cherché la difficulté, et s'en sortent fort bien. Bravo !!!

Elles ont du talent, elles osent l'original, on sent le travail et il porte ses fruits, et cela va être de plus en plus évident, au fur et à mesure des représentations à venir.

Alors, comme le dit si bien l'excellente Virginie Lemoine, "Ne Boudez pas votre plaisir" !!!

Elles vous feront rire, chaque lundi, jusqu'au 25 juin 2012, au Sentier des Halles à 20H00, ouverture des portes à 19H45.

Dommage d'ailleurs que ces portes soient si longues à s'ouvrir, quand rien n'est prévu pour s'abriter de la pluie, alors qu'il y a un bar sympathique à l'intérieur, avec une carte de cocktails qui fait envie...

 

 

LE SENTIER DES HALLES

50, rue d'ABOUKIR

75002 PARIS

www.lesentierdeshalles.fr


Partager cet article
Repost0