Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 00:40
ANNABELLE M, une Histoire sans faim au Théâtre de La Boussole

J'avais été surpris par la tendresse de ce spectacle en 2011, au Théâtre des Mathurins.

Depuis, à chaque fois que je passe devant cette salle, j'ai le souvenir du parfum vanillé, d'une belle tarte aux Pommes; Et maintenant, je m'attends à cet éveil olfactif au Théâtre de la Boussole.

Sandie MASSON est une comédienne pleine de charme, très émouvante, on a envie de la serrer dans ses bras, elle illumine la scène au moindre sourire.

Comme je ne peux rien ajouter ou retrancher à ma première impression, voila ce que je disais:

 

"Le sujet avait été traité une fois, par un monologue écrit par une New-Yorkaise, Alana Ruben Free, interprétée par Paola de Ghenghi, en Italie.

Ce que nous propose Sandie Masson, est tout autre.

Le rideau s'ouvre sur la beauté épanouie d'une Annabelle, qui épluche des pommes.
Par de subtiles ruptures de lumières et de musiques, elle nous entraîne dans sa chambre de petite fille. On a idée de son enfance, avec une maman, dépassée, qui gère un salon de coiffure et un papa absent, qui n'a rien d'autre à proposer qu'un chèque, "Tu achèteras ce que tu veux", et des bisous épistoliers.

Sandie Masson, joue tous les personnages. On fait corps avec elle et sa difficulté de vivre, notamment à chaque célébration de sa relation avec son Rou-dou-dou.

Quand on retrouve Annabelle, souriante et heureuse, elle met une tarte aux pommes dans un four chaud.

Son histoire se poursuit, et dans la salle - soudain - Tout le monde a

faim !!!.

Premier spectacle en Odorama !!! - Elle sent très bon, cette tarte...

Mise en scène de Agnès Boury. Sandie a écrit le texte avec le talentueux Fred Nony. Belle illustration sonore de Alain Klinger et Etienne Dos Santos. Lumière et scénographie de Philippe Quillet. Costumes de Marie-Noëlle Van Meerbeeck.

Et comme le dit la gentille Virginie Lemoine, "Ne boudez pas votre plaisir".

 

Un spectacle à ne pas manquer.

 

Le jeudi et le Vendredi à 21H00

 

Théâtre de La BOUSSOLE

01 85 08 09 50

 

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 01:44
LA FAUSSE SUIVANTE ou "LE FOURBE PUNI"

MARIVAUX, fait partie des auteurs que les jeunes compagnies aiment adapter.

"LA FAUSSE SUIVANTE" ou "LE FOURBE PUNI", a été écrit en 1724.

J'ai vu cette pièce, à de nombreuses reprises, dans toutes les formes, et tous les décors.

Ici, tout est épuré, une série de dés géants sur la scène, et chaque comédien s'identifie par une carte à jouer sur le plastron.

Je ne ferais qu'un seul reproche, il est totalement amical... On pourrait aller un peu plus loin dans la folie de la Mise en Scène et du jeu de chacun.

On a l'impression que ces jeunes gens, à l'interprétation parfaite, tous justes sortis des Cours Florent, sont encore en train de passer un examen...

Autant le dire tout de suite, ils sont tous excellents. Celui qui joue "Trivelin" a une belle nature comique, on devrait entendre parler de lui, dans les années à venir.

J'ai apprécié toute la distribution: Victor BOUIS, Anthony FERNANDEZ, Renaud GALLISSIAN, François PILOT-COUSIN, Ewa RUCINSKA, charmante, et la jolie Constance PIKETTY, qui a fait la Mise en Scène.

J'ai découvert que ce spectale s'est déjà joué à L'AKTEON, bizarre que j'ai pu le louper?

Une agréable soirée au FUNAMBULE MONTMARTRE, n'hésitez à venir vous faire plaisir, vous ne serez pas déçus !!!

 

Les MARDIS et MERCREDIS à 21H30

 

THEÂTRE LE FUNAMBULE MONTMARTRE

01 42 23 88 83

 

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 01:01

Béatrice COSTANTINI, une comédienne qui a eu des rôles dans une foultitude de films: "J'ai tué Raspoutine" ou "Adieu L'Ami" à ses débuts, et sans jamais s'arrêter, plus récemment dans: "Camping" ou "Coco".

Elle a beaucoup joué à la Télévision et a fait quelques apparitions au Théâtre.

C'est une véritable artiste qui proposait ce soir au ZEBRE DE BELLEVILLE, un sympathique spectacle: "MADE IN PARIS", composé de chansons à la gloire de la Capitale.

Que des titres que l'on aime tous, elle a eu la bonne idée  de chanter "Il est cinq heures, Paris s'éveille" de Jacques Dutronc, et d'enchaîner sur "J'aime plus Paris" de Thomas Dutronc, je le dirais à Françoise Hardy, la prochaine fois, que je la croise.

Une belle production, avec un final composé d'un rideau de bulles de savon, sous des lumières de grande qualité imaginées par le Metteur en Scène, Jean-Luc VOULFOW.

Comme l'homme a plus d'une corde à sa harpe, il a composé des paroles judicieuses sur la musique de New-York-New-York, et c'est devenu - bien évidemment - "Paris-Paris".

Trois musiciens, véritable ossature du Show: Michaël LECOQ, arrangeur et clavier, au violon électrique, Caroline STENGER une virtuose et Antoine MOLLARD à la batterie.

La salle tapait dans ses mains avec entrain, c'est un spectacle joyeux, bien réalisé, dans une salle atypique, où je venais pour la première fois.

C'était la dernière représentation ici, mais je ne manquerais pas de vous informer des prochaines dates et de l'adresse de la salle, une future belle soirée, à ne pas manquer. Bravo!

 

 

Théâtre du ZEBRE DE BELLEVILLE

01 45 45 49 77

Béatrice COSTANTINI dans "MADE IN PARIS"
Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 22:20

Nous suivons une famille de paysans alsaciens, les LESAGE.

A leur tête la Veuve Gertrud, une femme rigoureuse, droite comme un i, tyrannique, introvertie, véritable "bête à bon Dieu".

Elle a la chance d'être incarnée par le grand talent de Bérangère DAUTUN (Sociétaire de la Comédie Française). Elle me faisait déjà rêver quand elle jouait des rôles dans les disques de mon enfance, à la fin des années cinquante.

Cette pièce est oeuvre commune de Georges-Marie JOLIDON et de Xavier LEMAIRE; Ce dernier a également signé la Mise en Scène, laquelle est particulièrement astucieuse.

Douze comédiens sur scène, et on a l'impression qu'ils sont des dizaines. Les changements de décor sont prodigieux, du très beau travail.

Une belle épopée de 1914 à 1918. Nous sommes à la ferme des Lesage, au Front, près du Maréchal Joffre, nous sommes partout... Joffre, on le suit même en galante compagnie, dans un lupanar... pendant que d'autres souffraient dans les tranchées...

Que des comédiens polyvalents, assurant plusieurs rôles: Sylvia BRUYANT (Un beau timbre de voix), Christophe CALMEL (Bravo!), Marion CHAMPENOIS (l'émotion totale), Eva DUMONT (autant la petite Louise Lesage, que l'évocation de Georges Clémenceau, avec de surprenants accessoires).

Manuel OLINGER, (une voix de Stentor), Franck DOUGLAS, (Très drôle, dans le noir), Céline MAUGE (Une belle "amoureuse"), Didier NIVERD (adroite composition), Thibault PINSON (La fougue et le charme de Philippe Léotard, jeune). Vincent VIOTTI et Philippe WEISSERT.

J'aime beaucoup la réplique d'un soldat, dans une tranchée, trois ou quatres minutes avant que ne sonne le clairon de l'armistice: " Vous verrez que ceux qui viennent de nous conduire à cette "boucherie", auront leur statue sur une place, et une rue à leur nom..."

Et un autre ajoute : "Peut-être, mais au moins c'est la Der des Ders..."

Que nenni! Toi dont le nom figure sur un monument aux morts, quelque part en France, d'autres sont venus te rejoindre... Une grosse trentaine d'années plus tard!

Une belle page d'histoire, que cette production proposée par le Théâtre 14 !!!!

 

Durée: 2H20

 

Jusqu'au 31 décembre 2014

 

Voir les horaires sur le site du Théâtre: www.theatre14.fr

 

THEÂTRE 14

01 45 45 49 77

LES COQUELICOTS DES TRANCHEES
Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 00:53

La chronique annoncée d'un succès certain.

Les deux auteurs, sont ceux de "Panique au Ministère" entre autres, et ils ont signé pour chacun d'entre eux, d'autres pièces très drôles.

Ils sont tous les deux sur scène, dans ce spectacle: Jean FRANCO et Guillaume MELANIE.

La merveilleuse Maud LE GUENEDAL, dont je ne rate jamais l'une des apparitions, est une Working Girl, qui a autre chose à faire que d'aimer, et pour signer un contrat à l'issue d'un dîner, elle a l'usage de se faire accompagner par un brillant Escort Boy. Mais...Celui dont elle a l'habitude est retenu par l'accouchement de son épouse. Le temps presse, elle va devoir se retourner - contrainte et forcée - vers l'un des ouvriers qui repeignent son appartement. Ce sera Rhéda (Jean Franco).

Elle est secondée par une gouvernante, qui s'occupe de tout et connait mieux le code de la carte bancaire de sa patronne, que sa propre date de naissance. Elle est interprétée par Marie-Aline THOMASSIN.

Notre business woman est confrontée, pour la signature d'une affaire, à un couple de belges atypiques: Olivier THILL, qui en fait des tonnes façon "folle perdue", mais c'est à bon escient, puisqu'il fait rire.

Il y a une scène très réussie du dîner en accéléré, qui vaut son pesant de drôlerie !!!

Une mise en scène efficace de Guillaume MELANIE.

L'epouse, Florence (Flo-Flo), est incarnée par la talentueuse Juliette POISSONNIER. Déjà dans "Qui est Qui" de Gérard Darrier, elle avait le don de se transformer en une pimbêche irascible, alors que c'est une agréable jeune femme blonde, pleine de charme. Dans "Le Dindon", au Théâtre Saint-Martin, elle captivait la salle.

J'ai passé une soirée agréable, dans une salle pleine ce soir, et qui le sera à coup sûr, dans les jours à venir.

Décor: Caroline LOWENBACH, sous des lumières de François TUAL. Les costumes sont de Régina  GOTHE et la musique: Hervé DEVOLDER.

 

Du mardi au samedi à 19H30

 

Théâtre du PALAIS DES GLACES

01 42 02 27 19

POUR COMBIEN TU MAIMES?
Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 01:32

Je n'étais pas vraiment tenté de venir découvrir SCHOUMSKY, je n'aimais pas son flyer, trop caricatural. Mais, je suis allé voir Julie VILLERS, dont Antoine Schoumsky a finalisé le Show.

Alors, j'ai pris date et je suis venu l'applaudir, ce soir.

Comme, à chaque fois que je le peux, je me suis mis tout au fond de la salle, pour regarder autant le public, que l'artiste.

A quatre ou cinq rangs devant moi, un colosse faisait office du fan de base... Il riait très fort à chaque phrase en se contorsionnant sur son fauteuil.

SCHOUMSKY, arrive menottes aux poignets, et cela débute bien par le portrait savoureux de quelques compagnons de geôle... Mais, sans crier gare, le bougre menotte un couple au 1er rang et part vers d'autres horizons... Et il se disperse trop, pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué?

Je suis certain qu'il a du talent, mais il a besoin d'une mise en scène et d'un fil conducteur.

Je ne me suis pas ennuyé un instant, et pourtant, je suis persuadé qu'il peut faire beaucoup mieux... Il donne envie d'en voir plus...

 

Jusqu'au 1 er Janvier 2015

Du jeudi au samedi à 21H30

 

THEÂTRE de L'ARCHIPEL

01 48 00 04 05

SCHOUMSKY "Au parloir"
Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 01:34

Un début de soirée sympathique, avec cette pièce de Dominique WARLUZEL, qui réunit deux légendes du Théâtre français: Jean-Pierre KALFON et Pierre SANTINI.

Deux frères, aux antipodes l'un de l'autre, qui ne se sont pas vus depuis 17 ans, se retrouvent chez un notaire, pour prendre connaissance des dispositions testamentaires de leur père, disparu.

C'est magnifiquement construit, on va de surprise en surprises.

Une musique - très cinématographique - de Sylvain MEYNIAC.

La Mise en Scène est de Delphine de MALHERBE, dans un décor de Catherine BLUWAL, sous des lumières de Marie-Hélène PINON.

Un véritable thriller, on n'en perd pas une miette.

Le troisième comédien est Bertrand NADLER ou en alternance, Franck BORDE;

Une très belle production à l'affiche de ce théâtre ambitieux. (2 salles: 1- 125 places/2- 95 places)

J'ai passé un vrai bon moment.

 

Jusqu'au 1er Mars 2015

 

Du mardi au samedi  à 19H00

Matinée le dimanche à 17H30

 

THEÂTRE DE POCHE MONTPARNASSE

01 45 44 50 21

FRATRICIDE de Dominique WARLUZEL
Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 00:19

Il y a un peu plus d'un an, j'avais été bluffé par un spectacle Jeune Public: "L'Enfant au Grelot".

Et, c'est la même équipe de base qui m'épate à nouveau avec cette Folle Histoire du Petit Chaperon Rouge, Le Musical.

Un show de grande qualité.

La mise en scène est de LEON, (Sous ce pseudonyme, une jolie blonde, très souriante et véritablement talentueuse).

Les Musiques sont de Pascal JOSEPH et de Nicolas GIRAUD, tous deux sur scène.

Emmanuelle BOUAZIZ, (Le petit Chaperon Rouge), est une danseuse admirable et admirée, toutes les fées se sont penchées sur son berceau...

ANJAYA, un rythme fou, Yohann BERTINETTI, un talent rare, quelle fougue !!!

Arnaud DELMOTTE, un bucheron très touchant.

C'est une représentation où vous pouvez amener vos enfants, vous ne le regretterez pas, et comme eux, vous serez sous le charme !

Une si belle création, que je l'imaginais venue d'outre atlantique.

Du véritable beau travail, avec de grands professionnels.

Lumières: Eric CHARENSOL

Décors et accessoires: Sébastien BARBAUD et Marc COGNO.

Costumes: LEON et Laurent COME.

 

Mecredi à 15H00  -  Samedi à 14H00 et Dimanche à 13H30

 

Durée: 1H10

 

THEÂTRE DES NOUVEAUTES

01 47 70 52 76

La Folle Histoire du Petit Chaperon Rouge, LE MUSICAL
Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 00:57

La pièce est tirée de "TROIS HOMMES DANS UN BATEAU, POUR NE RIEN DIRE DU CHIEN", de Jérome K Jérome (1859-1927), le Prince de l'humour "absurde", elle a été écrite en 1894...  L'année de naissance de ma Grand-Mère...

C'est , cet humour qui a influencé, entre autres Les Monty Python.

Elle est ici mise en scène et adaptée par Erling PREVOST, avec Pascal VINCENT, Soren PREVOST et Philippe LELIEVRE.

Pour monter cette pièce, il fallait une bande de copains, et pour les applaudir ce soir, d'autres amis comme des membres de la troupe des Robins des Bois, venus supporter l'un deux, Pascal Vincent.

Elise Larniol et Maurice Barthélémy étaient là, tout rire  dehors, plus fort que les autres, un rituel de tous les comédiens venus supporter l'un d'entre eux...

C'est la première fois que je venais au nouveau Théâtre EDGAR, et le contrôleur des billets en était son directeur, Luq HAMETT.

Luq, c'est - entre autres - la voix de Michaël J.Fox, notamment dans tous les épisodes de "Retour vers le Futur", il est aussi celle de "Roger Rabbit", ou l'étonnant Mozart du film Amadeus.

C'est donc un homme de talent qui veille aux destinées de cette nouvelle "vieille" salle.

Alors, venez voir cette remontée de la Tamise, en "canot", c'est le thème de cette pièce intemporelle; qui fleure l'humour anglais absurde du 19ème siècle.

Trois sympatiques comédiens, y prennent un plaisir évident...

 

Durée: 1H35

Décor; Claude PIERSON

Musiques: Christian GERMAIN  et Léonard HAMET.

 

Du mardi au samedi à 19H00 ou à 21H00 (Pour les horaires et ceux des matinées, consultez le site du Théâtre)

 

THEÂTRE EDGAR

01 42 79 97 97

TROIS HOMMES DANS UN BATEAU... Sans parler du chien...
Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 00:36

"NUITS BLANCHES", est un rêve éveillé, une plongée dans le monde onirique et particulier que l'on découvre dans cette adaptation d'une Nouvelle de Haruki MURAKAMI.

Nathalie RICHARD l'interprète comme si elle racontait une énigme policère, on la suit avec attention.

Hervé FALLOUX a eu envie de porter cette histoire à la scène, parce qu'il s'y retrouve totalement.

Le décor et les costumes sont de Jean-Michel ADAM.

Philippe SAZERAT, joue également sur la double facette du récit. L'ombre et la lumière, les deux côtés du miroir.

Texte fort et captivant, le jeu de la comédienne est délicat et pourtant totalement passionné.

Un moment intense qui nous bouleverse, nous transporte, et nous interroge.

Texte en français de: Corinne ATLAN.

 

Ce spectacle a été vu par Fabienne SCHOULER

pour Sorties à Paris

 

Jusqu'au 25 Janvier 2015

 

Du mardi au vendredi à 19H00

Samedi  et dimanche  à 18H00

 

THEÂTRE DE L'OEUVRE

01 44 33 88 88

 

NUITS BLANCHES
Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article