Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 14:58


On sait tout de la lutte de Denis Seznec, pour réhabiliter son grand-père, Guillaume.
Il nous restait à revivre les minutes de son procès, pour en apprendre davantage.
Olga Vincent et Eric Rognard sont les auteurs de la reconstitution, minutieuse, de ce procès impitoyable.
Robert Hossein, qui en a eu l'idée et en signe la réalisation, vient préfacer le spectacle en scène, et le rideau se lève sur un prétoire. Une lumière aiguisée, signée Jacques Rouveyrolis.
Jean-Paul Solal, en journaliste narrateur, situe l'action.

index.jpg


Dans le boxe, Seznec est épuisé par seize mois de détention. Il est interprété par Philippe Caroit, que Robert Hossein aime beaucoup, pour lui avoir déjà donné le rôle de Jésus en 1984, dans "Un homme nommé Jésus", au Palais des Sports.
C'est un spectacle choral, avec 26 comédiens, tous à applaudir.
Eric Desmaretz, habitué des séries françaises, est un procureur odieux, terriblement efficace.
Pierre Dourlens, le président, a donné de la voix, dans bien des doublages, il a beaucoup d'aplomb.
Yannik Debain, l'avocat de Seznec, a débuté avec Dorothée et "Salut les Musclés", il campe un jeune avocat à la lourde tâche.
Martine Pascal, l'acariâtre soeur de la victime, est la fille de la "Grande" Gisèle Casadesus.
N'oublions pas les deux gendarmes, qui encadrent Seznec dans le boxe et surveillent la délibération du Jury que nous sommes. Le premier s'appelle Maurice Patou, voila un nom bien associé à celui de Hossein. Et justement le second est Pierre Hossein, fils de son père et de l'éblouissante Marina Vlady.
Il faut voir cette nouvelle épopée de Robert Hossein, on en sort troublés.
Des affaires récentes, nous incitent à penser, que la justice, dans ses erreurs, est un éternel recommencement.

Seznec2.jpg
Théâtre de Paris 01 48 74 25 37
Du mardi au samedi à 20H30
Matinées le samedi à 16H30 et le dimanche à 15h30
Partager cet article
Repost0

commentaires