Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 01:24

Solness-Le-Constructeur_imagesspectaclesalle.jpg

Henrik Ibsen a écrit cette pièce en 1892, elle n'a pas la force de "La Maison de Poupée", pourtant écrite en 1879.

Elle remplit mal le Théâtre Hébertot, malgré le talent des trois comédiens principaux.

Jacques Weber ne surjoue pas, il est presque sobre, à quelques éclats de voix près.

Edith Scob, merveilleuse récemment dans "Je t'ai épousée par allégresse", l'est tout autant. Le charme de cette artiste ne s'est jamais démenti depuis son premier film en 1956, "L'Homme à l'imperméable" de Julien Duvivier.

Mélanie Doutey est prodigieuse et tient cette pièce avec sa façon de donner de l'éclat à un texte ennuyeux et par une gestuelle efficace. Elle est la grande vedette de ce spectacle.

Ceux-là sont entourés de Thibault Lacroix, Sava Lolov et Nathalie Niel.

Sans oublier le sympathique et truculent Jacques Marchand, qui m'avait faire rire dans "Une heure moins trois-quarts avant les huissiers".

Il faudrait aller voir ce "Solness, le Constructeur", pour ces bons comédiens, et pour un beau décor, dont je ne connais pas le nom de l'auteur.

 

 

Du mardi au vendredi à 21H

Le samedi 17H30 et 21H

Le dimanche 16H

 

 

Théâtre HEBERTOT

01 43 87 23 23

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 16:54

C-est-pas-le-moment.jpg

C'est au contraire du titre, le moment et toutes affaires cessantes, d'aller voir cette pièce qui fait rire.

C'est la dernière écriture de Jean-Claude Islert, mise en scène de Jean-Luc Moreau, dans un beau décor, comme elle a l'habitude d'en dessiner, de Stéphanie Jarre.

Sa maman, Dany Saval, était dans la salle de cette belle soirée, mise en places par l'attaché de presse, Pierre Cordier.

Sur scène, tout le monde s'amuse, Jacques Balutin en tête, qui fait mouche à chaque réplique. Thierry Beccaro nous revient bien plus inspiré qu'il ne l'était dans "Coach", il y a quelques mois, dans ce même théâtre.

Eliza Maillot était déjà savoureuse et déjantée dans "Une heure trois-quarts avant les huissiers", elle confirme sa force comique dans ce rôle de médecin urgentiste, épouse de l'infidèle Frédéric, campé par Beccaro.

La jolie gourde de service est interprétée par Maryse Bontemps qui tenait un emploi semblable dans "L'Huitre", déjà avec Jacques Balutin.

Une bonne pièce, de bons comédiens, un beau théâtre. La recette d'une vraie bonne soirée. Et c'est le moment!!!

 

 

 

Du mardi au samedi à 20H45

Matinée le samedi à 17H30 et le dimanche à 15H

 

Théâtre Saint-Georges

01 48 78 63 47

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 11:16

affichechalet_4.jpg

Une comédie de Patricia Levrey, déjà auteur des "Pestes", qu'elle joue avec sa camarade Isabelle Parsy, qui fait dans cette pièce un numéro déclencheur des rires de toute la salle.

Pascal Parmentier, Bertrand Fournel encadrent la charmante Cristelle Ledroit.

Jean-David Stepler nous fait penser à quelques élus connus, que nous ne citerons pas.

Il est excellent dans ce rôle et hilarant quand il se prête à la chorégraphie concoctée par Lydie Muller, applaudie comme comédienne dans "Tout le Plaisir est pour nous" ou encore "Oscar", avec Bernard Farcy.

Vous n'aurez pas la trouille dans ce "chalet" mis en scène par le sympathique Michel Cremades. Et vous passerez une agréable soirée.

 

Le Dimanche et le Lundi à 20H30

 

 

l

 

COMEDIE DE PARIS

01 42 81 00 11

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 14:08

affiche_soliloques.jpg

Anna Danais joue les "Soliloques de Mariette", adaptée par ses soins, d'après "Belle du Seigneur", l'oeuvre majeure de Albert Cohen, qui lui vaudra en 1968: Le Grand Prix de l'Académie Française.

La mise en scène est de Anne Quesemand.

Quand on entre dans la salle de Théâtre du Petit-Montparnasse, le décor est déjà sur scène. Une cuisine où va s'activer cette bonne Mariette qui astique l'argenterie ou moud du café, tout en soliloquant.

Elle a tout de ses ancillaires qui ne rataient rien, mais savaient se taire, sans en penser moins...

Ariane, c'est sa fille de coeur, elle ne veut pas la voir grandir.

Anne Danais a su trouver ce soupçon d'accent du canton de Genève, alliée à une transformation physique et du savoir comment se parer d'un accroche-coeur.

Spectacle plaisant et apaisant. il est dommage que la moyenne d'âge de la salle flirte avec le troisième âge. "Les Soliloques de Mariette" sont un monologue tout public qui mérite d'être écouté par des plus jeunes.

 

 

 

Du mardi au samedi à 19H

Dimanche à 15H

(Durée 1H20)

 

 

Théâtre du Petit-Montparnasse

01 43 22 77 74

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 14:26

moquette.jpg

Une pièce de Bertrand Blier, mise en scène par lui-même. Cela attire les comédiens et il y avait une belle distribution de jeunes femmes dans la salle à la suite de la talentueuse Catherine Frot. Et aussi Mado Maurin, 90 ans, et l'oreille attentive au texte de celui qui a révélé l'un de ses enfants, Patrick Dewaere.

Un spectacle surprenant sur la scène du Théâtre Antoine. Un décor astucieux de Patrick Dutertre, mis en lumière par Marie-Christine Soma.

C'est bien évidemment déjanté au possible et la musique des mots de Blier est reconnaissable, entre toutes.

Quatre comédiens bien choisis et manifestement heureux d'être là. Myriam Boyer qui manie l'émotion avec justesse.

Anny Duperrey, bien loin de son dernier rôle à la Comédie des Champs-Elysées dans Colombe.

Patrick Préjan qui fait là un retour remarqué. Abbeis Zahmani, très convaincant, et Jean Barney que les téléspectateurs connaissent, m'a t-on dit, car il fait partie de "Vive la vie" sur France 3. C'est aussi ,et surtout, une voix de doublage très  connue et un comédien sur les planches depuis longtemps.

La fin de cette farce surréaliste est tout à fait étonnante, originale, et je ne vous en dirais rien!

 

 

Théâtre ANTOINE

Du mardi au samedi à 21H

Samedi à 17H30    et 21H

Dimanche                   18H

(Relâche le lundi)

01 42 08 77 71

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 14:19

pub_h_g.jpg

Deux journées de presse au Mondial de l'Automobile et force est de constater le profil bas de cette manifestation. Certains ont préféré ne pas venir, comme par exemple Daihatsu. Une morosité ambiante tout à fait perceptible.

L'ouverture au public est pour demain, et les organisateurs espèrent dépasser le chiffre de fréquentation de 2008, 1,5 millions de visiteurs. A suivre...

 

 

MONDIAL DE L'AUTOMOBILE

Du samedi 2 octobre au dimanche 17 aoctobre.

Entrée:    12€

10/18 ans et Etudiants: 6€

Parc des Expositions - Porte de Versailles

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 12:23

adler

Un spectacle écrit et interprété par Frédérique Adler avec une mise en scène de Perrine Gilbert.

Une jeune femme dynamique et pétillante. Ses mots peuvent aussi devenir ses maux. Elle va vite, parfois trop vite. On rate quelques effets.

Mais, le couple assis devant moi semblait très heureux d'être là et ils se sont amusés tout au long du show, et c'est bien ce qui compte.

Je n'y connais rien en football, mais force fut de constater que le match diffusé hier soir à la télévision en a  dissuadé d'aucun de sortir. Dommage pour eux.

Mais je ne saurais trop leur recommander de venir voir cette comédienne sympathique qui parodie Fanny Ardant avec talent et chez qui on devine la petite danseuse qu'elle a dû être, et dont elle a conservé la grâce.

Une vraie personnalité sur scène.

 

 

 

 

 

Théâtre LE TEMPLE

Le mardi à 19H30

08 92 35 00 15

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 13:09

Le-Technicien-au-Theatre-du-Palais-Royal_reference-200x300.jpg

C'était presque un soir de "Première", dans le beau théâtre du Palais-Royal. Une façon de ce "Tout Paris qui nous fait si peur", comme le chante Charles Aznavour.

J'ai croisé Valérie Benhaïm, Xavière et Jean Tibéri, Maître Françis Spizner, Danièle Gilbert, Laurent Spielvogel et encore François-Eric Gendron, qui avait joué la saison dernière "les Hommes préfèrent mentir", de Eric Assous, lequel après "L'Illusion Conjugale", nous a concocté cette année, LE TECHNICIEN.

Pièce où tout fonctionne, dans une mise en scène de plus à l'actif de Jean-Luc Moreau, assisté de Anne Poirier-Busson.

C'est amusant, à ressort, une mécanique parfaite. Un rire toutes les quinze secondes et des surprises, jusqu'au bout de la pièce.

Une distribution idéale: Patrick Guillemin, connu à la télévision pour se confronter à Nestor Burma, depuis des lustres. C'est  aussi une des voix de doublage connue, il est, entre autres,  Daffy Duck.

Zoé Bruneau, qui partageait l'affiche, l'an passé avec sa maman Claire Nadeau, dans "La Serva Amorosa" au Théâtre Hébertot.

Arthur Fenwick, Jean Franco, Jean-Yves Roan et la délicieuse Elisa Servier, dont la voix si reconnaissable, semble s'être éclaircie.

Maaike Jansen et Roland Giraud, sont au sommet de leur art. C'est un réel plaisir que de les voir jouer tous les deux. Un moment de grâce.

Cette pièce est, à coup sûr, le très grand succès de cette nouvelle saison. Un spectacle qui va attirer foule et c'est bien mérité.

Le décor de Charlie Mangel est lumineux. A vos réservations!!!

 

 

 

Théâtre du Palais-Royal

01 42 97 40 00

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 11:32

nono.jpg

Une comédie en trois actes, écrite en 1904 et jouée un an plus tard au Théâtre des Mathurins.

Sacha Guitry avait 19 ans à l'écriture, ce n'est pas ce qu'il a fait de mieux, mais c'est réjouissant, tout de même.

Julie depardieu est dans la lignée de Arletty ou Yvonne Printemps, qui ont chacune été Nono avant elle.

Michel Fau a fait une agréable mise en scène. Mais pourquoi diable veut-il parler comme Sacha Guitry? Il rythme ses répliques à sa façon, sa respiration entre deux mots est la même. Mais son timbre de voix ne convient pas à l'exercice, il s'affiche monocorde.

Xavier Gallais est excellent, Brigitte Catillon parfaite et on applaudit Sissi Duparc, Roland Menou et Davy Vetter.

Très beau décor de Bernard Fau, assisté de Citronelle Dufay, jolis costumes de David Belugou, mis en lumière par Joël Fabing.

De la bien belle ouvrage, dans un beau théâtre.

Las, le spectacle était aussi dans la salle et une matrone à la taille imposante a joué de l'éventail façon éolienne et a dérangé tous les premiers rangs de la corbeille. A la fin d'un acte, elle est allée en importuner d'autres, un peu plus loin, et sa place a été occupée par une jeune femme qui s'est pris de querelle avec sa voisine.

Chut!!! A fait la corbeille. Quand ce n'est pas un portable qui sonne, d'aucuns trouvent autre chose, pour ennuyer les voisins. Allez voir la délicieuse Julie Depardieu!

 

 

 

Théâtre de la Madeleine

01 42 65 07 09

Du mardi au samedi 21H

Le dimanche à         15H

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 11:04

20513.JPG

Bérengère Dautun, sociétaire de la Comédie Française, a adapté et mis en scène avec Alexandre Royan, cette oeuvre de Rainer Maria Rilke écrite en 1910.

L'enfance d'un poète , dans un château qui ressemble à celui qu'il habita chez sa muse et mécène, la princesse Marie Von Thurn und Taxis.

On dit qu'il commença à écrire ce rêve éveillé alors qu'il était le secrétaire du sculpteur Rodin, vers 1904.

Bérengère dautun avait déjà joué cette adaptation au Théâtre de la Huchette, en 2009.

Une façon de monologue à deux voix, celles de Bérengère Dautun et de Guillaume Bienvenu.

A voir si vous voulez vous confronter à la fragilité de l'existence et les moments de doute de l'Etre...

 

 

 

Théâtre du Petit Hébertot

01 42 93 13 04

Le Samedi à 16H30

Dimanche et Lundi à 19H30

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article