Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 20:49
Dans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINES

En 1969, je me suis laissé tenter par la CAMARO, sur les conseils de Monsieur de Vaumécourt, qui était l'attaché de presse de GENERAL MOTORS FRANCE.

Une voiture très proche de la Mustang, et quand on a adoré celle-ci, on se demande ce que l'on fait dans l'autre...

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINES

Alors l'idylle a été de très courte durée, d'autant qu'à cette époque, il était facile d'avoir plusieurs voitures en même temps et il n'y avait jamais de soucis pour en revendre une.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINES

C'est donc en deux temps trois mouvements que l'on m'a repris la Camaro, pour me conseiller le nec plus ultra, la FIREBIRD.

Beaucoup plus de charme, alliant confort et sportivité.

Le compte-tours inclus dans une coque sur le long capot, un gadget amusant, qui s'est révélé utile.

Je me suis bien amusé avec cette voiture, mais comme j'en avais d'autres, je n'ai pas beaucoup roulé avec.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINES

Cette PLYMOUTH de 1957, m'est arrivée par hasard, un peu comme dans le film de Robert DHERY: "La belle Américaine". Nous sommes en mars 1970.

J'avais un bureau, au 35 rue de la Boétie. C'est là que Thierry le Luron et mon frère devinrent amis.

Un garçon, que je connaissais depuis des années, Mike St Laurent, débarque et me dit qu'il a une voiture à me vendre, c'est urgent.

Le bougre est un joueur invétéré membre de tous les Cercles.

Je lui réponds que je n'ai pas besoin d'une voiture et que je n'ai que 600,00 Francs sur moi...

Il empoche l'argent, me donne les clefs et la carte grise, et il file.

Ce n'est que le soir que je vais découvrir ce véritable "paquebot", avec des aménagements intérieurs surprenants. Un bar, télévision dont on change les chaînes par une pédale au pied.

J'avais déjà perdu une Jaguar, il en sera de même pour cette Plymouth.

Au retour d'un gala désastreux que j'avais produit en Alsace avec Jacques Dutronc, je casse un roulement, juste devant un garage. Je laisse la voiture et je prends place dans la R8 de mon ami Jean-François Heissat qui me suivait.

J'ai totalement oublié de noter l'adresse du garage... Je n'ai jamais revu ma "Belle Américaine".

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINES

A l'occasion d'un premier séjour aux Etats-Unis en 1976, j'ai eu une THUNDERBIRD.

Voiture idéale pour transiter de Tower Records sur Sunset Blvd à la plage de Santa Monica.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINES

A l'occasion d'un autre séjour en 1980, j'ai repris une THUNDERBIRD, la nouvelle version, plus compacte. Pour peu de temps...

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINES

Car, quand ma fille est arrivée avec sa mère qui me fera deux autres filles, j'ai choisi une voiture discrète et familiale. La CAPRICE CLASSIC.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINESDans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINES

Robert BONNARDOT

17 avril 2020

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINES
Dans la Série: Souvenirs de mes volants: MES AMÉRICAINES
Partager cet article
Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 17:10
DÉSORDRES à LA MANUFACTURE DES ABBESSES

Dans la série "Je devais voir ce soir": DÉSORDRES.

Une pièce de Yamina HADJAOUI

Mise en Scène: Swan DEMARSAN

Avec:

Oriane BLIN

Boris KHALVADJIAN

 

Sarah et Thomas forment un couple que l'on pourrait qualifier de "réussi".

Mais l'image peut-elle résister aux épreuves?

 

Du 14 au 31 Mai 2020

Du Jeudi au Samedi   à 21H00

Matinée le Dimanche à 17H00

 

Durée: 1H30

Une programmation très courte, j'espère pourtant voir cette pièce après avoir été déconfiné, en tous cas... Dès que faire se pourra...

 

THÉÂTRE LA MANUFACTURE DES ABBESSES

01 42 33 42 03

 

Robert BONNARDOT

DÉSORDRES à LA MANUFACTURE DES ABBESSES
DÉSORDRES à LA MANUFACTURE DES ABBESSES
Partager cet article
Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 03:08
CHRISTOPHE 1945-2020

Daniel BEVILACQUA dit CHRISTOPHE, le Saint patron des pilotes automobiles, un petit gars de Juvisy-sur-Orge, passionné de Blues et de voitures.

Avec sa disparition, c'est une nouvelle page de mes souvenirs qui se referme. brutalement.

Il devait se produire au Grand Rex, au mois d'Avril, spectacles reportés les 28 et 29 septembre.

Grâce à lui, j'ai gagné très jeune la plus grosse somme d'argent de toute mon existence, et un soir je crois qu'il m'a sauvé la vie, ou pour le moins de me retrouver blessé dans un grave accident de la route.

Il était à ma table avec Hervé Vilard , lors d'un anniversaire de Johnny, dont j'ai déjà parlé.

Une occasion d'évoquer des souvenirs.

J'ai travaillé avec lui de 1966 à 1968. Il a eu une suspension de permis, très rare à cette époque.

 Il a donc décidé de tout arrêter. Il s'est installé, chaque jour chez Savy, rue Balzac, en face de RTL, pour jouer aux dés.

Je l'ai vu pour la dernière fois, il y a deux ou trois ans. Comme souvent, j'étais arrivé en avance pour aller au théâtre et j'ai fait le tour du pâté de maisons.

Soudain, je le vois devant moi, alors je fredonne une chanson de lui, que personne ne connait, il se retourne et nous sommes allés prendre un verre dans un bistro qui fait l'angle des Boulevards Quinet et Raspail.

CHRISTOPHE 1945-2020CHRISTOPHE 1945-2020

Il est le type le plus étonnant que j'ai eu la chance de croiser, j'ai bien des anecdotes à raconter à son sujet, toutes plus surprenantes les unes que les autres.

Jamais plus, il ne déambulera morose, dans sa veste de soie rose...

 

Robert BONNARDOT

17 avril 2020

CHRISTOPHE 1945-2020
CHRISTOPHE 1945-2020
Partager cet article
Repost0
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 21:15
Dans la Série: Souvenirs de mes volants: FORD MUSTANG

En 1968, j'ai eu une MUSTANG SHELBY 350 GT, DE 1966 dans un état impeccable, avec 4 000 Kms au compteur.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: FORD MUSTANG

Je l'ai acheté à un boutiquier de la Rue de la Pompe qui avait effrayé toute sa famille au volant.

Sa femme le pressait énergiquement de se séparer de cette voiture.

J'ai négocié un bon - même très bon prix -, avec l'approbation de l'épouse de mon marchand de mode féminine.

Comme avec une première Porsche, une MUSTANG SHELBY 350 GT première version, on ne peut pas l'oublier. C'était une boîte manuelle, avec un curieux levier de vitesses qui tressaillait.

J'ai adoré cette voiture et j'ai dévoré la biographie de Caroll Shelby, un génie visionnaire qui a sorti Ford du marasme.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: FORD MUSTANGDans la Série: Souvenirs de mes volants: FORD MUSTANG

En 1969, j'ai d'abord eu une Mustang Shelby 500GT de 1968.

On pouvait identifier immédiatement la série II, car les feux arrières n'étaient plus saillants, mais intériorisés dans la carrosserie.

 

La même année, j'ai eu une Mustang "normale" et de l'année.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: FORD MUSTANG

C'est avec cette Mustang Bordeaux que je me suis présenté au Fort de Vincennes, pour les "Trois Jours".

Je cherche une place le long du fossé avant la caserne, rien.

Les barrières sont levées, alors je rentre et je vais au Parking Visiteurs.

Un semi gradé fond sur moi:

- Vous ne pouvez pas rester

là !

- Pourquoi, c'est un Parking Visiteurs?

- Vous venez voir qui ?

- Je viens pour le Conseil de réforme.

- Vous n'êtes pas un visiteur, mais un appelé !

- Je reviendrai un autre jour...

Il ne m'oblige pas à ressortir la voiture et je me retrouve avec une sentinelle, qui m'accompagne partout, dans toutes les épreuves.

Pour faire court, je termine devant un Psy, qui me demande:

- Vous avez envie de faire l'armée?

- Pourquoi pas, on doit pouvoir s'y amuser...

- Monsieur, des gens comme vous, on n'en a pas besoin ! Exempté !

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: FORD MUSTANG

En 1970, un Cabriolet Mustang Bleu de l'année, boîte automatique.

Ce qui a donné à mon frère l'envie de faire ses premiers essais derrière un volant... Quelques centaines de mètres ont été suffisants pour le convaincre de me rendre ma place.

Des voitures de légende, et après James Dean, c'est Steve Mac Queen qui a donné ses lettres de noblesse à cette magnifique auto.

 

Caroll SHELBY

Caroll SHELBY

Robert BONNARDOT

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: FORD MUSTANG
Dans la Série: Souvenirs de mes volants: FORD MUSTANG
Partager cet article
Repost0
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 17:36
JEANNE d'ARC au Théâtre de la Contrescarpe

Dans la série: "Ce soir, je devais voir": Jeanne d'Arc.

 

Un texte de Monica GUERRITORE, qui signe la Mise en Scène et d'après une traduction de Jean-Paul MANGANARO.

 

Avec, dans le rôle titre:

Séverine COJANNOT

Collaboration artistique:

Bénédicte BAILBY et

Jeanne SIGNÉ

 

Le portait d'une femme courageuse, icône de l'Histoire de France.

De la jeune campagnarde à la combattante héroïque.

 

Du Mercredi au Samedi à

19H00

Matinée le Dimanche à

18H30

 

Durée: 1H10

 

J'espère voir ce spectacle très prochainement, et en tous cas... Dès que faire se pourra...

 

THÉÂTRE DE LA CONTRESCARPE

01 42 01 81 88

 

Robert BONNARDOT

JEANNE d'ARC au Théâtre de la Contrescarpe
JEANNE d'ARC au Théâtre de la Contrescarpe
Partager cet article
Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 21:05
Dans la Série: Souvenirs de mes volants: PORSCHE

PORSCHE 911  1967

La toute première, c'est celle dont j'ai encore l'odeur au fond du cerveau, et le son de son moteur, jamais retrouvé, un souvenir intact.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: PORSCHE

C'était en 1967. Une voiture "vivante", avec un moteur souple. De jolies jantes élégantes.

Pas très gourmande et aussi à l'aise en ville que sur route..

Moteur 2,0l - 6 Cylindres - 130 CV.

 

Quelques mois plus tard:

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: PORSCHE

La Targa 911, avec un arceau de sécurité discret, caché astucieusement dans le desing de l'habitacle.

Pour une raison bien précise, je me souviens parfaitement du prix de cette auto en 1967: 45 000 Francs.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: PORSCHEDans la Série: Souvenirs de mes volants: PORSCHE

En 1986, je pensais me faire plaisir avec une Réplique de la Porsche SPIDER 550, voiture immortalisée par James Dean.

La mienne n'avait qu'un moteur 1600 cm3 VW, un bruit d'échappement trop "Cocci".

Sous la pluie, la capote fuyait de partout... Cette auto venait de Belgique.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: PORSCHE

En 1992, une Porsche 944 de 1988.

2990 cm3 - 250 cv - 4 Cylindres.

Agréable d'être derrière son volant, mais sans avoir le sentiment de conduire une Porsche.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: PORSCHE

En 1995 - PORSCHE 911 TURBO.

Une voiture de 1993, avec un moteur 3,6l qui ne m'a laissé que de bons souvenirs.

Notamment, pour son rapport à la revente.

J'ai eu un petit accident, qui a endommagé tout l'avant.

Un garage de province a acheté - très bien - l'auto "en l'état".

L'assurance a fait le reste, après passage de l'expert.

Jamais, elle n'aurait atteint le montant obtenu, avant le choc...

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: PORSCHE

La plus jeune de mes filles, assise sur l'aileron, avait l'âge que son fils a aujourd'hui... Et la vie continue...

 

Robert BONNARDOT

15 Avril 2020

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: PORSCHE
Dans la Série: Souvenirs de mes volants: PORSCHE
Partager cet article
Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 17:42
OPÉRA EN PLEIN AIR 2020

Depuis 2001, ce rendez-vous estival bénéficie d'un public fidèle et conquis.

Initialement prévu, comme chaque année, de Juin à Septembre, son calendrier va bien évidemment être modifié et dès que possible, je communiquerai les dates retenues après le déconfinement.

 

Cette année, à l'affiche: Madame BUTTERFLY de Giacomo PUCCINI.

Opéra en Plein Air, avait déjà proposé ce spectacle en 2011, dans une Mise en Scène de Christophe Malavoy.

Madame BUTTERFLY, une œuvre devenue depuis 1904, l'un des opéras les plus populaires du répertoire lyrique.

Mise en Scène: Olivier DESBORDES, assisté de Yassine BENAMEUR.              

 

Avec:

Serenad BURU UYVRV  Soprano

Jeffrey HARTMAN  Ténor

Kristian PAUL            Baryton

Éric VIGNEAU          Ténor     

Irina de BAGHY

Mezzo-Soprano                       

Yassine BENAMEUR  Ténor

Matthieu TOULOUSE Basse

 

Direction Musicale:

Dominique TROTTEIN en alternance avec Gaspard BRÉCOURT.

Costumes: Diane BELUGOU

Le jeune Chœur de l'Opéra de Massy.

Maquillage: Pascale FAU

 

Violon Solo: Anne GRAVOIN

 Music Booking ORCHESTRA 

 

À 20h45 Très précises.

 

Durée: 2H30 avec entracte.

 

OPÉRA EN PLEIN AIR  2020

Planning à suivre...

 

 

Robert BONNARDOT

               

OPÉRA EN PLEIN AIR 2020
OPÉRA EN PLEIN AIR 2020
Partager cet article
Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 15:05
Dans la série: JE DEVAIS VOIR CE SOIR: CHOSES VUES

Dans mon agenda était prévu ce soir: CHOSES VUES.

De Victor HUGO (1802-1885), une adaptation de Christophe BARBIER qui en est l'un des interprètes, avec le talentueux Jean-Paul BORDES.

 

Décor: Marguerite DANGUY DES DÉSERTS.

Costumes: Corinne ROSSI.

Lumières: François LOISEAU.

Musique; "Le clavier bien tempéré" de Jean-Sébastien BACH, interprété par: 

Chantal STIGLIANI.

 

Victor Hugo que l'on surnommait "L'Homme-Siècle" fera défiler sous sa plume, deux Empires, deux Monarchies, deux Républiques.

 

Du Mardi au Vendredi à 21H00

Durée: 1H20

 

Un spectacle que je me réjouis de voir prochainement, en tous cas... Dès que faire se pourra...

 

THÉÂTRE DE POCHE MONTPARNASSE

01 45 44 50 21

 

Robert BONNARDOT

 

Dans la série: JE DEVAIS VOIR CE SOIR: CHOSES VUES
Dans la série: JE DEVAIS VOIR CE SOIR: CHOSES VUES
Partager cet article
Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 15:17
Dans la Série: Souvenirs de mes volants: VOLKSWAGEN

En 1975, je me suis laissé tenter par un cabriolet VW Coccinelle.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: VOLKSWAGEN

Une voiture très sympathique, que tout le monde aime voir passer, mais poussive, trop lourde avec une consommation d'essence phénoménale, et le bruit de l'échappement n'a aucun charme.

Agréable, le temps d'un beau Printemps.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: VOLKSWAGEN

Dix ans plus tard, en 1985, un peu par hasard, je me suis retrouvé avec un coupé Golf préparé par RECARO, avec un moteur 2,0l.

Le prototype d'une future série limitée.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: VOLKSWAGEN

En 2012, c'est la NEW BEETLE qui remplace la Coccinelle.

Une voiture pleine de charme, le sérieux allemand.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: VOLKSWAGEN

En 2013, impossible de résister au Cabriolet, bien plus agréable à conduire que la séductrice Coccinelle des années 70.

 

 

Robert BONNARDOT

14 Avril 2020

Dans la Série: Souvenirs de mes volants: VOLKSWAGEN
Dans la Série: Souvenirs de mes volants: VOLKSWAGEN
Partager cet article
Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 14:36
PSY CAUSE(S) LUI avec Josiane PINSON

Dans la série: "je devais voir ce soir..."

PSY CAUSE(S) LUI

Josiane PINSON, je l'ai vu en 2011 dans le départ de PSY CAUSE(S), au Théâtre des Mathurins.

 

Je l'ai revu en 2014 dans "Les Vaisseaux du Cœur" au Petit-Montparnasse.

 

En 2016, PSY CAUSE(S) 2, toujours Mis en Scène par Gil GALLIOT, au Studio Hébertot.

 

En 2018, PSY CAUSE(S) 3, dans la même salle.

Ce soir, c'est au Lucernaire que je devais l'applaudir dans PSY CAUSE(S) LUI, un nouveau volet de cette série remarquable et remarquée.

 

Ce n'est que partie remise... Dès que faire se pourra...

 

 

Robert BONNARDOT

14 Avril 2020

 

PSY CAUSE(S) LUI avec Josiane PINSON
PSY CAUSE(S) LUI avec Josiane PINSON
Partager cet article
Repost0