Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 11:34

chantal-ladesou-copie-1.jpg

J'avais été la voir au Petit-Gymnase pour "Je sais bien que je vous plais", j'y suis retourné en janvier dernier, cette fois au Théâtre Rive-Gauche.

A l'occasion d'un tournage que j'ai eu l'occasion de faire avec elle, pour une chaîne de télévision helvète, il y a quelques jours, elle me dit de sa voix de scène: "Il faudra que tu viennes me voir!".

Et me voici à Bobino, pour "J'ai l'impression que je vous plais vraiment". il y a des bases des autres spectacles, mais tout est transformé, peaufiné, soigné. Et la salle rit aux éclats, on sent qu'elle passe un bon moment, on ne voit pas le temps passer, elle nous entraîne dans son monde, elle fait de nous ce qu'elle veut.

Je n'ai qu'un regret, une sonorisation déplorable, métallique, froide. Et quand Chantal descend dans la salle, il est bien dommage qu'une poursuite ne l'accompagne pas, cela fait désordre.

Gageons que cela va s'arranger dans les jours à venir, et cela ne doit pas vous empêcher de vous précipiter dans la sympathique rue de la Gaité, à Bobino, et de vous laisser séduire par la dynamique et pétulante CHANTAL LADESOU.

 

Jusqu'au 1er Janvier 2011 à 19H45

 

 

BOBINO

01 43 27 24 24

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 12:46

 

liaisonsCette adaptation de Régis Mardon et Pascal Luneau du fameux roman de Choderlos de Laclos est intelligente et maligne.

Ils ont déplacé, à leur guise, l'action dans le temps. Et nous sommes à la Révolution française, d'où la fin d'un certain monde.

Le cadre formé par les voûtes pierrées du Théâtre de l'Essaïon est à lui seul, le décor authentique qui donne vie à cette libre vision de l'oeuvre.

Maria Laborit est une Rosemonde superbe, de même que Coralie Coscas (qui joue en alternance avec Eloïse Auria) est une très crédible Cécile de Volange, toute en fraicheur et en naïveté.

La pièce débute avec Rosemonde, la vieille tante de Valmont. Elle est enfermée dans un cachot et on comprend qu'elle est dans l'attente de la guillotine. Elle n'a donc que peu de temps pour entamer une relation épistolaire avec Cécile de Volanges, pour tout lui révéler des perversités de Merteuil et du Vicomte de Valmont.

De jolis costumes de Camille Lamy et de Marlène Rocher.

Marie Delaroche est madame de Merteuil, Gylaine Laliberté, la Présidente de Tourvel et Michel Laliberté est Valmont.

 

 

Du jeudi au samedi à 21H30

Le dimanche à 16H30, jusqu'au 30 janvier 2011.

 

Soirée spéciale Réveillon le 31 décembre 2010, à 21H30 avec Champagne et amuse bouches à volonté.

 

Renseignements et Réservations:

 

Théâtre de l'ESSAÏON

01 42 78 46 42

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 10:25

affiche_ce_qui_arrive.jpg

Une pièce de Jean-Marie Besset, écrite en 1993. Cet auteur a été nommé dix fois aux Molière, pour ses oeuvres et ses nombreuses adaptations.

Dans cette reprise au Petit Montparnasse, il y a le plaisir de retrouver sur scène Virginie Pradal qui vaut le déplacement à elle seule. Elle interprète une tyrannique Louise Erkanter.

Elle est entourée de Arnaud Denis, très à l'aise dans ce rôle trouble. Adrien Melin, Jonathan Max-Bernard, François Mougenot, Jean-Pierre Leroux et la séduisante Blanche Leleu.

Il y a bien des situations mêlées dans ce spectacle qui réunit des gens surprenants à la recherche de décrocher la lune. Le passé va les rattraper. Les sentiments vont se briser en bien des morceaux.

 

 

Du mardi au samedi à 21H

Dimanche à 17H

 

Théâtre du Petit-Montparnasse

01 43 22 77 74

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 11:47

lespeintresaucharbonfinale.jpg

Une histoire très dense de Lee Hall, déjà scénariste du film Billy Eliott, et de La Cuisine d'Elvis, vue au Lucernaire cet été, dans une belle mise en scène de Régis Mardon.

Les Peintres au Charbon, une adaptation et une mise en scène très efficace de Marion Bierry, assistée de Marianne Rajda.

Une belle affiche, Bernard Ballet, Robert Bouvier, Thomas Cousseau, Jacques Michel, Carine Martin, Eric Verdin, Arthur Vlad et Odile Roire.

Ils sont tous excellents et font croire à cette histoire étonnante, celle d'un groupe de mineurs, dans les années 1930 en Angleterre, qui décide de suivre des cours sur l'histoire de l'art.

Cette pièce a une dynamique de scénographie parfaitement huilée. Cela dure 1H40 et on ne voit pas le temps passer.

Ils sont sur scène jusqu'au 22 décembre, avec leur bonne humeur et leurs espoirs.

 

Mardi à  20H

Mercredi et jeudi à 19H

Vendredi à 20H30

Samedi    à 16H et 20H30

Dimanche à 16H

 

 

Théâtre Artistic Athévains

01 43 56 08 97

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 12:50

LE_FANTOME.jpg

Gaston Leroux a écrit Le Fantôme de l'opéra en 1910. Premier film muet sur le sujet en 1925, six adaptations cinématographiques et un ballet monté par Roland Petit, en 1980.

Henri Lazarini en a fait une belle adaptation et une scrupuleuse mise en scène, assisté de Christian Rubio, dans un décor bien imaginé de Jerôme Bourdin, qui a aussi signé les costumes.

Xavier Lazarini nous propose une lumière faite pour souligner le mystère.

Une belle distribution, dans laquelle on retrouve Pascal Petit, l'inoubliable interprète des Tricheurs de Marcel Carné.

Il n'était pas là, lors de la représentation à laquelle j'ai assisté, remplacé par Jean-François Guilliet, mais cette affiche annonce aussi Michel le Royer, le Chevalier de Maison Rouge à la télévision des belles années et le Marquis de Lafayette, au cinéma.

Erik, le Fantôme est joué par Emmanuel Dechartre, ancien pensionnaire de la Comédie Française, qui dirige le Théâtre 14 Jean-Marie Serreau., depuis 1991.

Un classique à ne pas manquer, dans un théâtre atypique aux confins du XIV° arrondissement, dont les créations ont rapporté quelques Molière.

 

Du 16 novembre au 1er janvier 2011.

Mardi, vendredi et samedi à 20H30

Mercredi et jeudi  à 19H

Samedi  à 16H

 

 

Théâtre 14 Jean-Marie SERREAU

01 45 45 49 77

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 12:58

Annie-cordy-copie-1.jpg

Une comédie de Jean-Marc Chevret, mise en scène par Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé.

Annie Cordy est accompagnée de Mimi Lebon, qui n'est autre que sa propre nièce et collaboratrice, dans la vie.

Tout le monde connait le pitch. Une comédienne doit fêter ses cinquante ans de carrière dans une émission que lui consacre Michel Drucker. Elle fait une erreur de code avec sa télécommande et se retrouve, toute la nuit, enfermée sur sa terrasse.

Elle met cette réclusion forcée à profit pour revenir sur le fil de sa vie.

Joss de Guérande, ressemble en bien des points à la chanteuse, qui glisse d'ailleurs quelques allusions.

Annie Cordy est la merveilleuse comédienne que l'on sait, servie par un texte qui lui va comme un gant.

Elle vous fera chanter durant le final et vous sortirez du Théâtre Daunou, le coeur léger.

 

Du mercredi au samedi à 20H30

Samedi    à  17H

Dimanche à  15H30

 

 

 

Théâtre  DAUNOU

01 42 61 69 14

 

 

 

 

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 18:27

Affiche-Tchekhov.preview-copie-1.jpg

Dans une station balnéaire et élégante du sud de la Russie, un séducteur blasé et une femme délaissée entament une liaison.

C'est le début d'une nouvelle écrite en 1899, par Anton Tchekov, qui est devenue un film présenté en 1960, au Festival de Cannes.

Claude Merle en signe là, une jolie adaptation, tout en finesse. L'atmosphère tendue est parfaitement en place.

Un joli texte, deux bons comédiens, Jean-Pierre Bouvier qui a déjà joué tous les grands rôles du Répertoire et la jolie Gaëlle Merle, qui est la troublante et séduisante Anna.

La mise en scène est de Anne Bouvier et les lumières de l'excellent Jacques Rouveyrollis.

Vous allez sortir du sympathique Théâtre de Huchette, l'âme paisible.

 

 

Chaque samedi à 21H

 

 

Théâtre de la Huchette

01 43 26 38 99

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 13:15

1.jpg

Chiche Capon, c'est pour moi le signe de reconnaissance des Disparus de Saint-Agil, se défiant devant Oscar le squelette trônant sur l'estrade de ce film de 1938, tiré du roman de Pierre Véry.

Le Oliver Saint John Gogerty, je vais le résumer comme Shirley et Dino, dans le programme: "Ce sont des clowns qui prennent ce risque insensé, irraisonné d'être sur scène, alors qu'ils ne savent pas faire grand chose! Mais pour eux, allez comprendre, c'est vital!".

Tout est dit, c'est le non-sens et la nullité exaltée.

J'ai dû changer de place, tant le type derrière moi riait de façon mécanique, rire gras  dans mes oreilles. Ils étaient une douzaine à se comporter de la sorte, disséminés dans la salle.

J'ai souri la première demi-heure, mais ensuite, je me suis franchement ennuyé.

Allez vous faire une idée, si le coeur vous en dit.

 

 

Chaque lundi à 21H

 

 

 

LA PEPINIERE THEÂTRE

01 42 61 44 16

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 17:21

167.jpSorcieres.jpg

Deux jolis contes de Pierre Gripari, avec Adeline Chagneau, Alexis Monceaux, Philippe Mambon et Frédérique Würz, dans une mise en scène et en musique de Guy Grimberg, sur des paroles de Martine Nouvel.

En première partie, LA SOCIERE DE LA RUE MOUFFETARD, et les enfants s'en donnent à coeur joie, comme à Guignol.

A l'entracte, la petite Maureen qui m'accompagnait a fait "copine", avec la petite fille juste devant elle.

Elles avaient toutes les deux des bracelets en élastique qui ont la forme d'animaux. Cela fait fureur, dans les cours de récréation.

Ensuite, LA SORCIERE DU PLACARD A BALAIS.

Les enfants participent de plus en plus.

Autant vous prévenir d'une ritournelle qui va hanter votre soirée: "Sorcière, Sorcière, prend garde à ton derrière"".

C'est comme Small World à Disneyland...

A la sortie du spectacle, tous les personnages viennent voir les enfants et dédicacer l'affiche du programme (2€).

Les téléphones portables immortalisent les têtes blondes, les sorcières et un diable de notaire.

Un bon après-midi familial.

Les Sorcières sont au Palais des Glaces, jusqu'au 27 mars prochain.

 

 

Dimanche et vacances scolaires à 14H

Grande salle

Durée: 1H30

 

 

 

PALAIS DES GLACES

01 42 02 27 17

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 17:31

desaxes.jpg

Les instruments de monsieur Henri Selmer brillent sur les scènes depuis 125 ans. Avec les DESAXES, ils sont en bonnes mains.

Guy Rebreyrend, Samuel Maingaud, Michel Oberli et Frédéric Saumagne, une belle brochette de diplômés par les meilleurs Conservatoires.

Cela fait plus de 15 ans qu'ils parcourent les scènes du monde.

A la recherche de Frida, ils nous emmènent sur le chemin de toutes les musiques internationales.

La mise en scène est de Patrick Lunant, la marionnette du spectacle de Samador Markowicz, l'illusion magique est de Tony Cargann. Les mannequins et costumes de Sylvie Berthou, les lumières de Philippe Quillet, pour une chorégraphie de la talentueuse Marta Mella.

Les DESAXES sont au Théâtre Le Temple depuis le 14 octobre. Allez les voir, ils le méritent!!!

 

 

Du jeudi au samedi à 19H

Le dimanche à 16H

Durée du spectacle: 1H15

 

 

Théâtre LE TEMPLE

01 40 26 04 14

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article

Présentation

  • : SORTIES à PARIS par Robert BONNARDOT
  • SORTIES à PARIS par  Robert BONNARDOT
  • : Chronique de tous les spectacles vivants à Paris et banlieue.
  • Contact

Recherche

Liens