Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 00:23

Mangez-le.jpeg

Une pièce époustouflante, et une performance de Jean-Christophe DOLLE. C'est tellement saisissant que cinq ou six personnes, à l'orchestre où je me trouvais, se sont précipitées pour quitter la salle !!!

 

D'habitude, dans ce cas, c'est souvent totalement nul, et quand on tient bon, on attend vite la fin.

 

Mais là, cette fuite empressée doit être prise comme un compliment pour les artistes. La narration est si réaliste, qu'elle peut effrayer des sensibilités.

J'ai vu  deux de ces fuyards, revenir à la fin et applaudir avec chaleur. Leurs sacs et manteaux étaient restés sur leurs fauteuils.

 

Clotilde MORGIEVE est démoniaque et diabolique à souhait, elle a participé à la mise en scène avec Jean-Christophe Dollé. Ils ont tous les deux, un grand talent.

 

Que de trouvailles  dans la mise en scène !!! Et une partition sonore de Fabien AUMENIER, interprétée par Medhi BOURAYOU au clavier et Laurent GUILLET à la guitare.

Les lumières sont de Caroline Gicquel, la chorégraphie de Magali B. La scénographie: Adeline Caron et Nicolas Brisset, avec une voix "off" de Hervé Furic.

 

C'est une adaptation du livre de Jean Teulé, du même titre. (Editions Julliard)

 

Ne mangez pas avant...  Et attendez pour dîner après, vous n'en resssortirez pas indemne, mais quel GRAND SPECTACLE !!!

 

Je n'avais jamais vu une file d'attente aussi longue devant le Théâtre Tristan-Bernard, et pourtant le personnel de salle est très efficace, il faut le saluer, il n'en n'est de même partout...

 

Malgré cette affluence record, le rideau s'est levé à 21H07. (pour 21H00)

 

 

Durée: 1H35

 

Consultez le site du Théâtre pour les horaires qui sont en alternance.

 

 

A NE PAS MANQUER !!!

 

 

 

 

Théâtre TRISTAN-BERNARD

 

01 45 22 08 40

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 00:23

affiche_parce_que-_cetait_lui.jpg

"Parce que c'était lui", tout élève de 5ème ajoute "Parce que c'était moi", du moins je l'espère ...

 

Un concept imaginé et réalisé par Jean-Claude IDEE. Il en a fait la mise en scène, assisté de Xavier SIMONIN, les costumes sont de Sonia BOSC, et Bastien FORESTIER a concu le décor, (Il aurait pu faire beaucoup mieux...)

 

Marie de Gournay débarque chez MONTAIGNE. Elle le séduit, jolie vierge qui veut se donner à celui qu'elle admire.

 

En terme d'aujourd'hui, une groupie du XVI° siècle, qui arrive à ses fins

 

Emmanuel DECHARTRE, a un ton particulier, comme un Guitry, un Jouvet, il le reproduit dans chacun de ses rôles. Je l'ai souvent applaudi au Théâtre 14, et ce soir une partie de ceux que je croise souvent dans ce théâtre, étaient là.

Par exemple, Jean-Paul Tribout, qui ne change pas. Quand je le vois, je pense toujours à son personnage récurrent dans "Les Brigades du Tigre", série suivie par des millions de télespectateurs à l'époque de L'O.R.T.F.

 

Marie de Gournay, une comédienne de talent, Katia MIRAN.

 

Etienne de le Boétie, est interprété par Adrien MELIN.

 

Un spectacle de 1H20

 

 

Du mardi au samedi  à 21H00

Matinée le dimanche à 15H00

 

 

Théâtre du Petit Montparnasse

01 43 22 77 74

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 23:30

La-place-de-l-autre.jpeg

Le Théâtre "contemporain", n'est pas ce qui me fait courir dans les salles.

 

Jean-Luc LAGARCE, a réalisé de belles mises en scène, mais je trouve qu'il y a trop de facilité dans ses textes.

Dommage qu'il n'ait eu l'idée, eu égard à sa vie, de faire un bel essai sur les conséquences de son nom...

 

Cet auteur a eu une existence très courte, (1957-1995), alors je rends hommage à tout son travail.

 

Le principal intérêt de ce spectacle, c'est le jeu des comédiens !!! Et là, je n'ai pas regretté d'avoir traversé tout Paris.

Ces jeunes gens, j'ai déjà envie de les retrouver ailleurs. Trois d'entre eux, ont une telle  puissance comique, que je suis certain de les applaudir bientôt, dans une belle comédie à succès.

 

J'ai eu un réel plaisir à regarder et écouter - attentivement - ces jeunes artistes, ils font grande impression.

 

Julie CLOTILDE

Chloé LASNE

Marie LEVY

Justine LOSSA

Nicolas JANVIER

Dimitri JEANNNEST

Simon JEANNIN,

 

Dans une Mise en Scène de Camille GIRY.

 

 

 

Chaque Lundi à 19H30

 

Jusqu'au 31 Mars 2014

 

 

Théâtre CLAVEL

09 75 45 60 56

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 21:55

Macadam-rvb-40x60-date-copie-2.JPG

Je vois peu de films, plus sollicité par un "spectacle vivant", mais je me laisse tenter, quand je fais confiance à un attaché de presse, et que je vois à l'affiche quelqu'un comme Arthur Jugnot, que j'apprécie tant au théâtre,  et dans ce rôle il m'a fait penser à son papa, dans "Une Epoque Formidable", alors j'en profite  - lâchement - pour un petit hommage, à mon ami de jeunesse, Ticky Holgado.

 

Je n'ai pas regretté d'ête venu, car ce film est touchant, et très bien joué par toute sa distribution.

 

Avant même sa sortie en salle, MACADAM BABY, a obtenu LE PRIX DU PREMIER RENDEZ-VOUS, au FESTIVAL DU FILM ROMANTIQUE de CABOURG 2013.

 

C'est le premier long métrage de Patrick BROSSARD, qui s'est illustré dans de talentueux "courts métrages".

 

Une très belle distribution d'acteurs connus et d'autres qui vont le devenir: François CIVIL (Thomas), un comédien à suivre, Camille CLARIS, (Julie), une comédienne à faire fondre le moindre coeur, Arthur JUGNOT, (Grégoire - frère de Thomas), LE Talent: Arsène MOSCA, (toujours celui que l'on aime), Arthur DUPONT, une découverte et Jacqueline DANNO, une chanteuse légendaire, qui est dans ce film une surprenante Grand-Mère.

 

C'est le premier long métrage de Patrick BROSSARD, un film sympathique dans un coin de Paris, à faire fantasmer le monde entier.

 

 

Une très belle comédie romantique, venez la voir !!!

 

 

Sortie en Salles le 12 Février 2014

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 22:59

mutaffiche_chris_bouffesparis_400x600_72.jpg

J'ai eu ce soir l'impression de revenir en France, après un long séjour à l'étranger.

Je suis allé voir CHRIS ESQUERRE, après avoir pris son flyer à la sortie d'un autre spectacle des Bouffes Parisiens. Je ne connaissais même pas son nom. Je n'écoute pas France Inter et je regarde rarement Canal+, je suis donc passé à côté de cet artiste, (ce qui n'était pas le cas de mes voisins, dans la salle...).

 

En arrivant devant ce beau théâtre, l'affluence était telle, que je me suis demandé si je ne m'étais pas trompé de jour ou de représentation.

 

Je rentre dans la salle, je suis dans les premiers rangs de l'orchestre qui est complet, je lève la tête, deux balcons pleins...

 

Et arrive sur scène, un "comique", qui est plus que ça, une intelligence et des mots qui fleurent la bonne éducation.

 

Curieusement, il me fait penser à Thierry Le Luron... Chris ESQUERRE n'imite personne, mais il a le même phrasé et la même gestuelle... C'est troublant.

 

Un show d'une belle écriture, et une grande partie désopilante est consacrée à la découverte d'articles provenant de magazines aussi étonnants que "Passion Sanglier", "Funéraire Magazine", et d'autres plus acadabrantesques les uns que les autres.

 

C'est vraiment très drôle, rien de comparable à ce qui est à l'affiche à Paris, et c'est bien agréable, quand on considère le nombre de "One Man" qui se ressemblent tant.

 

Alors, allez vite revoir - pour certains - ou découvrir - comme moi -, un personnage à part, un rire toutes les 15 secondes !!!

 

 

Jusqu'au 27 avril 2014

 

 

Le samedi     à 19H00

Le dimanche  à 18H00

 

 

Théâtre des BOUFFES PARISIENS

01 42 96 92 42

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 00:46

Comme-un-arbre.jpg

Michel LEEB, a eu l'idée de cette jolie pièce dont les dialogues sont de Lilian LLOYD. C'est drôle, c'est très fin et terriblement émouvant. Nous passons d'un rire sain à une véritable émotion. Et, comme c'est très bien écrit, on se laisse prendre par l'histoire.

 

La mise en scène est de Jean-Luc TARDIEU, assisté de Armande SALIMON.

Le décor: Pierre-Yves LEPRINCE, assisté de Bastien FORESTIER.

 

Les lumières: Du talentueux Jacques ROUVEYROLLIS, assisté de Jessica DUCLOS. (Retenez le nom, être l'assistante de cette légende, conduit au succès).

 

Le son est d'un autre grand talent: Michel WINOGRADOFF.

 

Le Théâtre La Bruyère nous réserve toujours de très bonnes surprises, une programmation qui a vraiment du flair...

 

Je salue - en premier - un comédien qui ne dit mot et dont on ne voit que le haut du crâne, dos au public. Un rôle ingrat tenu par Patrick BENTLEY.

 

Les deux comédiens qui font vivre et palpiter ce très beau texte, sont:

 

Francis PERRIN, dans la mémoire de tous, aimé de chacun, et que l'on se presse à revoir sur une scène de théâtre.

 

Gersende PERRIN, que je découvre, qui est si touchante...

 

Il faut lire: "Louis, pas à pas" de Gersende et Francis PERRIN, leur combat intelligent, et plein de résultats pour leur enfant autiste. (Editions Jean-Claude Lattès).

 

COMME UN ARBRE PENCHE, une belle occasion de penser à ceux que l'on aime...

 

 

 

Du mardi au vendredi    à 21H00

Matinée aussi le samedi à 15H00

 

 

Théâtre LE BRUYERE

01 48 74 88 21


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 22:55

NARCISSE-OU-L-AMANT-DE-LUI-MEME-Affiche.jpg

Cette pièce a été écrite par Jean-Jacques Rousseau, en 1752.  Le thème en semble désuet sur le papier, et pourtant une belle réunion de comédiens lui donne une nouvelle vie, avec talent.

 

Elle est mise en scène par Jean-luc REVOL, dont je n'oublie pas le très beau spectacle "Les 2G" Artistes de Music-Hall", avec Denis d'Arcangélo.

 

La distribution de ce "Narcisse": Richard BARTOLONI, Olivier BRODA, Marie-Julie De COLIGNY, Louise JOLLY, Cédric JOULIE, Anne-Laure PONS et Valérie THOUMIRE, cette dernière a participé à la mise en scène.

 

Scénographie: Sophie Jacob, costumes: Eymeric François, lumières: ( et je les trouve trop diaphanes): Bertrand Couderc.

La chorégraphie du final est de Armelle Ferro, (c'est joyeux, mais vraiment, mais cela pourrait être beaucoup mieux, les comédiens sont bien dissociés dans leurs mouvements...).

 

Durée: 1H20

 

 

 

Jusqu'au 2 mars 2014

 

 

Du mardi au samedi à 19H30

Matinée    le samedi à 15H00

 

 

 

VINGTIEME THEÂTRE

01 43 66 01 13

 

 


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 01:28

le-cercle-des-illusionnistes-big.jpg

Alexis MICHALIK, je l'ai découvert au théâtre, pour la première fois, à la tête de la Compagnie Los Figaros, dans " LA MEGERE A PEU PRES APPRIVOISEE, en avril 2010 au SPLENDID. C'était drôle.

 

Comme tous, j'ai été sous le charme de sa première pièce "LE PORTEUR d'HISTOIRE", l'année dernière au Studio des Champs-Elysées.

C'est dire que j'attendais, avec une vive curiosité, sa dernière création, LE CERCLE DES ILLUSIONNISTES, et c'est une totale réussite, avec la collaboration  d'une très nombreuse équipe, d'une efficacité étonnante.: Olivier Roset, Juliette Azémar, Pascal Sautelet, Marion Rebmann, Clotilde Jaoul, Romain Trouillet, Romain Lalire, Alexis Michalik à la Mise en Scène, assisté de Anaïs LAFORÊT.

 

Une merveilleuse distribution de comédiens, tous aussi talentueux les uns que les autres.

Un fantastique Arnaud DUPONT, une éblouissante Jeanne ARENES, un extraordinaire Mathieu METRAL, un très doué Vincent JONCQUEZ, une inoubliable Maud BAECKER et la grande présence de Michel DERVILLE.

 

De Robert HOUDIN  aux jeux vidéo, en passant par Georges MELIES, nous revisitons la magie de l'image.

 

Cette pièce relève d'une véritable émotion, et les comédiens réalisent une une performance scénique.

C'est une très belle rélisation et Alexis Michalik a mis la barre très haut !!!

 

1H40

 

 

 

Du mardi au samedi à 20H30

Matinée   le  samedi à 16H00

 

LA PEPINIERE THEÂTRE

01 42 61 44 16

 

 


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 00:06

40x60_framboise_2014__492ko.jpg

LA FRAMBOISE FRIVOLE, est de retour à Paris, avec son dernier spectacle DELICATISSIMO.

 

Et, comme à leur habitude, c'est aux BOUFFES PARISIENS, qu'ils sont venus planter leur décor et de magnifiques lumières, avec le concours de  Jean-Louis RASSINFOSSE, qui apporte sa collaboration artistique aux deux artistes, Peter HENS, (chant et violoncelle) et Bart VAN CAENEGEM, (Piano, chant et quelques instruments à vent).

 

Ils se sont installés là, jusqu'au 26 avril, ils vont faire salle comble.

Ils ont un public d'habitués, les plus fidèles étaient au rendez-vous de cette Première, et à la sortie je n'ai entendu que d'élogieux commentaires de gens heureux de cette soirée.

 

L'I-Pad a trouvé place dans le déroulé du spectacle, et il fait des miracles, téléguidant des instruments aux lumières de la scène, voire de la salle.

 

Ces aventuriers du burlesque partent à la recherche "de l'Archet perdu", et ils revisitent la chanson française avec humour et talent.

Nous les retrouvons, comme nous les aimons, et la salle est sous le charme.

 

 

Du 21 janvier au 26 avril 2014

 

Du mardi au samedi à 21H00

Matinée   le  samedi à 16H00

Durée: 1H40

 

 

Théâtre des BOUFFES PARISIENS

01 42 96 92 42

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 00:24

La-maladie.jpg

J'avais entendu parler de ce spectacle, en lisant la chronique de Nicole Bourbon dans Reg'Arts. C'était en 2012, et en Avignon.

 

LA MALADIE DE LA MORT, est proposée dans une version charnelle, lascive, esthétique et mettant en valeur et lumières la nudité de la comédienne: Lydie O'KRONGLEY.

 

Le narratif - en direct - ou enregistré est restitué avec talent, par Bertrand FARGE.

 

La mise en scène est de Christelle DERRE, et je n'ai pas compris pourquoi elle fait autant déplacer les deux intervenants qui assurent la musique et la vidéo...

 

Les incrustations de cette vidéo sont du meilleur effet, comme la chorégraphie de Odile AZAGURY.

La musique originale de David COUTURIER, donne un véritable relief au texte de Marguerite DURAS.

Tout ce qui est vidéo et lumière sont oeuvres de Martin ROSSI.

 

A l'affiche du 4 au 28 mars 2014

 

Théâtre de BELLEVILLE

Du lundi au samedi à 21H15

 

01 48 06 72 34

 

Durée: 1H00

 

 

 

Contact Presse: Delphine COLIN

06 62 13 97 46

dflcolin@gmail.com


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article

Présentation

  • : SORTIES à PARIS par Robert BONNARDOT
  • SORTIES à PARIS par  Robert BONNARDOT
  • : Chronique de tous les spectacles vivants à Paris et banlieue.
  • Contact

Recherche

Liens