Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 02:13

athaisvisuel_avare.jpg

Cette pièce à succès, qui fait le bonheur des petits et des grands, revient déclencher les rires aux Blancs Manteaux.

Ce soir, je ne pouvais pas manquer la "dernière", du fantastique Yani Lotta et du tonitruant Lionel Laget, qui s'est particulièrement fait remarquer par des trouvailles rapportées...

Aude Wojtyna est toujours la touche tendre de ce trio de comédiens qui interprète douze personnages.

Mathias Marty et Emmanel Gasne, vont rejoindre cette belle aventure, et parfois Elise Hobbé, la créatrice et metteur en scène de ce petit bijou, remplacera Aude.

 

Un spectacle à ne pas manquer, bien fol serait celle ou celui qui ne suivrait cette recommandation.

 

Le Dimanche à 17h30

 

 

Théâtre des BLANCS MANTEAUX

01 48 87 15 84


Partager cet article

Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 01:40

U

degeneres_big.jpg

Un Cabaret de l'horreur, avec un crooner scato, un magicien qui doit encore étudier les oeuvres complètes de Gérard Majax.

Il y a un commissaire de Police, dont le fils est un transformiste... barbu. Une "Zombie" qui a sans doute pris des cours de "Petit Rat" à l'Opéra de Paris, dans une autre vie.


Les DEGENERES, se sont bien nommés. Ils ont écrit le spectacle et se sont chargés de la mise en scène avec la complicité de Eric Antoine, dont je n'ai raté aucun des shows, comme il y a peu au Petit Montparnasse.


Parfois, cela ressemble un peu aux talentueux "Branquignols" de Robert Dhéry et Colette brosset, mais à d'autres moments, cela n'a l'air de rien.

C'est une grosse farce,  dont la finesse n'est pas le meilleur atout, et dont on attend - interminablement - "le clou du spectacle".

A bien y réfléchir, je me demande si leur vocation n'est pas de se moquer de ce public qui les prendraient au tout premier degré?... Ils jaugent jusqu'où ils peuvent aller...

 

Morgane LAVOINE, Nikko DOGZ, Fabrice ADAMZAK et Michel SCALIA, les quatre comédiens formant la troupe des "Dégénérés."

 

Allez donc à la Comédie république vous faire une propre opinion, j'attends vos commentaires.

 

 

 

Le samedi     à 22H30

Le dimanche à 20H30... (Si vous avez de la chance, le Théâtre respecte mal les horaires qui peuvent varier de 15 à 45 minutes, à bon entendeur...)

 

 

Théâtre de la COMEDIE REPUBLIQUE

01 48 65 97 90

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 23:50

SLC.jpg

Je n'ai vu ce spectacle, que par curiosité professionnelle, et parce que Fabienne, ma collaboratrice, qui voit toutes les pièces, où je ne peux aller, avait été étonnée de l'intérêt de sa fille de 15 ans, pour "Salut les Copains".

De fait, dans la salle de "Jeunes-Vieilles" dames et des ados.

A la moindre sollicitation, tout le monde se lève, pour "Twister", comme au bon vieux temps.

Ce spectacle ne peut s'adresser qu'à des gens qui n'ont connu la ferveur des années 60, que de très loin, vraiment de très, très  loin...

Quant, comme à mon image, on peut raconter des souvenirs de tournées avec Claude François, Christophe ou Johnny Hallyday, on est - pour le moins - très déçu d'un tel Show, et... On s'y ennuie...

C'est encore pire que le lamentable "Belles, Belles, Belles".

Des bouts de chansons, avec des titres mal choisis, représentant mal les artistes concernés. Et tant d'autres même pas évoqués!

Deux bons chanteurs , mais pas mieux qu'un choriste de studio, une bonne  chanteuse, des danseuses sympathiques, mais le reste...

J'espère que ma copine Nicoletta n'a pas entendu le massacre de: "Il est mort le Soleil"...

Une mise en scène réussie de Stéphane Jarny, chapeau pour adapter aussi bien le livret si "rose-bonbon" de Pascal Forneri, qui est pourtant le fils de Dick Rivers et le Petit-Fils de madame Davis-Boyer qui a alimenté tous les "Scopitone" de l'hexagone.

Fabienne, est partie à l'entracte. (Elle s'arrangera avec sa fille).

J'ai suivi, vingt minutes après le début de la deuxième partie.

Ce spectacle ne s'adresse qu'à ceux qui n'ont pas eu le plaisir de vivre cette époque, qui n'avait rien à voir avec Le "Malabar" trop sucré, que l'on vous propose aux Folies Bergère.

 

Jusqu'au 6 Janvier 2013

 

Du  mercredi  au vendredi   à    20H00

Le samedi 16H30 en matinée et 20H30

Le dimanche  la  matinée  est  à 15H00

Et ensuite, partout en France.

 

Théâtre des FOLIES BERGERES


Partager cet article

Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 10:56

Voyages-voyages.jpg

Il s'appelle Patrick et dit vivre dans la ville la plus triste de france: Caen, au 2 rue Falaise. Il ne doit pas connaître Le Hâvre... bien plus détruite et mal reconstruite.

Pascal est son voisin, un méridionnal envahissant. Patrick, est croupier au Casino de Luc-sur-Mer, sous les ordres de monsieur Martinez.

Mais, comme il s'ennuie et accumule des amours exotiques, il rêve de voyage, et de voyages. Pour ne jamais revenir.

Il achète une valise, semi-rigide et toute rouge. Il se fait vacciner pour toutes les destinations et il étudie son parcours, son point de chute...

La vie passe et certains trépassent, Dick Rivers nous quitte à 79 ans, "au dernier souffle, sa jambe droite battait encore le rythme de "Twist à St Tropez", et même l'IDOLE, Johnny à 101 ans "il aura eu une belle vie". Mais Patrick n'a pas encore pris son envol...

Fred BIANCONI joue ce spectacle qu'il a adapté, du roman de Laurent Graff, dans une mise en scène de Panchika Velez, assistée de Julien Reynaert, scénographie de Claude Plet, sous des lumières de Didier Brun, les costumes sont de Marie-Christine Franc.

Une jolie histoire poétisée par un comédien de talent.

 

 

Jeudi, Vendredi, Samedi à 21H00

Matinée    le       samedi à 17H00

 

 

Théâtre LA MANUFACTURE DES ABBESSES

01 42 33 42 03

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 13:14

ZIZE.jpg

Un One Miss Show, bien écrit, cette ex Miss Pointe Rouge 1974, nous raconte sa vie et celle de sa famille, avec une faconde méridionale bon teint.

Une surprenante succession de costumes, tous plus colorés les uns que les autres.

Miss ZIZE est 100% Marseillaise et elle égratigne tout ce qui bouge, des supporters de l'OM à Monsieur le Maire dont les préférences ne sont un secret pour personne, et d'autant moins dans "le Panier".

Cela dure 1H10 et c'est drôle. La salle est pleine et manifeste sa belle humeur.

Au terme du spectacle, le comédien se démaquille sur scène et l'on découvre la tronche sympathique de celui qui se dissimule derrière "La belle du vieux port".

Inutile de bouder son plaisir, c'est gentil et plaisant, sans la moindre vulgarité.

 

 

Chaque mercredi à 20H10

 

LA COMEDIE DES BOULEVARDS

01 42 36 85 24

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 00:48

DesSourisetdesHommes_affsite_1.jpg

J'avais déjà vu cette pièce de John Steinbeck, avec pratiquement la même distribution, en décembre 2010, au Théâtre du Petit Saint-Martin.

J'avais gardé le souvenir de ce décor tristounet, qui a repris place au Théâtre 14, c'est bien le seul reproche que je fais à cette fantastique production, et c'était déjà le roi des lumières, Jacques Rouveyrollis qui éclairait le spectacle.

L'adaptation est de Marcel Duhamel et la mise en scène de Jean-Philippe EVARISTE et de Philippe IVANCIC.

Le premier est un "George" de grand talent et le second un "Lennie" de très haute qualité.

Ils sont extraordinaires et accomplissent une vraie performance.

Un grand hommage aussi à Jacques HERLIN, toujours aussi impressionnant. (En alternance, il sera remplacé par Jean Hache).

Gaëlla Le Devehat, joue magnifiquement le rôle de la "femme de Curley". (En alternance, Agnès Ramy prendra sa place).

"Curley", c'est Emmanuel Dabbous. "Slim", Philippe Sarrazin, et "Le patron", Henri Déus.

Jacques Bouanich est "Carlson", Augustin Rahabura est "Crooks", Hervé Jacobi interprète "Whit".

Musique de Bertrand Saint-Aubin. Costumes de Emily Beer.

 

Une très belle production, que celle proposée par le Théâtre 14, un spectacle à ne pas rater.

On entendrait une mouche voler dans la salle, et le rire de "Lennie" glace le sang.

 

 

Du 13 novembre au 31 décembre 2012

Mardi, vendredi, samedi à 20H30

Mercredi    et      jeudi  à 19H00

Matinée      le    samedi  à 16H00

 

 

Théâtre 14

01 45 45 49 77

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 11:45

DIVIN-BORDEL-72.jpg

Une comédie loufoque de Benjamin Bir, dans une mise en scène de Arthur Fenwick.

Benjamin Bir fait partie de la distribution. Je l'avais déjà vu dans "Les Emmerdes sonnent toujours deux fois" du sympathique Stéphane Martino, au Café d'Edgar.

Avec Jules Roukoz, qui joue un crétin de footballeur, comme on en voit trop souvent, ils se retrouvent, à leur réveil, chez Dieu, interprété par Romain Deroo. Et, il n'est pas vraiment tel que l'imaginaire le décrit depuis des siècles, je ne vous en dis pas plus.

Il y a, bien évidemment, un ange et il a les traits de Adélie Gintrand.

Cette comédienne a une véritable force comique et un jeu très subtil.

Une pièce qui ne se prend pas au sérieux et fait rire la salle du Funambule Montmartre, qui a souvent d'astucieuses programmations, tels que "L'Avare", revisité par Elise Hobbé, qui reprend le 18 novembre au Blancs-Manteaux.

Un Divin Bordel vous attend,

 

 

Du mercredi au samedi à 20H00

Matinée   le dimanche   à 16H00

 

 

Théâtre LE FUNAMBULE MONTMARTRE

01 42 23 88 83

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 00:09

Autopsie-de-l-amour.jpeg

Un corps à coeur, ils se rencontrent, s'apprivoisent, et comme le Tango omniprésent, ils s'éloignent et se rapprochent, comme des danseurs de salon.

"Poema para Tres" de Saul Enriquez, a dit-on été un vrai succès au Mexique.

La mise en scène est de Anne-Laure Teboul, qui a signé l'adaptation du texte original, traduit par Myriam Kha, qui est, "Natasha", la femme du couple de l'histoire.

"Lui", c'est Alexis Desseaux. Un très bon comédien, avec une "gueule", une présence, une aisance de jeu.

On m'a dit que c'était un visage connu des séries télévisées françaises.

 

Les enchaînements de diapositives sont un peu pesants, et les vidéos de Christian Ajamian, bien monotones.

Franco Perry a signé la musique, les nombreux costumes sont de Manoush.

 

Un spectacle à voir pour la qualité de ses interprètes, et le courage de son metteur en scène, qui a - notamment - suivi l'enseignement de l'excellent Jack Waltzer.

 

 

 

Du 4 Novembre au 31 décembre 2012

 

Dimanche, Lundi, Mardi et Mercredi à 21H00.

 

 

 

LA MANUFACTURE DES ABBESSES

01 42 33 42 03

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 18:11

affichezero.jpg

Une pièce de Valérie Alane, dans une mise en scène de Christophe Lidon, dont les succès dans cette discipline, ne se comptent plus, il est ici assisté de Laurence Kevorkian.

"ZERO", n'aspire qu'à dormir et il rencontre "Alice", interprétée par Valérie Alane, en personne, qui réussit à photographier ses rêves et les personnages de ses songes prennent forme et vie, pour s'agiter autour de lui et donner leurs opinions.

Il y a "Crocq", (Denis Berner), Betty, (la jolie Sarah Biasini), la mère de Zéro, (Marie-Christine Danède).

Zero, est Bernard Malaka, et son double Zéro 2: Sylvain Katan.

 

De sympathiques intermèdes musicaux chantés en chorale, sont les bienvenus et l'oeuvre de Alvarro Bello.

Des images projetées de Stéphane Cottin, des lumières de Marie-Hélène Pinon.

C'est surprenant, c'est étonnant et audacieux, et cela dure 1H25.

 

Du 5 novembre au 9 décembre 2012

Mardi 20H00 - Mercredi et Jeudi à 19H00

Vendredi et Samedi à 20H30

Matinées Samedi et Dimanche à 16H00

 

Théâtre ARTISTIC ATHEVAINS

01 43 56 38 32


Partager cet article

Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 01:19

1339057144 affiiche regardez mais netouchezpas 300Emeraude         Il est des pièces à voir et d'autres à revoir. C'était mon choix ce soir. Deux créations, lesquelles pour des raisons diverses, il me fallait oublier ma première impression établie, dans de mauvaises conditions.

J'ai débuté à 19H00, revenant voir, pour la 4ème fois: "L'EMERAUDE NOIRE DE KALISSAPAKI" de Patrick ROUET, au Théâtre Le Ranelagh.

Cette pièce, comme le meilleur des vins, se bonifie à chaque nouvelle représentation. J'ai aussitôt décelé de nouveaux dialogues, dans certaines scènes, et j'ai constaté qu'ils percutaient aussitôt sur le public, qui rit à vrai et grand plaisir.

Cette troupe si soudée, est au mieux de son interprétation. Il faut venir les voir, dans le très beau Théâtre Le Ranelagh, où ils sont jusqu'au 17 novembre 2012.

Des comédiens de talent: Xavier BAZIN, monté sur des ressorts, Lionel LAGET, sans qui la pièce serait toute autre, Christophe JEANNEL, un talent de folie, Aude LENER, une splendide comédienne, au jeu fin, une terrible force comique.

Paola SECRET, un "boudin", très joli et talentueux.

Un vrai bon début de soirée !!! - Je vais y retourner le 17 novembre, pour la "dernière" au Ranelagh, cela va être un spectacle inoubliable...

J'y invite, tous ceux qui veulent rire !!!

 

A 21H30, je suis retourné voir: REGARDEZ MAIS NE TOUCHEZ PAS", une comédie de Cape et d'épées,  parodie drôlissime de l'oeuvre de Théophile Gautier, dans une mise en scène de Jean-Claude PENCHENAT.

1H25, d'un dialogue savoureux, de comédiens qui déclenchent le rire. L'écriture est belle.

Alexis PERRET, est un Don Gaspar excéllent. Damien ROUSSINEAU, un Don Melchior très drôle.

Il y a aussi: Paul MARCHADIER, Samuel BONNAFIL, quelle classe. Chloé DONN ou Jeanne COGNY, à tour de rôle sont la Reine d'Espagne.

Flore GANDIOL, une jolie Dona Beatrix, et en alternance deux superbes "Griselda", Sarah BENSOUSSAN, (excellente comédienne, qui était là ce soir), ou Judith MARGOLIN.

 

Une vraie bonne soirée de Théâtre !!!

 

 

L'EMERAUDE NOIRE DE KALISSAPAKI

du 14 septembre au 17 novembre 2012

du mercredi au samedi à 19H00

Matinée le dimanche    à  15H00

Théâtre LE RANELAGH

01 42 88 64 44

 

REGARDEZ, MAIS NE TOUCHEZ PAS

du 3 octobre au 18 novembre 2012

du mardi  au samedi à 21H00

Matinée le dimanche à 15H00

Théâtre LE LUCERNAIRE

01 45 44 57 34            


Partager cet article

Repost0