Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 14:00
JOSHUA LAWRENCE dans "DOUBLE JE" - Hommage à Michel BERGER

Je n'aurais pas pu me douter en recevant chez moi, à Los Angeles en 1976, à l'occasion de leur voyage de noces, France Gall et Michel Berger que j'aurais un jour à parler d'un spectacle, en hommage à l'un des deux.

C'est déjà arrivé et une fois de plus  avec Joshua Lawrence, qui présente "DOUBLE JE" qui rappelle le titre de l'album "Double Jeu" en 1992, qui réunissait France et Michel.

 

Joshua Lawrence est un artiste touche-à-tout.

Docteur es lettres en 2010, il a également été récompensé par un Prix Littéraire, pour sa thèse consacrée à George Sand.

 

Pour Sorties à Paris, Anne Revanne est allée l'applaudir au Théo Théâtre, comme vous pourrez le faire jusqu'au 15 mai:

 

"Joshua Lawrence, jeune auteur-compositeur-interprète, nous livre dans son spectacle « Double Je » un hommage à Michel Berger plein de sensibilité, d’émotion et de reconnaissance.

Un artiste qui l’a séduit et même bouleversé. Il nous confie avec conviction que lorsqu’il a découvert : «Dieu que l’amour est bizarre », ses larmes ont coulé…  Avec plus de quinze chansons interprétées au piano d’une voix de velours, ponctuées d’interviews de Michel et de bribes de va vie, Joshua nous enchante et nous fait vibrer au point que le public fredonne avec lui les célèbres mélodies. Avec un incontestable charisme, tout en douceur et en intensité, il est certain que cet artiste est promis à un bel avenir…"

 

 

 

 

Il sera ensuite du 6 au 30 Juillet 2022 au Théâtre du Verbe Fou - 9 rue des Infirmières - à l'occasion du Festival Off en Avignon, chaque jour à 18h00.

04 90 85 29 90.

 

Jusqu'au 15 Mai 2022

 

Vendredi 13, Samedi 14 et Dimanche 15 Mai à 19h00

 

Durée: 1h00

 

 

THÉO THÉÂTRE

01 45 54 00 16

 

(Podcast sur le site d'Yvelines Radio)

 

 

Robert BONNARDOT

 

JOSHUA LAWRENCE dans "DOUBLE JE" - Hommage à Michel BERGER
JOSHUA LAWRENCE dans "DOUBLE JE" - Hommage à Michel BERGER
Partager cet article
Repost0

commentaires