Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 12:14

La-vie-en-vert.jpg

Tout le monde a encore en mémoire "Ma co-locataire est encore une garce", qui avait fait suite à "Mon co-locataire est une garce".

Trois ans de représentations, avec succès, pour la co-locataire.

Fabrice Blind est de retour avec deux co-auteurs, (décidément, il aime à  être entouré), Michel Delgado qui met en scène et Carole Fonfria.

La Vie en Vert est interprétée par Izabelle Laporte, Marco Hellard et l'habituel et sympathique Olivier SirJohn, et bien évidemment fabrice Blind à la voix reconnaissable entre toutes.

Je ne veux rien raconter de l'intrigue, elle est à découvrir. ce spectacle vient de débuter, il prend ses marques.

Cela commence un peu lentement, Fabrice nous a habitué à plus de "rentre dedans", dès l'ouverture du rideau. Mais heureusement, on le retrouve, comme on l'aime, au fil de l'histoire et la salle rit.

Une pièce qui débute doit se trouver. Je suis persuadé qu'elle va se révéler très vite, j'irais volontiers la revoir, dans quelques temps. J'y crois beaucoup.

Vous allez aimer ces quatre là, sur scène.

 

 

Du mardi au samedi à 19H45

Matinée le samedi à 17H

 

PALAIS DES GLACES

01 42 02 27 17

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 23:05

vignette-AFFICHE-TREVISE-LAURENT-2010.jpg

Paradoxe, un spectacle où se retrouvent la chorégraphie, l'illusion et la littérature.

Oscar Wilde sert de fil rouge à ce show romantique d'allure Victorienne.

Laurent Beretta, me fait penser au jeune Jean-Pierre Cassel qui, lui aussi, aimait à conjuguer la danse et les mots.

Laurent Beretta en a l'élégance, le verbe et l'art.

Sa partenaire n'a rien de celles que l'on trouve en faire valoir auprès de bien des magiciens.

Cécile Médour nous offre grâce et entrechats, et est une partie intégrante de ce conte d'illusions.

Hocine et Thierry sont les indispensables régisseurs et Thierry Manciet a inventé la lumière, soulignée par une belle bande-son.

C'est un ton très particulier qui confère à cette représentation, toute sa poésie.

Il a encore une soirée, le 31 janvier au Trévise, ensuite vous pourrez le retrouver près de chez vous.

Le numéro qui termine la soirée, est une illusion adaptée du "Portrait de Dorian Gray". Elle vous étonnera et vous donnera envie de lire ou de relire ce roman qui a fait rêver bien des générations.

 

 

 

Le 31 janvier à 20H

Théâtre TREVISE

01 48 65 97 90

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 19:07

albertine-scan.gif

A l'occasion du 140ème anniversaire de la naissance de Marcel Proust, la salle Gaveau propose un événement exceptionnel avec la participation du grand Jean-Laurent Cochet, lequel s'est engagé à lire, dans son intégralité, Albertine Disparue, dans son édition de la Pléiade, Jean-Yves Tadié.

Le spectacle a débuté ce 22 janvier à 10H, pour ne devoir s'achever que demain dimanche à 6H du matin.

Il est prévu 20 heures de lecture. Les séquences sont entrecoupées par le très agréable Quatuor Noctis, (2 violons, un alto et un violoncelle), qui régale le public de Saint-Saëns, Chabrier ou autre Beethoven.

Quand les archets se reposent, le Maître reprend sa lecture, suivie à la lettre par une salle quasi pleine, attentive et comblée.

Le narrateur, vêtu d'un sobre costume gris, est assis derrière un beau bureau, la lumière distillée incline à l'écoute.

 

Si vous passez par là, arrêtez-vous le temps d'une ou deux séquences. Vous en ressortirez, avec une vraie envie de lire...

 

 

Salle GAVEAU

Du samedi 22 janvier 10H du matin

Au dimanche 23 janvier 6H du matin.

 

01 4953 05 07

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 01:41

1294756762518.jpg

J'ai toujours une certaine émotion en venant au Théâtre Hébertot, où enfant j'ai joué, pendant plusieurs mois, l'élève Tronche-Bobine, dans Topaze de Marcel Pagnol.

Toutou, une pièce de Daniel Besse, qui a reçu un Molière pour Les Bonniches.

 

Toutou, avec un couple dans la vie, qui se retrouve sur scène. Josianse Stoléru, toute en émotion, avec un charme étonnant, et Patrick Chesnais, lequel était sur la même scène en 2010, pour Cochon d'Inde de Sébastien Thiéry, ce qui lui a valu un Molière du meilleur comédien.

La mise en scène est de Anne Bourgeois, à qui l'on doit de bien belles réalisations, comme "Sur la route de Madison", avec Mireille Darc et Alain Delon.

Sam Karmann, est le troisième personnage de Toutou.

Le très beau décor est signé Stéphanie Jarre, les lumières sont de Gaëlle de Malglaive, brillante élève émancipée de l'incontournable Rouveyrollis.

Accessoires de Niels Zachariasan et costumes de Mimi Lempika.

 

Alex (Patrick Chesnay) a perdu le TOUTOU de la famille. Son épouse Zoé (Josiane Stoléru) en est meurtrie et Pavel (Sam Karmann) débarque à l'improviste.

Ces trois là vont faire le compte du passé, de leur présent, et les cartes vont se distribuer à l'envi...

C'est drôle, c'est profond, c'est très bien joué, on en redemande !!!

 

 

 

Du mardi au samedi à 21H

Matinées le samedi à 17H30 et dimanche à 16H

Durée 1H40

 

Théâtre HEBERTOT

01 43 87 23 23

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 01:04

fielm.jpg

Les Chevaliers du Fiel, pour tout dire, je ne les connaissais que par la télévision.

Je les trouvais sympathiques à l'occasion d'interviews, mais je n'étais pas emballé par leurs sketchs.

Vacances d'Enfer est une pièce écrite par Eric Carrière, le plus grand des deux Chevaliers, et la mise en scène est de Jean-Marc Longval. Le plus petit s'appelle Francis Ginibre.

Avant même le lever de rideau, on sent que la salle est acquise.  L'un dit à l'autre qu'il est de Lannemezan, et il s'entend répondre que l'autre est de Toulouse. Tout est joué, ceux-là au moins sont venus voir "leurs vedettes".

Et comme personne n'a fait d'annonce pour faire éteindre les portables et dire qu'il ne faut pas prendre de photos, ils s'en donnent à coeur joie et les flashs crépitent.

Sur scène Eric et Francis font tous les rôles de la pièce, les rires fusent et redoublent.

Ils ont une bonhomie communicative, on les sent tout à fait à l'aise, ils rient et savent faire rire.

Le public ressort heureux et souriant, et c'est bien ce que l'on espère d'une pièce de boulevard, même si les intéressés disent n'avoir voulu qu'en faire une parodie.

Mais, c'est un vrai "boulevard", avec deux talentueux et débonnaires comédiens. Ils ont du Laurel et Hardy, dans leur jeu et leur visible complicité.

Je ne doute pas de leur succès, puisque Vacances d'Enfer est prévue jusqu'au 20 février.

 

Du mardi au samedi à 21H

matinéele dimanche à 17H

 

 

Théâtre du Gymnase Marie-Bell

01 42 46 79 79

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 00:58

7kae92uh.jpg

Une comédie de Déborah Grundman, dans une mise en scène de Arnaud Schmitt.

Régis Chaussard est comédien depuis l'âge de neuf ans. Pour cette pièce, il s'est fait une "gueule", prête à l'assaut d'un casting, où l'on ne recherche pas de "beaux" acteurs.

Dans cette salle d'attente, il y a deux jolies filles, et trois autres au physique plus atypique. mais elles ont toutes du charme.

Renée, brillante étudiante en chimie moléculaire, se présente à  un casting, qui ressemble à s'y méprendre à l'un de ceux organisés par AB Productions, à sa grande époque.

Elle est interprétée par la talentueuse Julia Duchaussoy, applaudie il y a quelques mois dans "Le voyage de Josépha", avec la pétulante Danièle Evenou, au Théâtre Rive-Gauche.

La distribution est complétée par Nadine Malo, Déborah Roquebrune, Marina Agostini et Thomas Solires.

Des dialogues mordants, où il faut entendre entre les lignes. On ne s'y ennuie pas!

 

 

Depuis le 11 janvier

Du mardi au samedi à 21H30

Théâtre du Petit Gymnase

01 42 46 79 79

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 13:29

Tennessee.jpg

Un très bon moment de théâtre. L'auteur de cette pièce, Benoit Solès, interprète le rôle de Tennessee Williams. C'est sa première pièce, et il s'en sort très bien. C'est prometteur.

On se retrouve en Octobre 1962, sur un plateau TV un Live, entrecoupé de scènes retraçant la carrière et la vie de l'illustre auteur américain.

Frédéric Sahner, vu dans diverses séries TV, joue là plusieurs personnages, dont celui du présentateur du Show, Alvin Baker.

La mise en scène est de Gilbert Pascal, les lumières de François-Eric Valentin, les costumes de Jérôme Bourdin, le son du talentueux Michel Winogradoff, dans un décor de Stéphane Monjo.

Le public adhère et multiplie les rappels, avec raison.

  Appelez-moi_Tennessee_Mathurins_.jpg

 

Du mardi au samedi à 21H

Matinées samedi à 16H30 et dimanche à 15H

Relâche le lundi

 

Théâtre des Mathurins

01 42 65 90 00


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 11:45

Visuel-Heure-est-grave.jpg

13H17 -L'heure est grave! Un inconséquent vient d'assassiner le temps, et il se trouve confronté à des personnages qui auraient pu sortir d'un conte de Lewis Caroll.

Cette pièce qui se dit "Comédie absurde" est surprenante.

Elle a été écrite par Nicolas Roux et Florent Pinget qui en interprète le personnage soupçonné d'avoir figé le temps.

Une adaptation de Franck Duarte, qui nous avait fait rire, il y a quelques mois au Théâtre d'Edgar, avec "Tout sur tout, et son contraire".

Julien-Benoît Birman est à lui seul plusieurs des personnages qui traversent l'histoire. Un super héros de bande dessinée et un belge qui promène sa mère... invisible.

Une grande révélation, c'est Marie Mirabel, elle joue très bien, elle est aussi plusieurs des personnages, et elle a un agréable timbre de voix, parfaitement posé. J'aurais plaisir à la revoir jouer.

Durée: 1H10 Et comme le dit si bien Virginie Lemoine, "ne boudez pas votre plaisir".

 

 

Le Dimanche et le lundi à 20H15

Comédie des 3 Bornes

01 43 57 68 29

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 12:49

etoile.gif

Avec un titre que n'aurait pas désavoué Michel Audiard, Jean-Christophe Barc a écrit et mis en scène: "Comment s'en sortir dans la vie avec une mauvaise étoile?".

Normalement, il joue cette pièce, mais le malheureux serait plâtré, et il est remplacé par Thierry Liagre, que l'on a vu dans moult films et qui s'en tire à merveille, au pied levé.

Dominique Bastien, joue Patrick Martin,en charge de la gestion du stock d'une grande surface. Et le voila face à... Patrick Martin, son homonyme, une ex-vedette du petit écran, reconvertie dans  l'animation de supermarchés...

Dominique Bastien est irrésistible. Les dialogues sont savoureux, on passe un bon moment, comme très souvent au Théâtre Le Mélo d'Amélie, dommage que l'on y soit si mal assis.

 

 

 

 

 

Du mardi au samedi à 20H00

Le Samedi à 17H30

Théâtre LE MELO d'AMELIE

01 40 26 11 11

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 02:31

affiche_hocq_2011.jpg

Pas d'inquiétude... C'est le titre du nouveau spectacle de la sublime Virginie Hocq.

En fait, je n'en avais aucune. Elle m'avait fait tellement rire, lors de son précédent show, déjà au Théâtre du Petit Montparnasse, que je me sentais acquis.

Et dès l'entrée en scène, j'étais conforté dans le plaisir que j'allais ressentir pendant quatre vingt dix minutes.

Certains s'inquiétaient? "Elle est devenue si belle, qu'elle ne va - peut-être - plus être la bonne copine en salopette".

Que nenni! Elle entre en scène, éblouissante de beauté et de rythme. En tenue de meneuse de revue. Et quand la musique s'arrête, elle réclame sa tenue de scène habituelle, mais taillée dans un beau tissu et qui lui sied à merveille.

Elle enchaîne les sketchs, entrecoupés de saynetes bien orchestrées, s'achevant par un "noir" qui arrive au bon moment.

Elle a un modus operandi pour créer un suspense, jusqu'à la fin de ce One Woman Show, où quelqu'un, choisi dans la salle, devra la rejoindre sur scène.

Elle est époustouflante, elle irradie d'une sympathie qui n'est pas feinte, pour avoir eu le plaisir de l'embrasser après le spectacle, je peux confirmer que cette jolie fille est d'une gentillesse qui est égale à son talent.

Une mise en scène de Marie-Paule Kumps et des lumières de Marine Berthomé. Elle est toujours produite par Vincent Taloche, l'un des deux frères qui ont fait les beaux soirs de la Gaité-Montparnasse, il y a peu.

Une soirée de rires et de bonheur, une programmation à ne pas rater. Et pour tout dire, j'ai même l'intention d'y retourner... Une grande artiste est née...

 

 

 

Théâtre du Petit Montparnasse

Du mardi au samedi à 21H

Le dimanche à 17H

 

01 43 22 77 74

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article

Présentation

  • : SORTIES à PARIS par Robert BONNARDOT
  • SORTIES à PARIS par  Robert BONNARDOT
  • : Chronique de tous les spectacles vivants à Paris et banlieue.
  • Contact

Recherche

Liens