Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 23:55

Cougars.jpg

 

Le titre de cette pièce n'est pas d'évidence du meilleur goût... Cette comédie qui se dit "coquine", et frise de près la vulgarité est signée de Pascal Grégoire ( à qui l'on doit déjà "la Guerre des Sexes"...), il en a assuré la mise en scène, assisté de Marine Régnier.

Force est de reconnaître qu'il y a un public pour ce genre de grivoiserie, et j'ai entendu rire tout autour de moi.

Les comédiennes sont en alternance, Adriana Gzyl, Véronique Mérilhou et Garance Giachino.

Ce soir "les Cougars" étaient: Anne-Sophie Level, Bojana Mijavic et Karine Kadi.

Trois comédiennes avec un vrai talent, et il faut bien travailler...

Leurs personnages sont Alex, la secrétaire médicale d'un chirurgien plastique, Brigitte Moreaux, une cliente déçue du travail de ce bon docteur et Ivanna Clitovaya, une biélorusse, qui veut se faire refaire les lèvres... du bas (sic), "Le haut, c'est déjà fait".

Deux ou trois répliques drôles, et le reste tout près des pâquerettes.

Il y a un public pour ça... mon dieu... mon dieu... La preuve, cette pièce est jouée:

Mercredi, Jeudi, vendredi, Samedi à 19H00

Matinée le samedi à 17H30 et le dimanche à 18H30.

 

 

Théâtre Bo Saint-Martin

01 42 71 50 00


Partager cet article
Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 23:54

Venus.jpg

Un texte de Christian Siméon, quatre personnages, tous interprétés par une éblouissante Alexandra LAMY, qui sait être captivante pour nous faire revivre un temps perdu, celui de cette fameuse "Belle Epoque", où Maxim's avait du sens et un Montmartre où se croisaient Toulouse-Lautres ou Renoir.

Henri Bergson était un tout jeune philosophe et venait de se faire remarquer avec son fameux et talentueux essai sur "le Rire".

Une mise en scène et une scénographie  de Christophe Lidon, et c'est très réussi. Cet enchevêtrement de chaises d'opéra en velours rouge et bois doré, est le constat de la fin des festivités.

Alexandra, jolie  conteuse épistolaire, nous entraîne au fil de ces lettres dans bien des villégiatures, alors à la mode.

Christophe Lidon est assisté de Sophie Gubri, et les magnifiques lumières sont l'oeuvre de Marie-Hélène Pinon, assisté de Lucie Joliot.

Le son est assuré par: La Manufacture Sonore".

C'est un spectacle , plein de chaleur et de beauté, Alexandra Lamy est une comédienne de grand talent.

Line Renaud, qui était ma voisine d'un soir, a vivement apprécié, comme tout le reste de la salle, qui a multiplié les rappels.

 

 

Jusqu'au 16 février.

 

 

Du mardi au samedi à 20H00

Matinée   le samedi à  17H00

 

 

Théâtre de L'ATELIER

01 46 06 49 24

140px-MARIANNE LOGO

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 00:05

Sylla

J'avais vu Ahmed SYLLA, le 26 décembre dernier, dans de piètres conditions. J'étais malade, et il y avait un très "mauvais" public, qui perturbait le spectacle.

J'ai eu envie de le revoir, et force m'est de reconnaître que je ne me suis pas amusé autant que je pouvais le souhaiter.

Je cherche encore la trace de la mise en scène de Paul BOUJENAH...

Je suis persuadé de la force comique de Ahmed, je l'ai vu éblouissant dans bien des sketchs, à la télévision, les siens ou d'autres où il apporte sa contribution dans ceux de ses copains humoristes, notamment dans l'émission de Laurent Ruquier: "On N'Demande qu'à en Rire".

En revanche, son spectacle démarre bien, mais s'étouffe très vite.

Il s'adresse beaucoup trop aux spectateurs, en les mettant souvent très mal à l'aise.

Ce soir, il a fait venir sur scène - sans la reconnaître - Laura Presgurvic, la "Scarlett O'Hara" de la comédie musicale "Autant en Emporte le vent", applaudie aussi, il y a peu dans "Les 39 Marches" de l'excellent Eric Metayer.

De plus, très maladroitement, en la détaillant des pieds à la tête, il lui a demandé si elle était enceinte....

Amis de la galanterie, bonsoir !

Après le spectacle, il "parle" avec son public et veut former des couples, encore une occasion de mettre des gens dans le désarroi, et il semble ne pas s'en rendre compte.

Je crois à cet artiste, j'attends une écriture ficelée, une rigueur d'interprétation, et moins d'improvisation et d'essais interactifs...

A la sortie, j'ai entendu dans mon dos l'avis d'une femme déçue et bien plus sévère que moi...

 

Du mardi au samedi à 20H00

Petit Palais des Glaces

01 48 03 11 36

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 10:56

Nora.jpg

Comme j'avais une soirée de libre, j'ai demandé à l'un des responsables de la Comédie des 3 Bornes, de me proposer l'un de leurs spectacles. Et Maxime Lepelletier m'a conseillé de venir voir Nora, dans "Harmonie Hormonale".

Une fois de plus, je n'ai pas été déçu.

Quant à la Comédie des 3 Bornes, il faut qu'elle s'agrandisse. Il y a deux ou trois ans, nous étions parfois cinq ou six à venir voir des artistes qui remplissent aujourd'hui de grandes salles.

Maintenant, la salle est archi pleine à chaque fois que j'y vais. J'ai toujours vanté la qualité de leur programmation, ce théâtre est dirigé par des artistes de talent.

Nora, est arrivée sur scène en annonçant qu'elle était malade, mais cela n'a en rien gâché la qualité de son show.

C'est bien observé, c'est bien raconté, une agréable soirée. Un seul reproche, c'est un peu court.

Le public rit et visiblement le bouche à oreille fonctionne.

 

 

Chaque mardi à 21H30

 

 

Comédie des 3 Bornes

01 43 57 68 29

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 23:11

La-loge-de-Lucienne.jpg

Un spectacle tendre et sans prétention, qui devrait plaire au plus grand nombre.

Lucienne - Lulu, pour les intimes et quelques autres, est une bretonne bon teint. Elle tient la loge de concierge de l'immeuble du 36... Boulevard des Batignolles. Autant vous le dire tout de suite, elle n'a que peu d'inclinaison pour Monsieur Delaveine, l'un des locataires.

Lulu est fan de Susan Boyle, et elle rêve d'avoir un destin en France, à l'image de cette chanteuse atypique.

Alors, elle s'inscrit dans un jeu télévisé célèbre, à la recherche de nouveaux talents...

La suite et la fin vous attendent au Studio Marie Bell du Théâtre du Gymnase.

La pièce est de Gérard Moulévrier, célèbre directeur de casting, qui se pique avec bonheur au plaisir d'écrire.

Une mise en scène dynamique de deux talents connus et reconnus, Isabelle Rougerie et Julien Cafaro.

Les costumes sont de Philippe Houset, l'illustration sonore de Hugo Renard et la chorégraphie de Johnny Monteilhet.

Lucienne Scouarnec est interprétée par la pétulante Marie-Bénédicte Roy, dont l'inoubliable Jean Poiret disait: "Marie-Bénédicte Roy fait rire bien. Elle fait rire très bien, parce qu'elle fait rire juste."

C'est sympathique, et la comédienne vous fait ressentir avec force, le plaisir qu'elle ressent à jouer devant vous, et c'est bien partagé !!!

Il faut aller l'applaudir !!!

 

 

Lundi et Mardi à 20H00

Studio Marie Bell

Théâtre du Gymnase

01 42 46 79 79



Partager cet article
Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 00:30

va-rino_olympia.png

Voila un artiste qui a gagné son pari, et a aussi gagné le coeur de Paris.

Avec un culot monstre, cet humoriste à la notoriété naissante a réussi à combler l'Olympia, les strapontins pris d'assaut, avec Tweeter et Face Book, le tout renforcé par une belle équipe de communicants, l'attachée de presse Emilie Castillo en tête.

Une première partie avec Greg Romano, qui se produit chaque mercredi au Théâtre Bo Saint-Martin, dont l'un des responsables, Dan Bolender, était bien évidemment dans la salle.

Toute une partie des diverses saisons de "On N'Demande qu'à en Rire", est venu soutenir leur copain: Sacha Judaszko, Steeven et Christopher, Les Lascars Gays, Shirley Souagnon et tant d'autres, j'ai aussi croisé le sympathique Guillaume Bats, applaudi récemment au Petit Gymnase.

VERINO a eu quatre minutes de Standing Ovation à son entrée sur scène, avant d'avoir prononcé le moindre mot. Belle reconnaissance d'une salle acquise.

Un joli spectacle, avec un comédien à l'aise.

En revanche, il faudrait que chaque artiste connaisse la recommandation que Maurice Chevalier a faite au jeune Johnny Hallyday, à ses débuts:

"Tu soignes ton entrée et ta sortie, entre les deux, tu fais ce que tu peux".

VERINO a réussi son entrée, il a fait le show, mais le bonheur d'être sur cette scène lui a fait rater sa sortie. Trop longue, trop brouillon.

Mais, j'imagine la difficulté qui a dû être la sienne à quitter la scène et cette salle chaleureuse, venue lui dire son amour. Alors... Il fera mieux la prochaine fois, et BRAVO !!!

 

 

L'OLYMPIA

08 92 68 33 68 (0,34€/mn)

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 11:50

LA-DANSE-DU-FUMISTE-Affiche.jpg

Un spectacle original de Paul Emond, interprété avec une belle conviction par Gilles-Vincent Kapps, superbe comédien que j'avais déjà applaudi dans la drolissime "Mission Florimont" de Sébastien Azzopardi.

Il nous entraîne dans une folle histoire et on le suit avec plaisir.

La mise en scène est de Christophe Luthringer, sous des lumières importantes pour le bon suivi de la narration, de Raphaël Noël et de Marie Kasemierczak.

Un spectacle qui convient bien à la magie des lieux, un bon début de soirée.

 

Du 09 janvier ao 02 mars 2013

 

 

Du mardi au samedi à 19H00

 

 

 

LE LUCERNAIRE

01 45 44 57 34

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 21:40

Sade.jpeg

J'ai vu beaucoup mieux sous la signature de Nicolas Briancon, que j'aime pourtant beaucoup. Il est là, metteur en scène, et sa Compagnie propose le spectacle. Je l'ai applaudi dans "Jacques et son Maître", il y était inoubliable et si talentueux dans "Volpone", au Théâtre de la Madeleine.

D.A.F., soit Donatien, Alphonse, François, Marquis de Sade, quitte sa geôle de Vincennes, pour un cachot à la Bastille, où le confort... fait défaut. Il veut dormir "La tête haute", et on lui refuse un oreiller.

Il s'est fait accompagner "en rêve", d'un fantasme, qui le suit pas à pas et qui prend ici l'apparence de Dany Verissimo, que l'on dit être une légende, comme "Hardeuse",  dans un certain cinéma... En tous cas, sans véritable émotion, (mais la ribaude sait-elle ce que c'est...), la pauvrette se fait trousser, "par le chemin des jeunes gens", (comme le définissait  Roger Peyrefitte), sur le rebord d'une table, sous des flots de texte scatologique, signés de Pierre-Alain Leleu, d'après les écrits de Sade, et l'auteur joue le rôle du pornographe.

Une bonne soeur, interprétée par un homme ??? Quel intérêt.. Un gardien de prison flegmatique et malgré tout brutal, deux rôles tenus par Michel Dussarat et Jacques Brunet... Que de monde sur scène, pour si peu de chose...

Mon voisin s'est assoupi, et je me suis bien ennuyé.

Le seul plaisir de la soirée, c'est la découverte de cet écrin que je ne connaissais pas encore: Le Ciné 13 Théâtre, dans un quartier si calme et élégant.

 

 

Du mercredi au samedi à 21H30

Matinée le dimanche    à  17H30

 

 

CINE 13 THEÂTRE

01 42 54 15 12

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 01:31

affiche-Instants-critiques.jpg

La Carte Blanche à François Morel, à LA PEPINIERE THEÂTRE, débute de fort belle façon.

Quel joli spectacle, applaudi chaleureusement par une salle comble, pas un strapontin de disponible. Une salle bien orchestrée par l'attaché de Presse, de cette représentation: Vincent Serreau.

Une version théâtralisée des échanges de tribuns qui opposèrent deux légendaires critiques de Cinéma, Georges Charensol et Jean-Louis Bory, durant leurs affrontements, pendant l'émission mythique de France-Inter, "Le Masque et la Plume".

Georges Charensol est mort en 1995, à l'âge de 96 ans.

Jean-Louis Bory, s'est suicidé en 1979. Je l'ai rencontré plusieurs fois, il fréquentait régulièrement "Le Colony", restaurant que dirigeait alors, le regretté Gérald Nanty.

Curieusement Olivier Broche, qui joue son rôle, lui ressemble quelque peu. Mais la voix était toute autre, dans mon souvenir.

Olivier Saladin, est un crédible et vigoureux Georges Charensol.

Les deux comédiens font là, une merveilleuse composition. Ils sont bien accompagnés par Lucrèce Sassella, qui joue de plusieurs instruments, chante et danse avec les deux compères.

Un très beau décor, qui reconstitue une salle de projection, très bien éclairé par les  lumières de la meilleure élève de Jacques Rouveyrollis, devenue la talentueuse Gaëlle de Malglaive, ici assistée d'Alain Paradis. Les costumes sont de Christine Patry, et de la légende du genre, Pascale Bordet.

Chorégraphie de Lionel Ménard.

La Mise en Scène est, bien évidemment, de François Morel.

Une soirée Théâtrale de rêve, pour un public lettré, une vraie réussite !!!

 

Du mardi au samedi  à 21H00

Matinée  le  samedi   à 16H00

 

LA PEPINIERE THEÂTRE

01 42 61 44 16

140px-MARIANNE LOGO

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 00:27

Nouvelle Vilaine

Cette pièce est comme un bon vin, elle se bonifie chaque année, et fait même peau neuve.

En Juin 2011, je l'avais vu en Show case, à la Comédie des Boulevards, dans une mise en scène de Patrick Rouet. Cela s'appelait "Un Canard en Hiver".

En Juin 2012, cette comédie écrite par deux bons auteurs, Jerôme Paquatte et Jean-Marc Magnoni, était de retour à Paris, avec Jérôme Paquatte dans le rôle de Josette, tenue auparavant par Doucine Derréal... Cela fait un choc, et incite des situations comiques inattendues.

En revanche, le titre: "Ce qui plaît aux femmes... Et qui fait rire les hommes", était une fort mauvaise idée, ce que je n'avais pas hésité à souligner.

Cette fantaisie, totalement remaniée, dans une écriture soignée, est de retour à l'Alambic Théâtre, sous un nouveau titre, cette fois bien choisi: "LES VILAINES".

Et les deux personnages le sont, pour le plaisir d'une salle pleine, un lundi de Janvier, dans un Paris pourtant fluide, il faut le souligner.  

La mise en scène actuelle est de Eric Henon. Mon seul regret est l'absence du décor d'origine, il fait défaut...

Floriane Muller est à l'aise dans ce rôle, et elle prend visiblement plaisir à faire rire la salle, qui ne s'en prive pas.

Un spectacle à encourager, qui a maintenant une vitesse de croisière, laquelle est une véritable promesse, de belles soirées de rire.

Floriane Muller et Jérôme Paquatte, "La Belle et la Bête", mais il vous faudra attendre la fin pour découvrir que nulle n'est celle que l'on croyait...

 

A voir !!!

 

 

 

Le Samedi et le Dimanche à 17h30

Chaque lundi à 20H00

 

 

Théâtre de l'ALAMBIC COMEDIE

06 32 75 59 36   

140px-MARIANNE LOGO

Partager cet article
Repost0