Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 12:02

Les Trois Mousquetaires, vous allez bientôt les retrouver sur de nombreuses scènes de France. La compagnie Qué Serà propose ce spectacle familial indémodable, au grand plaisir de tous et notamment des comédiens qui prolongent leur enfance. J'imagine le plaisir de passer de l'épée en plastique et de la cape en feutrine au beau costume et à l'acier trempé.

Patrick Rouet, va incarner Richelieu, l'éminence Rouge aux troubles desseins.

Patrick-Rouet.jpgTout le monde a lu, au moins une fois ce chef d'oeuvre de Alexandre Dumas. les ferrets de la Reine ont fait rêver toutes les petites filles.

Les-Mousquetaires-croisant-les-fer-Aramis-et-Athos-par-R.Da.jpg           Les premières dates sont arrêtées et prochainement, la suite de leurs aventures et la totalité de la distribution.

28 Mai  MANDELIEU (Espace de Vinci)

01 Juillet   LA GRANDE MOTTE

02 Juillet  NICE (Jardins de l'hôtel Masséna)

08 Juillet  SALON DE PROVENCE (Chateau de l'Empéri)

23 Juillet  St MARTIN DU LIMET (Manoir de la Joubardière)

24 Juillet  JUVIGNE (Chateau du Feu)

11 Août      St JEAN d'ANGELY  (Abbaye Royale)

A suivre....

fauteuils.jpg

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 22:43

Clinic.jpg

Quel plaisir que de rire! On pensait savoir à quoi s'en tenir. La bande Dehouf était passée sur France2, se faisant un joli succès à la suite de : "Un gars, une fille".

Michel Drucker était tombé sous leur charme et disaient d'eux, plus de bien qu'ils ne disaient d'autres...

Avec CLINIC, nous pensons à Helzapopinn et aux Marx Brothers. Ils se sont tous connus au Club Med, dit-on.

Cathy Puech, Sarah Gellé, Jean-Lou Chaffre, Jean-Lou De Tapia et Stéphane Joly.

Ces cinq là, sont les doigts d'une seule main, laquelle, dans CLINIC, peut être coupée et sanguinolente.

Ils ont adapté au théâtre, le programme court de la télévision. Des sketchs rapides, d'une créativité burlesque et euphorisante. Une intelligence d'écriture, un comique visuel très fort. Une troupe de très grand talent.

Vous pouvez rentrer dans la salle avec la sensation  ou le souvenir d'une petite douleur, et vous en ressortez avec la plénitude d'avoir - vraiment - mais VRAIMENT - bien ri - guéri!

CLINIC, le traitement chic.

 

PALAIS DES GLACES

01 42 02 27 17

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 11:10

Megere.jpg

Un spectacle à l'image du Splendid. La Compagnie Los Figaros, à la tête de laquelle Alexis Michalik, propose une version déjantée, musicale, de la Mégère apprivoisée.

Tous les personnages sont au rendez-vous. Baptista, qui veut marier ses deux filles. Catharina l'acariâtre, Bianca, la tendre et douce. Hortensio, Grémio, Lucentio, etc... Sous le beau ciel de Padoue.

L'intrigue est en place. Si vous avez vu Rosy Varte en Mégère, en 1964, à la télévision ou l'inoubliable Zefirelli en 1967, avec Liz Taylor et Richard Burton, vous connaissez tout de l'histoire.

Alexis Michalik, vu au cinéma dans le navrant :"La bande du Drugstore", ou plus récemment dans le très bon Diane Kuris :"Sagan". Il mène la troupe à un train d'enfer. Près de deux heures de pure folie et de rythme soutenu. Fanny Aubin est une Mégère très convaincante, et Leilani Lemmet est une belle Bianca à la très jolie voix. Ce spectacle s'arrête bientôt, au Splendid. Va t-il se poursuivre ailleurs?

En tous cas, la troupe prépare déjà une adaptation de "Un chapeau de paille d'Italie". A suivre...                                    aubin-fanny1-200x300.jpg

 

 

imagesleilani.jpg                                                  Leilani LEMMET

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           Fanny AUBIN

 

Théâtre LE SPLENDID

01 42 08 21 93

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 01:59

Dorothee-derniere1.jpg

Photo Claude Laplace

Depuis ce matin, d'une radio à l'autre, la même interrogation: Le Spectacle de Dorothée, un flop ou un succès?

Alors, j'y suis retourné, pour la dernière de ses séances à L'Olympia.

N'en déplaisent aux journaleux aigris, c'est plus qu'un succès, un triomphe. Une salle de gens heureux d'être là, une salle qui connaît toutes les chansons de son enfance, et même les nouvelles, sur le bout de la langue.

Public2-copie-1.jpgComme à chaque dernière, des surprises. Papa Jean-Luc Azoulay et Papa Claude Berda, les A et B, partis d'un tout petit bureau de la rue Pierre-Charron, pour la réussite que l'on sait.

Quatre.jpgEt puis Jacky, Ariane et Gérard Saleysses au piano.

Rarement autant d'amour et d'amitié se sont emparés de L'Olympia à ce point. Dans la salle, joyeux, Jacques Pessis, Michel Jourdan ou Séverine Ferrer, pour ne citer qu'eux.

Les deux Sophie, choristes et Show Girls exceptionnelles.

Comme je l'imaginais, la tournée va suivre et devrait poindre un Bercy, vers la fin de l'année. Voila une artiste qui aura marqué une génération, et ils sont tous venus la voir à Paris, comme ils viendront tous, dans toutes les villes de France.

copains.jpgComme le dit Johnny, "Ca ne finira jamais". Bonne route Dorothée!!!       

Dorothee3.jpg                                    Photos Claude LAPLACE

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 10:16

2010-Olympia-aff.jpg

Ils sont venus de partout, ils trépignent d'impatience et scandent son nom, sur l'air des lampions. DO RO THEE!!!


Dorothee.jpgTous ces trentenaires en folie retournent à leur enfance dès qu'elle apparaît et ils ont tous des chaussettes roses et jaunes à petits pois.

Debout, dès le premier titre, ils connaissent toutes les chansons, mieux qu'ils devaient apprendre leurs leçons, ils dansent, ils

Photo Claude LAPLACE

chantent, tapent dans les mains, font trembler le balcon en tapant du pied.

Quand Dorothée chante du Rock N' Roll, c'est la folie, dans la salle.

Public.jpg

                                         Photo Claude LAPLACE

Quand Jacky la rejoint, dans son costume jaune, ils ont tous 7 ans  et demi. Alors, comme dans "le bon vieux temps", il se prend un seau  d'eau, sur la tête.

Les parents qui ont l'idée d'amener leur enfants ont dû passer la soirée, avec le gamin sur les épaules et  il n'avait sans doute jamais vu les copains de maman ou papa aussi déchaînés.

Deux choristes qui s'appellent Sophie et Sophie, l'une des deux , Sophie Thiam,  était déjà dans le spectacle de Sylvie Vartan, produit aussi par Jean-Luc Azoulay, cette fille a tous les charmes. Deux danseuses, deux danseurs, des ballons multicolores, des lumières de Jacques Rouveyrollis

Ce spectacle fleure bon la tournée à succès!!!

 

 

 

L'Olympia

08 92 68 33 68


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 10:29

visuel_Helene_SERRES.jpg

Dans chaque théâtre, avant le début du spectacle, une voix vous invite à vérifier si votre portable est bien éteint, souvent en vain d'ailleurs...

Cette annonce est plus ou moins drôle, celle de Hélène Serres est sans doute la plus originale.

Le rideau s'ouvre et la lumière éclabousse la joie de vivre de cette grande fille tout en jambes, laquelle dans la seconde devient Géraldine, une jeune femme qui me fait penser à certaines, que je connais bien.

Les embouteillages, le vernissage d'une expo bien parisienne, ou pas, la fête de l'école des jumeaux, on s'y croit.

Même si je n'avais pas lu le dossier de presse, en découvrant que Sylvie Joly est la marraine de ce spectacle, je ne m'y serais pas trompé. Il y a de la filiation et un rythme, une façon de phraser, école Sylvie Joly, comme Muriel Robin ou Pierre Palmade.

Je me suis demandé si Hélène avait défié quelqu'un, à l'image d'animateurs radio ou TV qui parient avec un copain qu'ils vont arriver à placer un mot déterminé, dans leur émission. A t-elle fait de même, en prononçant quatre "touffes" dans son show?

Ce spectacle est frais, joyeux, de la vraie bonne humeur!

 

 

Théâtre de Dix-Heures

Jeudi- Vendredi et Samedi à 19H

01 46 06 10 17


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 13:32

Illusion.jpg

Il y a pléthore de bons et même d'excellents comédiens en France, et c'est plaisir que de voir la presse chaque soir aux guichets des théâtres.

Et puis, parfois, à l'occasion d'une soirée, on découvre le petit cran supérieur.

Tout semble parfait. Une pièce de Eric Assous, dont "Les Hommes préfèrent mentir", font succès en ce moment au Théâtre Saint-Georges.

Une mise en scène de Jean-Luc Moreau qui partage cette affiche avec l'éblouissante Isabelle Gélinas et le très subtil José Paul, d'ailleurs nommé pour ce rôle, comme meilleur comédien dans un second rôle aux prochains Molière.

Trio de choc, de charme. Ils nous font rire. Une pièce à ne SURTOUT ne pas manquer!!!

 

Théâtre Tristan Bernard

01 45 22 08 40

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 13:48

Charlotte.gif

Une pièce de Daniel Colas, bravo à l'auteur et haro sur le metteur en scène.

Le texte est magnifique, et il mériterait plus bel écrin.

Yvan Varco est un agréable récitant, et c'est plaisir que de l'écouter.

Coralie Audret, qui joue Marie-Anne-Charlotte de Corday d'Armont, connue dans les livres d'histoire comme Charlotte Corday, est une comédienne au jeu fin, qui excelle dans le pathétique de la situation.

Un spectacle qui frôle les deux heures et il est si bien joué que l'on pourrait entendre mouche voler ou téléphone sonner... Cela arrive encore... trop souvent.

Mais, messieurs Daniel Colas et Yvan Varco, vous qui veillez aux destinées de ce beau théâtre des Mathurins, pourquoi diable confiner "Charlotte", dans un tel dénuement?

Des costumes, un minimum de décor et surtout des Lumières!!! Tous les comédiens jouent au chat et à la souris, avec un rai de lumière. C'est affligeant.

Et pourquoi diable, à moins d'une étourderie de ma part, Paul Canel ne dit mot?

 

 

Théâtre des Mathurins

01 42 65 90 00

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 10:30

detroitm.jpg

On raconte que Gilles Détroit a été gardien de parking, comptable et autre vendeur de journaux. Son sens de l'observation a fait le reste.

Il manie les mots et leur donne une interprétation, en filiation directe avec des artistes inoubliables, comme Roger Nicolas, Robert Lamoureux ou encore Raymond Devos.

Avec Gilles Détroit au Petit-Gymnase, le rire est assuré et fait mouche à chaque chute de phrase. Il sait, mieux que personne, donner aux mots un sens inattendu, servi par un physique sympathique et débonnaire.

Toute la salle rit et l'air heureux qu'elle affiche en sortant sur le boulevard Bonne-Nouvelle, croisant ceux qui attendent le spectacle suivant, est sa meilleure publicité.

Quelqu'un a interpellé la personne qui sortait derrière moi.

- C'était bien?

- Très drôle, on rit tout le temps, vous devriez y aller!!!

 

 

Théâtre du Petit Gymnase

01 42 46 79 79

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 10:17

Dave.jpg

Il y a foule devant l'Olympia. Un public trans-générationnel. D'anciennes minettes venues avec leurs filles et aussi des familles entières.

En première partie, Marie Espinosa, dont la chanson "J'annonce" cartonne en radio, depuis quelques semaines.

Vingt minutes d'entracte. le rideau rouge laisse passer Marc-Olivier Fogiel et Michel Drucker, tout juste sorti de son émission d'Europe1, qui n'a pas même pris le temps d'ôter son pardessus.

Pour présenter Dave, ils s'auto-proclament, tous les deux, membres historiques et fondateurs du fan club de l'artiste.

Et le show débute. Du coffre, de la voix, une véritable aisance scénique, le public est heureux et ça se voit.

Je suis très mal placé au balcon, et dans mon dos, dans la travée un quarteron de trentenaires en folie, chantent à tue-tête et font toutes les chorégraphies. Elles connaissent toutes les chansons, par coeur. On se croirait revenu au temps du Studio 102, pour une émission de Guy Lux.

Elles ne lésinent pas sur le cri strident.

Dave chante pendant plus d'une heure trente. Il a une bien jolie façon de chanter Aznavour, Bécaud ou Piaf. On ne s'en lasse pas.

Hier soir, l'Olympia vibrait comme au bon vieux temps du Rock n' Roll, comme dirait qui vous savez.

Mais est-ce par hasard?

Dave tourne toujours et tout le temps, si vous le voyez affiché dans votre région, je vous promets, une bien agréable soirée.

 

 

L'OLYMPIA MUSIC-HALL

www.olympiamusichall.com


 

 

 


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article