Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 01:43
VOIX Là ! par Marc METRAL

J'ai toujours aimé le talent  si particulier du VENTRILOQUE. Le premier, dont je me souviens, c'est Jacques COURTOIS avec "Omer" son canard, dans les émissions de mon enfance, animées par Jean Nohain.

Ensuite, David MICHEL, que je croisais sur les plateaux de Guy Lux, avec son adorable "Nestor".

David sera à l'origine de la vocation du dernier né, Jeff PANACLOC, dont "Jean-Marc" le singe, se revendique cousin du célèbre pingouin.

Au mileu de ces talents, Marc METRAL, qui a fait une vraie carrière internationale.

C'est un total plaisir de le retrouver en france, dans un nouveau spectacle au Théâtre du Gymnase. Il fait vivre nombre de marionnettes, plus réussies les unes que les autres. C'est un véritable moment de bonheur.

Marc METRAL donne une infinie tendresse à chacun des personnages, qui prennent vie, entre ses mains.

Le show est très bien écrit, c'est du beau travail.

Je ne veux rien dévoiler, mais je vous garantis que n'oublierez pas la fin du spectacle, avec une Grand-Mère extraordinaire et un Michaël Jackson étonnant, ces deux-là vous donneront des frissons !!!

Et si vous n'avez jamais vu un vrai chien qui parle, c'est une raison de plus, pour ne pas manquer ce rendez-vous.

Cerise sur le gâteau, j'ai rencontré Mathieu METRAL, dont j'ai dit tout le talent dans mes chroniques sur "Le Cercle des Illusionnistes" (Janvier et Juillet 2014). C'est le fils de Marc...

 

Durée: 1H20

Du 14 Février au 1er Mars 2015 à 19H00

 

Studio Marie-Bell

THEÂTRE DU GYMNASE

01 42 46 79 79

 

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 03:02
LES FRANGLAISES A BOBINO

La Compagnie LES TISTICS, propose une nouvelle version des FRANGLAISES.

Comme à chaque apparition de cette troupe joyeuse et si talentueuse, le public fait partie intégrante du spectacle.

YONI, le Maître de Cérémonie, énonce un texte qui semble bien curieux en français, et c'est pourtant, la traduction mot à mot, d'une célèbre chanson en Anglais. Aux spectateurs d'en découvrir le titre, aussitôt interprété dans un Français "brut de pommes", par ces jeunes gens.

Après La Pépinière Théâtre, L'Olympia, (où ils ont fait un véritable tabac), nous les retrouvons à BOBINO.

Pour une fois, je vais vous les présenter: PV NOVA, Romain PIQUET, Daphnée PAPINEAU, William GARREAU, Laurent TAÏEB, Roxane TERRA MORSI, Saliha BALA, Philippe LENOBLE, Adrien LE RAY, pour terminer par mes deux chouchous: Quentin BOUISSOU, (dit Grégory), ne serait-il pas un frère caché de Sébastien Castro?... Et la sublissime Marsu LACROIX, au jeu si subtil.

Il ne faut pas oublier l'équipe technique: Faustine CADIOU, ROMM, Rosten JACKMAN et Jean-Luc SITRUK.

Un spectacle qui convient à tous et remplit toutes les salles !!!

 

Du 13 février au 2 mai 2015.

 

Du mercredi au samedi à 21H00

Matinée       le   samedi à 16H30

 

BOBINO

www.bobino.fr

 

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 01:53
LES ANNEES SOIXANTE sous l'objectif de Roger KASPARIAN

Son père travaillait pour les Studios Harcourt, c'est dire si Roger KASPARIAN est tombé tout petit dans la marmite Asa, objectifs et planche contacts.

Je suis allé avec mon ami Paul LEDERMAN, au vernissage de l'exposition qui se tient à la Galerie STARDUST, du 5 au 28 février.

Ils se connaissent depuis les débuts de Claude François, et nous avons ravivé nos mémoires, avec des photos inédites.

Et puis Johnny, pendant la séance d'enregistrement de "Excuse-moi partenaire", les Beatles en toute simplicité à l'hôtel Georges V, les Stones, Les Pirates, Les chaussettes et les Chats, Christophe, Lucky Blondo, Françoise Hardy et Sylvie Vartan... Et tous les autres...

Un photographe timide et attachant, qui craignait toujours de déranger. Il n'a jamais cherché à se mettre en vedette, et aujourd'hui il ressort des trésors de photos, jamais vues.

Il vient de participer à un très beau livre, (Editions Gründ) avec Philippe MANOEUVRE: "Archives inedites d'un photographe des sixties".

Si cette décennie vous intéresse, foncez voir cette exposition, vous serez surpris.

 

Du mardi au samedi de 13H00 à 19H00

19, rue Notre-Dame de Lazareth

75003 PARIS

 

contact@lagaleriestardust.paris

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 01:39
LE TOMBEUR de Robert LAMOUREUX

Cette pièce écrite par Robert LAMOUREUX en 1986, était déjà mise en scène par Jean-Luc MOREAU. A l'époque, j'y avais pris beaucoup de plaisir.

Cette nouvelle version, avec Michel LEEB, manque d'éclat et de surprises.

Mais, je n'ai cessé de penser au professionnalisme de Julia DUCHAUSSOY, sur scène ce soir, et qui vient de perdre sa maman, Corinne Le POULAIN.

C'est peut-être pourquoi j'ai trouvé le jeu de chacun en demi-teinte?

J'ai découvert Camille SOLAL, elle est très drôle.

Guy LECLUYSE  et Miche LEEB, sont tels qu'on les aime.

Ils sont entourés de Coralie AUDRET, Pascale LOUANGE, Laurence PORTEIL, Chick ORTEGA et Xavier GOULARD.

La salle, en partie composée de groupes dont les deux grands cars stationnaient devant le théâtre, n'a pas boudé son plaisir, et n'a ménagé ni ses rires, ni ses applaudissements.

Si vous n'avez jamais vu LE TOMBEUR, ou que vous en avez tout oublié, réservez vite au Théâtre des Nouveautés!

 

Jean-Luc MOREAU a été assisté par Anne POIRIER-BUSSON

Décor: Charlie MANGEL

Costumes: Jean-Daniel VUILLERMOZ

Lumières: Jacques-Magic ROUVEYROLLIS

assisté de Jessica DUCLOS

 

Durée: 1H50

 

Du mardi au samedi à 21H00

Matinée  le  samedi à 17H00

Matinée dimanche   à 16H00

 

 

THEÂTRE DES NOUVEAUTES

01 47 70 52 76

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 00:33
UNE CHANCE INESTIMABLE

Cela ne marche pas à tous les coups, autant le dire tout de suite, mais il est possible de faire un vrai succès, en réunissant les éléments suivants: Un auteur, avec une idée originale, celui-ci se donne un rôle, qui met les autres en valeur, mais son talent n'en ait pas moins reconnu.

Une distribution de rêve: La pétulante Marie MONTOYA, dont je suis amoureux depuis près d'un Lustre. ("Hors Pistes", "Hors Pistes aux Maldives", "3 Lits pour 8", "Les Bonobos", etc...)

Guillaume BOUCHEDE, "("Mission Florimont", par exemple), Alain BOUZIGUES, (applaudi il y a peu dans "Ticket gagnant").

Une dream team pour la Mise en Scène: Arthur JUGNOT et David ROUSSEL, assistés de Louise DANIEL, et vous obtenez: "UNE CHANCE INESTIMABLE", qui remplit le Théâtre des Béliers Parisiens.

La réunion sur scène de Cléopatre, Adolf Hitler et Gérard de Nerval, il n'y a plus aucune raison de se sentir, "Le veuf, le ténébreux, le prince d'Aquitaine à la Tour abolie..."

On rit beaucoup, et des tirades menacent de devenir cultes.

Alors, ne point bouder son plaisir et réservez vite, pour cet agréable moment de comédie, dont on sort, sous le charme...

 

Musique originale de Romain TROUILLET

Décor (Très réussi) : Sarah BAZENNERYE

Costumes: Cécile MAGNAN

Lumières: Denis KORANSKY

 

 

Du mardi au vendredi  à 20H45

La samedi à 18H00 et  à 21H00

 

 

THEÂTRE DES BELIERS PARISIENS

01 42 62 35 00

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 00:00
PIANISTOLOGIE par Simon FACHE

Simon FACHE, fait en sorte que personne ne soit fâché en sortant de son spectacle... Je sais, c'est facile, mais je m'aligne sur ce personnage sympathique, qui donne un peu trop dans la facilité.

C'est un pianiste qui aime l'instrument, mais qui est lassé des bals, des "requins" de studio, et autres participations habituelles. Il voudrait que Piano ne rime plus, qu'avec Show.

Il se cherche, et il va y arriver, cet olibrius, sorti d'une bande dessinée, et qui ressemble à mon professeur de latin en 6ème, a de toute évidence, du talent.

A la fin de la réprésentation, il demande à la salle, quelle lui propose une chanson à jouer, et m'est  avis, que l'on n'est pas près de le coller...

Louis de Funès, était capable de proposer n'importe quoi à la demande, Eddie Barclay aussi, aucun des deux n'avait fréquenté un Conservatoire.

Il faut encourager Simon FACHE et PIANISTOLOGIE.

J'espère que ce Mac Gyver du clavier, va se dénicher un bon auteur, un metteur en scène pour donner une forme aboutie à ce spectacle qui mérite de l'être. L'idée est bonne, il faut la travailler.

 

Durée: 1H15

 

Chaque Lundi à 20H00

Jusqu'au 30 mars 2015

 

LE SENTIER DES HALLES

01 42 61 89 95

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 00:02
MON GAINSBOURG  à MOI par Mademoiselle A

J'avais une image totalement abstraite de Mademoiselle A, que je n'imaginais ne pouvant qu'être derrière un micro de radio, en face de Daniel Schik ou Thierry Lecamp.

Je n'avais pas la moindre idée de son apparence, persuadé qu'elle vivait dans un monde cloisonné, sans le moindre intérêt pour la médiatisation.

Et je découvre un spectacle, mis en scène par Cédric CHAPUIS, qui est un véritable bijou, avec un scénario, une scénographie et un excellent Musicien - Mathieu LUCAS - Guitare, basse, piano et clavier(s).

Mademoiselle A, est une tès belle jeune femme, qui nous raconte sa vie, l'amour de sa grand-mère, avec les chansons de Serge GAINSBOURG, en illustration sonore, et en parallèle de son vécu.

Elle débute avec "Les Sucettes à l'Anis" parodiant France Gall, pour nous chanter merveilleusement, le même titre, façon Mademoiselle A, avec grand bonheur, un peu plus tard.

C'est du Théâtre Musical. Quand on arrive dans la salle, un piano et des guitares à droite. (Côté Cour).

A gauche, (Côté Jardin), un portant, avec tout ce qui habillait, la fan des sixtees, comme shopping chez Jean Bouquin.

Et, au centre du plateau un fauteuil, style grande Tulipe de chez Knoll. En fond de scène, sur des écrans, des photos du chanteur avec ses compagnes et égéries.

Mon ami Jacques Pessis, à qui je vais conseiller ce spectacle, va beaucoup l'aimer, il a un air de famille avec ceux qu'il produit.

J'ai été sous le charme de ce show impudique, sensuel, incarné par une artiste atypique et très attachante.

J'avais dit, dans une chronique, combien je me sentais bien dans ce théâtre, et c'est un plaisir d'apprendre par Mademoiselle A, comme les artistes partagent ce sentiment.

Un artiste heureux sur scène, c'est obligatoirement un spectateur qui le sera, et reviendra.

Faites vous plaisir, et venez voir Mademoiselle A, dans MON GAINSBOURG A MOI.

 

Jusqu'au 22 Mars 2015

Jeudi, Vendredi, Samedi à 21H30

Dimanche à 18H00

 

 

A LA FOLIE THEÂTRE

01 43 55 14 80

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 22:22
LA PETITE SIRENE

J'avais beaucoup aimé, "Merlin l'Enchanteur", déjà proposé par La Compagnie de La Briganderie, au Théâtre de L'Essaïon.

C'est donc, avec une curiosité positive, que je suis venu applaudir aujourd'hui "La petite Sirène".

Sept personnages, joués par deux comédiens, de cette histoire très librement inpirée: Et, du conte écrit en 1837, par Andersen, et revu par Walt Disney, un peu plus tard.

Ils ont fait un beau travail, création de costumes, marionnettes, scénographie, gestuelle...

Cette adaptation et la Mise en scène sont de Anne-Sophie DHULU et de Julien KÖBERICH, qui en est l'un des deux interprètes avec la gracieuse Chloé GENET.

Ils se donnent beaucoup de mal, pour ce spectacle.

En revanche, je pense que ces représentations concernent plus des 6-8 ans.

Il y en avait de beaucoup trop petits aujourd'hui, et d'évidence, ils ne pouvaient pas tout comprendre.

Sans faire de jeu de mots approximatif, surtout quand il est question d'une Sirène, j'ai trouvé que cela se terminait en queue de poisson...

 

Durée: 40 minutes

 

Jusqu'au 1er avril 2015

Mercredi, samedi et dimanche à 14H30

Tous les jours pendant les vacances scolaires.

 

THEÂTRE DE L'ESSAÏON

01 42 78 46 42

 

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 01:58
LA RENTREE d'ARLETTE par ZIDANI

Alors que j'allais voir, je ne sais plus qui, à La Comédie des Boulevards, en début 2013, j'ai croisé ZIDANI, dans ce petit théâtre, avec laquelle j'ai discuté.

Une conversation entre deux spectacles, et deux portes. J'ai été sous le charme de cette fille intelligente, cultivée, au vocabulaire choisi qui lui est naturel.

Je lui ai promis de venir voir son spectacle, ce que j'ai fait en avril 2013.

Ce qui me vaut de figurer sur son nouveau flyer, même si je m'y appelle "Robert Bernardot et qu'il n'y a pas de "s" à Sorties à Paris".

Je suis revenu ce soir, pour retrouver "LA RENTREE d'ARLETTE". Zidani, est Arlette Davidson, qui dirige le Collège Ste Jacqueline de Compostelle.

Elle interprète tous les professeurs de l'établissement.

Un spectacle très bien écrit, finement observé.

Une participation vidéo, où nous découvrons dans un rire général, nombre de phrases résolutoires du philosophe belge... Jean-Claude Van Damme...

Elle fait reprendre "Alexandrie, Alexandra", par toute le salle, et tout le monde connait les paroles...

Elle termine avec une "Chenille" endiablée, le public est sous le charme.

Elle nous a dit, qu'elle venait de prendre un appartement à Paris, nous aurons sans doute le plaisir de l'applaudir à nouveau, avec son deuxième spectacle: "Quiche Toujours"?

Déjà en 2013, je disais que cette jeune femme allait devenir une artiste reconnue, je persiste et signe !!!

Un beau moment de détente joyeuse !

Texte et Mise en Scène de ZIDANI et Patrick CHABOUD, avec la complicité de GUDULE.

Jusqu'au 28 mars 2015... (pour l'instant).

Du Jeudi au samedi à 21H30

 

 

THEÂTRE DE L'ARCHIPEL

01 48 00 04 05

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 01:35
LES CHEVALIERS DU FIEL "Municipaux 2.0"

Comme il est d'usage, dans une salle où il y un bar, cela induit une première partie.

Et ce soir, nous avons eu de la chance, "DUEL", un duo musical de très grand talent. L'un est au piano, l'autre au violoncelle. C'est du burlesque intelligent et terriblement bien écrit et interprété. Merci à Paul STAÏCU et à Laurent CIRADE.

 

Après 20 minutes d'entracte: LES CHEVALIERS DU FIEL; Eric CARRIERE, l'auteur et Francis GINIBRE, l'interprète et complice.

Deux comédiens qui n'ont jamais de temps mort. Ils sont partout, ils ont tout compris.

Mon ami, Paul Léderman, m'a dit l'admiration qu'il avait pour eux, et il a le souvenir d'un dîner fantastique que ces deux-là,  lui ont offert un soir, à Toulouse..

 

Je ne rate jamais leur dernier spectacle, du moment.

Ces "Nouveaux Municipaux", toujours de "La Brigade des feuilles", sont un régal d'humour joyeux.

Le public ressemble parfois à ceux qui sont sur scène, c'était le cas ce soir.

Des gens qui entraient dans la salle, avec le sourire et l'air paisible, de ceux qui sont certains qu'ils vont passer une très bonne soirée.

Ils en sont ressortis, tout sourire dehors...

Les "Chevaliers", comme dans leurs "Croisières", sont chacun plusieurs personnages, plus savoureux les uns que les autres.

La salle était pleine, et le sera, mais tentez votre chance, une telle occasion de rire, ne se refuse pas...

 

Jusqu'au 01 Mars 2015

Du mardi  au samedi à 20H00

Matinée le dimanche à 16H00

 

THEÂTRE LES FOLIES BERGERE

01 44 79 98 60

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article