Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 22:50
IL FAUT SAVOIR PERDRE DE VUE LE RIVAGE de Sophie MACHOT

L'un des bénéfices de ce confinement, c'est de trouver le temps de la lecture, c'est ce que je n'avais presque pas fait depuis mon hospitalisation, il y a quelques mois.

 

Je me suis efforcé - très difficilement - de ne pas tout  lire d'une seule traite: "IL FAUT SAVOIR PERDRE DE VUE LE RIVAGE" de Sophie MACHOT aux Éditions Eyrolles.

 

Un thriller romantico-sentimental, avec une véritable énigme dont - bien évidemment - on ne découvre la solution que dans les toutes dernières pages.

 

C'est captivant, et on a une véritable empathie pour les malheurs de Rose Baron.

(L'auteure a inventé ce personnage en réunissant les patronymes de ses deux grand-mères.)

 

J'ai connu Sophie MACHOT, il y a une bonne dizaine d'années, elle était alors une Attachée de Presse renommée et très aimée, dans le monde Théâtral.

Elle a déjà publié deux Essais chez le même éditeur: "Cultivez votre Bonheur" et "Même pas Peur".

 

Je recommande vivement de découvrir son nouvel opus.

 

J'ai toujours espéré la retrouver dans ses anciennes activités, mais si maintenant elle est en lice pour des Prix Littéraires, il faut que je me fasse une raison...

 

"On ne découvre pas de terre nouvelle sans consentir à perdre de vue, d'abord et longtemps, tout rivage."

André GIDE (1869-1951)

 

 

Robert BONNARDOT

22 Mars 2020

 

IL FAUT SAVOIR PERDRE DE VUE LE RIVAGE de Sophie MACHOT
IL FAUT SAVOIR PERDRE DE VUE LE RIVAGE de Sophie MACHOT
Partager cet article
Repost0

commentaires