Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 22:14

image_16_1_anabelle_m_une_histoire_sans_faim.jpg

Le sujet avait été traité une fois, par un monologue écrit par une New-Yorkaise, Alana Ruben Free, interprétée par Paola de Ghenghi, en Italie.

Ce que nous propose Sandie Masson, est tout autre.

Le rideau s'ouvre sur la beauté épanouie d'une Annabelle, qui épluche des pommes.
Par de subtiles ruptures de lumières et de musiques, elle nous entraîne dans sa chambre de petite fille. On a idée de son enfance, avec une maman, dépassée, qui gère un salon de coiffure et un papa absent, qui n'a rien d'autre à proposer qu'un chèque, "Tu achèteras ce que tu veux", et des bisous épistoliers.

Sandie Masson, joue tous les personnages. On fait corps avec elle et sa difficulté de vivre, notamment à chaque célébration de sa relation avec son Rou-dou-dou.

Quand on retrouve Annabelle, souriante et heureuse, elle met une tarte aux pommes dans un four chaud.

Son histoire se poursuit, et dans la salle - soudain - Tout le monde a

faim !!!.

Premier spectacle en Odorama !!! - Elle sent très bon, cette tarte...

Je vous invite tous à venir voir ce spectacle sensible, bien écrit, bien joué. Mais diantre!!! Qu'elle nous offre de la tarte à la sortie !!!

 

Mise en scène de Agnès Boury. Sandie a écrit le texte avec le talentueux Fred Nony. Belle illustration sonore de Alain Klinger et Etienne Dos Santos. Lumière et scénographie de Philippe Quillet. Costumes de Marie-Noëlle Van Meerbeeck.

Et comme le dit la gentille Virginie Lemoine, "Ne boudez pas votre plaisir".

 

Sandie, il faut mettre deux fours sur scène, pour que chacun ait une part de cette tarte, dont le parfum éveille si bel appétit...

 

 

 

Dimanche 17H00

Lundi        19H00

 

 

 

 

Théâtre des MATHURINS

01 42 65 90 00

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 23:21

affiche_madame_de_vilmorin.jpg

Le titre de ce spectacle est un clin d'oeil, eu égard à l'oeuvre bien connue de Louise de Vilmorin, "Madame de", porté à l'écran par Max Ophuls, en 1953.

Annick le Goff et Coralie Seyrig (nièce de Delphine), ont fait une très belle adaptation des entretiens radiophoniques de la romancière (1902-1969), avec André Parinaud.

Une agréable mise en scène de Christine Dejoux, l'inoubliable "Francine" dans la "Soupe aux choux", avec Louis de Funes et Jean Carmet.

Anu Gould a fait le costume. Le décor vise juste et en quelques accessoires, illustre bien le petit salon de Verrières-le-Buisson où vivait Louise.

Une lumière très intimiste, signée Franck Thévenon.

Coralie Seyrig, campe une Louise de Vilmorin à la quelle on croit. Elle est toute en élégance, en raffinement.

Je ne saurais pas, en revanche, si le piano était mal accordé ou si l'artiste a volontairement, ou pas, fait quelques fausses notes. Mais, elles s'ajoutent à la tendresse et à l'interprétation du personnage, si bien incarné par Coralie Seyrig.

Une belle soirée, dans une jolie salle.

 

 

Du mardi au samedi  à 19H00

Matinée le dimanche à 15h00

 

 

Théâtre du Petit-Montparnasse

01 43 22 77 74

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 09:54

Lueur.jpg

Un roman de Cindy Lou Johnson, "Brillant Traces", adapté par Blandine Pélissier. L'auteur aime la france, elle y a suivi des cours à la Sorbonne.

J'avais déjà vu cette pièce, il y a quelques années, elle portait le titre de "Comme des étoiles", avec Jean-Jacques Vanier et Diane Valsonne.

Cette nouvelle version a été mise en scène par les deux comédiens, Isabelle Duperray et Norbert Ferrer.

Les costumes sont de Valérie Montagu et la lumière de Camille Artigues.


Norbert Ferrer a beaucoup voyagé, il a obtenu le 3ème prix d'interprétation du Cours Raymond Girard. Il est un très convaincant Henry Harry.


Isabelle Duperray, elle occupe toute la lumière dès son entrée dans cette cabane d'Alaska. Belle, très belle comédienne!

Une solide formation, la classe libre du Cours Florent, et les bancs du London Academy of Music and Dramatic Art à Londres.

Cette artiste est captivante. J'aimerais la revoir dans une comédie.

Comme le dit Virginie Lemoine, "Ne boudez pas votre plaisir", et allez applaudir ces deux là.

 

 

 

Du mardi au samedi à 21H30

Durée 1H10

www.unelueurenalaska.com

 

Théâtre LE FUNAMBULE Montmartre

01 42 23 88 83

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 18:06

affiche_fantasme.jpg

Une oeuvre littéraire, écrite en 2006, par René de Obaldia, académicien "bien vert", né en 1918.

Pierre Jacquemont, l'un des comédiens, en a assuré l'adaptation et la mise en scène, on le sent très proche du travail de l'écrivain.

Côté Jardin, au piano, Raphaël Sanchez, côté Cour, accordéon et percussions, Stéphane Puc.

La musique est de Lionel Privat, la scénographie de Michel Lebois et les lumières de Pascal Sautelet.

Une très belle distribution, parfaitement harmonieuse.

Isabelle Ferron: Elle était fantastique dans "Chienne", l'an passé. J'ai retrouvé la justesse de son ton et le plaisir de sa voix.

Manon Landowski, qui a eu un premier Prix du Conservatoire de danse de Paris, a cette grâce et ces postures que n'oublient jamais les danseuses.

Pierre Jacquemont, très impliqué dans ce spectacle, a déjà fait la mise en scène des INNOCENTINES, du même René de Obaldia.

Laurent Conoir est talentueux, il s'est fait remarquer dans le duo qu'il forme avec Mehdi Bourayo, Les Demi-Frères.

Son imitation des Presidents de la République, dans "le Fantasme", est un excellent moment. Ce garçon a une vraie nature comique.

 

 

Pour faire plaisir à une délicieuse amie, je suis allé revoir, ce soir, cette pièce au Carré Belles Feuilles à Boulogne-Billancourt.

Si elle passe près de chez vous, ne ratez pas cet agréable moment.

 

 


 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 08:29

622-eddy-mitchell-400-400

Et voila, c'est fini, du moins pour les tournées, on reverra sans doute Eddy, derrière un micro, au coup par coup.

Le spectacle avait débuté par un message enregistré par Johnny Hallyday, retenu au théâtre Edouard VII, à ... 25 mètres de la scène de l'Olympia.

Le prince Albert II de Monaco semblait ému.

Un show où toutes les époques ont été revisitées grâce à des medley, de "Daniela" en passant par "Be Bop a Lula", pour arriver "à Crédit et en Stéréo", tout ce que l'on aime...

Toute la salle a chanté "Couleur Menthe à L'eau", debout jusqu'à la fin.

Il reviendra saluer en peignoir bleu.

"Il faut rentrer maintenant!", lance-t-il à ce public qui ne l'a jamais quitté!!

 

Bravo MONSIEUR EDDY ! Chapeau !!!

 

 

L'OLYMPIA

LUNDI 5 SEPTEMBRE 2011

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 10:46

LesConjoints2

La nouvelle comédie de Eric Assous! Cet homme est  devenu un auteur à très grand succès. Au hasard "le technicien", "les hommes préfèrent mentir", et l'année dernière, "L'illusion conjugale", déjà avec José Paul et Jean-Luc Moreau, lequel en avait fait la mise en scène.

"Les Conjoints", c'est ciselé, José Paul a des répliques qui font rire la salle toutes les quinze secondes.

Anne Loiret était éblouissante dans "le mec de la tombe d'à côté", elle l'est tout autant dans cette comédie. Une belle femme écorchée par la vie.

Anne-Sophie Germanaz, je ne la connaissais pas quand je suis allé voir "Stand Up", de Gérald Sibleyras, et déjà mise en scène par Jean-Luc Moreau, au Théâtre Tristan-Bernard.

Je lui avais deviné une formation de danseuse, elle se conforte à chaque apparition, une grâce, une allure, elle semble très à l'aise dans ce nouveau rôle.

José Paul est l'un de ces comédiens que l'on reconnaît sans forcément retrouver son nom, alors qu'on s'en souvienne, il s'appelle José Paul et il était déjà extraordinaire dans 'L'illusion conjugale", il est craquant de vérité dans "Les conjoints".

Jean-Luc Moreau a fait la mise en scène et s'est approprié un personnage qui n'est pas le plus reluisant. Il l'interprète avec talent et humour. En revanche, j'aime la sacralisation du spectacle, Jean-Luc Moreau n'a pas la même réserve. J'ai été surpris de le voir sortir du théâtre, parmi les spectateurs qui attendaient, dix minutes avant les trois coups, pour aller fumer "une clope" dehors....

Les temps changent !!!

Cette comédie va être un grand succès, ne vous en privez surtout pas !!!

 

 

 

Du mardi au samedi à 21H00

Matinée  le  samedi à 18H00

 

 

Théâtre Tristan-Bernard

01 45 22 08 40

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 12:46

Dorian

Une adaptation musicale du seul roman d'Oscar Wilde, dans sa version non censurée, LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY.

Chacun connaît l'histoire, écrite en 1891.

Thomas le Douraec est aussi habile à monter des tragédies qu'à valoriser des comédies. En 2010, il se lance dans "le Musical", avec MIKE au Théâtre Comédia, trois nominations aux Molière.

Grégory Benchenafi était Mike Brant, il est aujourd'hui Dorian Gray, qu'il interprète avec bonheur.

Laurent Maurel, Harry, Lord Wotton, virevolte avec légèreté, chante avec plaisir et ses répliques font mouche à tous coups.

Basil, le peintre, l'auteur de ce fameux portrait, a les traits de Gilles Nicoleau, pilier depuis longtemps de la Compagnie de Thomas le Douarec. Dans Mike, il était Simon Kaufman, le producteur, et il avait une vraie ressemblance avec Simon Weintrop, le réel manager du chanteur.

Stefan Corbin a composé la musique, sur des paroles de Michèle Bourdetet et de l'auteur du Livret. Ce spectacle a eu, m'a t-on dit, franc succès en Avignon cet été.

Caroline Devismes, qui joue, chante et pratique la flûte traversière, fait ce qu'elle veut de la lumière, cette artiste a une présence envoûtante.

La chorégraphie et l'assistante à la mise en scène de Thomas le Douarec, est Sophie Tellier, éblouissante dans "La Nuit d'Elliot Fall". Une artiste complète.

De belles lumières de Stéphane Balny, lesquelles ajoutent du rêve aux décors de Frédéric Pineau, qui a signé en outre de magnifiques costumes. Je ne serais pas surpris qu'il provoque une mode du retour des guêtres...

Un spectacle ambitieux, dans une salle souvent à l'avant-garde. Le dénouement est un peu long, dix minutes de moins devraient donner plus d'émotions.

Mais ce spectacle va trouver son public, et je vous souhaite d'en être!!!

 

 

 

Du 24 août au 30 octobre 2011

Du mercredi au samedi à 21H30

Matinée  le  dimanche   à 17H30

 

 

VINGTIEME THEATRE

01 43 66 01 13

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 12:48

motelamatou.jpg

MOTELAMATOU a failli s'appeler Cat's Etoile. Une dénomination qui n'aurait pas été usurpée, eu égard à tout ce qui a été mis en oeuvre pour l'accueil - plus ou moins long - des chats qui ont eu l'heur de venir y séjourner.

Un grand loft en sous-sol, dans une rue calme du XV° arrondissement. Une enfilade de suites en plexiglas, où chaque félin dispose d'un coin sieste, et dans la "pièce" d'à côté, écuelle et litière.

A heures régulières, autant que faire se peut, la maîtresse de maison procède au nettoyage de chaque parcelle et les petits félins en profitent pour se dégourdir les pattes, dans un large endroit, qui se révèle pour eux, un vrai parc d'attraction.

Un mur-bibliothèque où s'alignent des centaines de livres consacrés à ces charmantes petites bêtes.

Quand ils sont très sages, ils ont en sourdine les meilleures chansons de Serge Gainsbourg.

Ils sont si bien qu'ils ronronnent pour certains et ronflent sans vergogne, pour d'autres.

Le paradis des chats existe, j'y suis allé !!!

Vous allez avoir l'esprit libre et pouvoir vous absenter, sans remords.

 

Toutes les conditions utiles sont disponibles sur le site de ce chât... eau, sur www.matous.fr

 

 

 

 

MOTELAMATOU

01 42 73 63 28

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 10:57

ODB

Olivier de Benoist est passé du Point-Virgule à l'Européen. Un "Guest" en lever de rideau: Francis E Cunha, en spectacle, dimanche, lundi et mardi, dans la salle abandonnée par la nouvelle coqueluche de l'humour.

ODB est TRES prometteur, mais il va devenir urgent qu'il se rassemble, son spectacle est bien décousu, un sketch, un tour de cartes, un sketch, un poisson rouge qui jaillit d'une feuille de papier pour plonger dans un grand verre, faisant office d'aquarium. Puis, il nous ressort l'intégrale de ses interventions de l'été chez Laurent Cabrol, sur Europe1.

Un nouveau sketch, parmi les plus visionnés sur You Tube, en droite ligne de l'une de ses prestations dans l'émission de Laurent Ruquier sur

France 2.

Trop de rappels et de fausses sorties. L'homme a du talent. Il est en état de grâce avec le public. Une notoriété soudaine, mais comme le disait Maurice Chevalier au jeune Johnny Hallyday, qui ne l'oublia pas: "Dans un spectacle, il faut une bonne entrée et une bonne sortie, entre les deux, fais ce que tu veux". Alors Olivier, il faut soigner la fin du show, qui s'éparpille...

Allez le voir, il est là jusqu'au 1er octobre 2011.

20H30

Matinée le samedi à 17H00

 

L'EUROPEEN

01 43 87 97 13

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 23:10


Couple mode emploi web

Une comédie interactive de Patrice Lemercier, déjà auteur de: "Un Mec à tout prix".

La mise en scène est de la talentueuse Nathalie Hardouin, à qui l'on doit les nouvelles versions de : "Arrête de pleurer Pénélope" 1 et 2.

Je savais que c'était une "première" pour Stéphane Martino, qui remplace Rémi Sébastien.

Stéphane est l'auteur de "Putain de week-end" et  "Les Emmerdes sonnent toujours deux fois", dont j'ai dit - depuis longtemps - toute la sympathie éprouvée, et le bien que j'en pensais.

Il s'est fort bien sorti de la reprise de ce rôle, face à une tornade blonde, Julie Rippert, dont on ne peut s'étonner qu'elle ait pu faire un stage de clown.

Elle est virevoltante, survoltée et belle interprète. Quelle énergie !!! Elle joue ce rôle depuis quelques mois, cela se voit. Stéphane s'en sort bien et si, il est "Rémi", pendant quelques semaines, je retournerais le voir.

La salle était pleine, et à la sortie, j'ai entendu de bien sympathiques commentaires...

Parisiens de l'été, ne vous en privez pas !!!

 

 

 

Du Mercredi au Samedi à 20H00

En supplément:

Dimanche 14 Août à 20H00

Lundi       15 Août à 18H30

 

 

LA COMEDIE SAINT-MICHEL

01 55 42 92 97

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article

Présentation

  • : SORTIES à PARIS par Robert BONNARDOT
  • SORTIES à PARIS par  Robert BONNARDOT
  • : Chronique de tous les spectacles vivants à Paris et banlieue.
  • Contact

Recherche

Liens