Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 01:09

EL-ATRASSI.jpg

Je voulais découvrir Mustapha EL ATRASSI sur scène, trouvant ce type sympatique, pertinent à la radio, ou à la télévision, dans l'émission qu'il animait.

 

Tout le monde connait "Les Brèves de comptoir", ce soir j'ai eu le sentiment d'assister au "Longues" du même genre...

Je me demandais quand le spectacle allait commencer, je trouvais le préambule fastidieux et un tantinet longuet... J'ai regardé ma montre, Mustapha était sur scène depuis 1 heure, et rien ne se passait vraiment, sinon quelques méchancetés sur ZAZ, les naturistes et les hérissons.

Une diatribe peu incisive - voire mollassonne - contre Dieudonné.

 

A sa décharge, la salle était composée d'un public que je ne souhaite à personne. Il est difficile pour un artiste d'être "bon" dans de telles conditions.

Assis tout au fond de la salle, à ma demande,  j'ai vu une bonne dizaine de téléphones s'allumer sans cesse, et au moins deux abrutis, sans le moindre respect de leurs voisins ou de l'artiste... téléphonaient...

 

Une autre fouillait sans arrêt dans un sac de bonbons. Elle gênait tout le monde, y compris Mustapha qui a tenté d'en plaisanter: "C'est fini de manger des Michoko !!!"

Ce qui n'a pas inquiété l'écervelée, qui ne s'est arrêtée de faire du bruit, que le paquet vidé...

D'autres auraient fait allumer la salle, pour faire honte à la gourdasse !!!

 

Certains disent qu'on a le public qu'on mérite... Ce n'est pas aussi simple, mais ce soir j'ai vu un artiste qui a dû surnager par dessus les spectateurs les plus bêtes et vulgaires que j'ai pu rencontrer en huit années de fréquentation quotidienne de théâtres...

 

J'espère - un jour -  revoir ce garçon, dans de bien meilleures conditions...

 

 

Du Jeudi au samedi à 21H30

 

Durée: 1H25

 

 

Théâtre LE SPLENDID

01 42 08 21 93

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 23:46

L-APPEL-DE-LONDRES_2693631968632006611.jpg

Marianne ( Vanessa DEMOUY) est dans la jolie salle du restaurant "LA MARSEILLAISE", qu'elle a ouvert à Londres.

Ellé écoute une  chanson de Michel Fugain, "On laisse tous un jour".

 

C'est le 14 Juillet, et trois français viennent chercher un petit coin de leur pays , pour passer la soirée. Ils ne se connaissent pas.

Charles (Philippe LELLOUCHE) est avocat spécialisé dans la Propriété Industrielle, Jean-Christophe (David BRECOURT), un trader qui fuit à la fois le fisc et le peu de reconnaissance des français, pour ceux qui réussissent.

Et François (Christian VADIM), écrivain en devenir et préparant ce qu'il n'imagine être, qu'un Best Seller.

 

Une "alarme" sur leurs portables respectifs va décider de leur avenir. C'est une comédie optimiste, pleine de vérités et de belles idées. C'est patriotique, peu réaliste... Utopique!

 

Mais la nouvelle aventure de ces quatre là mérite le déplacement.

 

Philippe Lellouche, l'auteur,  a le talent  d'écrire des dialogues sur mesure pour cette Dream Team, et Christian Vadim - comme à chaque fois - est le mieux servi... Il fait rire, et rire encore...

 

Une bonne soirée, et un succès annoncé !!!

 

La mise en scène est de Marion SARRAUT, assistée de Clémence CARAYOL.

Un très beau décor de Véronique JAMET, sous des lumières de Jacques "Magic" ROUVEYROLLIS.

 

La productrice de cette pièce est Corinne BERRON, une jeune femme délicieuse dont l'humour est la vie, accompagnée d'une chienne adorable, prénommée Jacqueline, qui fait grand cas de la vie de sa maîtresse...


 

 

 

 

Du mardi au samedi à 20H00

Matinée   le  samedi à 17H00

 

 

 

Théâtre du GYMNASE

01 42 46 79 79

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 00:42

Chamoux.jpeg

La première fois où j'ai vu Camille CHAMOUX sur une scène, c'était dans une salle de Boulogne-Billancourt, où je n'ai jamais eu l'occasion de revenir.

Elle m'avait fait, bel effet. Elle arrivait en Rock Star, dans un nuage de fumée, avec la musique qui allait avec, le public était sous le charme de cette torpille qui faisait rire.

 

Ce soir, elle parle gentiment à son journal intime pendant que chacun prend place. J'ai même été obligé de dire "Chut!" à mes voisins qui ne s'étaient pas aperçus que la comédienne commençait, salle encore allumée.

 

Elle met sur son électrophone, du Serge Lama, Marie Myriam, ou "La Bohème" de Charles Aznavour.

 

Elle nous raconte qu'elle ne se sent pas à son aise, Génération X, entre les Papys Boomers, ("Ils ont connu LE PALACE, eux! Aujourd'hui c'est une salle moche, mal rénovée, avec de vilaines peintures sur les murs, notamment de Coluche...") - Je lui donne totalement raison -

Et la Génération Y !!!

 

Et tout cela est prétexte à une belle écriture, une interprétation soignée, élégante, qui déclenche le rire, et l'émotion d'une véritable tendresse.

 

Nous avons tous connu une institutrice comme la sienne, comme nous avons tous le souvenir d'une mauvaise parole dans notre enfance, à l'image de celle de son professeur de danse: "Madame Chamoux, il faut retirer Camille du Cours de danse, elle n'est pas assez souple et ne sera jamais danseuse !!!"

 

A la fin de ce show, Camille CHAMOUX, fait preuve de sa grâce et de la maîtrise de ses entrechats, et même si elle n'est pas danseuse "Etoile", elle est agréable à regarder virevolter avec talent. Et puis, elle a surtout l'art de séduire ceux venus en nombre, l'applaudir et l'immense pouvoir de les faire rire.

 

Un très joli et tendre spectacle, qu'il serait bien crétin de manquer... Venez, vous tomberez sous le charme...

 

La mise en scène est de Marie DOMPNIER et les lumières de Quentin VOUAUX.

 

 

 

Du mardi au vendredi à 21H00

Le  samedi  à 16H00 et 21H00

 

 

Théâtre du Petit-St Martin

01 42 08 00 32

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 23:27

cowboymouth-40x60-web_1.jpg

Sam Shepard a écrit ce monument décadent, avec Patti Smith, très peu de temps après le légendaire "ZABRISKIE POINT", mis en scène par Michelangelo Antonioni, qui détruisait déjà l'ère Beatnik pour laisser naître ce qui devait devenir le Punk...

 

C'est à cette époque qu'ils s'enferment, elle et lui, au "Chelsea Hôtel" à New-Yok, pour écrire cette pièce hors norme.

 

Marie BARRAUD, s'est modelée une tronche et une allure très proche de Patti Smith, c'est tout à fait étonnant.

Cette excellente comédienne a suivi une fomation de Claquette à l'école "Swing Tap", on comprend alors son aisance dans la belle démonstration que fait Cavale (son personnage).

 

CALI, fait ici de beaux débuts au théâtre, et il n'a pas donné dans la facilité.

Et même si la sensibilité et l'interprétation de sa partenaire peuvent le vampiriser, il s'en sort fort bien.

 

La mise en scène est de Nicolas TARRIN, plus connu pour ses apparitions dans de belles comédies, notamment dans la Compagnie Azzopardi, et je me souviens l'avoir applaudi dans du Feydau à La Comédie des 3 Bornes.

 

Il a fait l'adaptation de COWBOY MOUTH avec Marie BARRAUD.

 

Une surprenante participation d'Andrey ZOUARI.

 

Les décors: Olivier PROST - Accessoires: Charlotte BOUY - Lumières: Mohamed MAARATIE - Sculpteur: Jean GODEMENT - Stylisme: Louis GROS.

 

Ne manquez surtout pas la fin de cette épopée d'un âge nouveau d'Outre Atlantique, souvenir d'une époque révolue...

 

 

Du mardi au samedi à 19H00

Matinée   le  samedi à 16H30

 

 

 

Théâtre de LA GAÎTE MONTPARNASSE

01 43 22 16 18

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 00:17

Flyers Dan pour impression réduit

La dernière fois que je suis venu au XXème Théâtre ne remonte qu'à quelques semaines, nous étions 38 dans la salle...

 

Alors, quel plaisir de voir ce Théâtre quasiment plein, pour applaudir Daniel DELANNOY, qui présentait son spectacle GENERATION ROCK N'ROLL.

 

Et ce "jeune" homme soixantenaire ne se ménage pas, il est souple et dégage un entrain qui fait danser une bonne partie de la salle.

 

Daniel, c'est aussi le chanteur des "Socquettes Blanches", un groupe qui fait revivre les "Chaussettes Noires", depuis plusieurs décennies.

C'est dire que ce soir, "ça bougeait", pour le plus grand plaisir de chacun.

 

Un orchestre à la hauteur: Pierre CHEREZ (Guitare), Andras MITCHELL (Guitare basse), Jean-Bernard LEPAPE (Batterie), Mickaël MARTY (Saxophone) et Manu BREAL (Trompette). Les "Cuivre", c'est le luxe de tout  Rocker !!!

Au clavier, un talentueux Pascal SIMONI.

Deux Sexy Lady's qui font les les Choeurs, moulées dans un pantalon en paillettes noires, du meilleur effet. Laetitia MALECKI et PUSSY CAT.

 

Dans la salle, des inconditionnels et des acteurs de l'époque, comme par exemple Jean Veidly, (bassiste des Pirates), et aussi des "mémoires" de ce temps béni, comme Hervé Mouvet qui a écrit avec Jean Chalvidant, une histoire de tous les groupes de cette époque, devenue "Bible".

 

books 003(Editions Lanore)

 

 

 

Une très belle soirée que cette GENERATION ROCK N'ROLL, et je ne manquerais pas de vous informer des prochaines dates !!!

 

 

 

 

Merci Monsieur Daniel DELANNOY  et

BRAVO, pour la surprise de ce rappel , une chanson de Gilbert BECAUD, si bien interprétée!!!

 

 

 

 

 

 

www.socquettes-blanches.com

 

 

Lundi 17 Février 2014

VINGTIEME THEÂTRE

01 48 65 97 90

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 00:48

SITE-MEME-PAS-VRAI.jpg

Il est évident de penser que: "Bon sang ne saurait mentir". Cette comédie est un bijou d'écriture, et par bonheur, elle est magistralement interprétée.

 

Les auteurs: Nicolas POIRET, fils de Jean et de Caroline Cellier. Il aurait pu sombrer dans la fénéantise, voire devenir Jet Setter, que nenni !!! Il écrit dans l'esprit de son papa, et Sébastien BLANC, le co-auteur a une telle complicité, que c'est un peu la magie du duo Poiret-Serrault retrouvé... Quel bonheur, pour le spectateur !!!

Ces deux-là, ont une grande carrière d'auteurs de théâtre qui s'ouvre à eux.

Dans cette pièce, un beau décor de Stéphanie JARRE, très mobile, bien en phase avec le déroulé de la pièce.

La mise en scène est de l'excellent Jean-Luc REVOL.

 

Une distribution à la hauteur de ce texte, qui fait rire toutes les dix secondes.

 

Raphaëline GOUPILLEAU, ne devrait  plus quitter la comédie, elle a une vraie force comique. Elle joue comme le faisait Jean Poiret, une classe identique.


Bruno MADINIER, c'est le filleul idéal de Pierre Mondy, avec lequel il jouait un rôle récurrent à la télévision.

 

Christophe GUYBET, m'avait déjà fait rire dans "Ma co-locataire est encore une garce". J'aime le père Henri, et j'aime le fils.

 

Thomas MAURION, je l'avais vu dans "Panique à Bord" au "Tristan-Bernard", il était aussi de la troupe de "Belles, Belles, Belles".

 

Anne BOUVIER, je disais d'elle dans "En réunion", (Petit-Montparnasse), qu'elle était éblouissante. Cette première impression est confirmée et j'y ajoute, qu'elle est touchante.

 

Pour finir cette affiche de rêve, une fantastique Valérie ZACCOMER, (ex-Perimony). Elle est belle, drôle, sensuelle. Et - elle aussi - devrait s'orienter vers la Comédie, c'est une future tête d'affiche.

 

Une pièce à ne voir, que seulement si vous aimez rire !!! Sinon, restez devant votre poste de télévision, mais vous ne saurez jamais, ce que vous manquez !!!

 

 

 

Du mardi au samedi à 20H30

Matinée   le samedi à 17H00

 

 

Théâtre SAINT-GEORGES

01 48 78 63 47

 

www.theatre-saint-georges.com

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 23:36

Robert

 

En raison du nombre grandissant de visites sur mon blog, j'ai été contacté par une chaîne de la TNT, pour faire une chronique  Théâtrale hebdomadaire.

 

Alors merci de cliquer sur chacune de mes chroniques, même si vous ne les lisez pas entièrement.

 

Ce qui n'est pas le cas des comédiens dont je me fais grand plaisir à souligner le talent, et à envoyer des spectateurs dans toutes les salles, et bien évidemment dans les plus petites.

 

Merci de votre fidélité.

 

 

 

 

 

Amitiés.

 

 

 

 

Robert BONNARDOT

logo3


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 22:40

Segur.jpeg

Le principal intérêt de ce spectacle est le plaisir de voir Bérangère DAUTUN, sur une scène de théâtre.

 

En revanche, le texte de Joëlle FOSSIER m'a laissé sur ma faim. J'attendais une biographie brillante, émaillée de souvenirs d'écriture, et d'anecdotes d'auteur.

 

Je n'adhère pas à la transposition "in situ". Je n'avais pas envie que la Comtesse de Ségur parle de "Mobile" et de "Surfer sur le Web"...

 

J'ai aussitôt "décroché".


Ce parti pris et arrêté, il fallait en faire une version parodique, et drôle, tout en soulignant le talent de cette Comtesse, que nous ne cesserons de lire, avant longtemps.

 

La mise en scène est de Pascal VITIELLO, assisté de Fabien HELLER. Les belles incrustations photographiques sont de Bruno Baccheschi. Le son est assuré par Sylvain Denis, les lumières de Jeremy Izad.

 

Durée annoncée: 1H15 (Ce soir 1H04)

 

 

 

Du mercredi au samedi à 19H00

Matinée  le   dimanche à 15H00

 

 

 

Théâtre LE RANELAGH

01 42 88 64 44

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 01:04

Einstein.jpeg

Depuis que Eric-Emmanuel SCHMITT a repris ce théâtre, il en a fait un écrin confortable, où l'on se sent bien, et - pourvu que ça dure - il n'y a que de bonnes surprises.

 

Cette pièce dont il est l'auteur, est interprétée avec talent par un Jean-Claude DREYFUS au sommet de son art, pathétique et bouleversant.

Quand je pense au personnage sautillant qu'il était dans les années 70 à L'Alcazar de Jean-Marie Rivière, qui aurait alors pu penser qu'il deviendrait ce comédien plein d'émotion...

 

Francis HUSTER, est bien évidemment un crédible Albert Einstein, il joue à la fois avec la profondeur du texte et une incroyable légèreté de mouvements. Du beau travail, quel comédien !

 

Dan Herzberg, est un agent du FBI inquiétant, obtus et représentatif de cette armée de l'ombre, ayant peur du Communisme et de bien d'autres choses.

 

L'excellente mise en scène est, une fois de plus,  de Steve SUISSA, (assisté de Stéphanie Froeliger),  avec un très beau décor de Stéphanie JARRE.

Les costumes de la distinguée Pascale BORDET. Des lumières de Jacques "Magic" ROUVEYROLLIS, (assisté de Jessica Duclos).

Vidéo de Antoine MANICHON, à qui l'on doit peut être, les très réussis effets sonores. Le clapotis de l'eau du lac donne de la dimension aux rencontres des deux personnages principaux.

Des musiques de Maxime RICHELME.

 

Attaché de presse: Pierre CORDIER assisté de Guillaume ANDREU.

 

L'affiche idéale - Une réunion stupéfiante  de talents, dans chaque domaine.

 

Un succès annoncé !!!

 

Durée: 1H20

 

 

Du mardi au jeudi   à 21H00

Vendredi et samedi à 19H00

Matinées Samedi à 15H00 et Dimanche à 17H00

 

 

 

 

Théâtre RIVE-GAUCHE

01 43 35 32 31

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 23:41

Mailhot.jpeg

Régis MAILHOT, a suivi les traces déposées sur le chemin de son oncle, Jacques.

 

Dans "Reprise des Hostilités", il nous annonce qu'il veut tout arrêter, que ce n'est plus possible d'être un humoriste incisif et mordant dans notre beau pays.

Force est de reconnaître, qu'il n'a pas tout à fait tort. Desproges,  Coluche et Thierry Le Luron, seraient obligés d'employer un cabinet de juristes à l'année...

 

Alors Régis, déclare: "J'arrête !", et en 1H35, il tente de nous convaincre de toutes les raisons qui l'incitent à se trouver une nouvelle voie... Mais, pas d'inquiétude ce talentueux trublion, qui écrit bien et dérange, fait les beaux jours des auditeurs de Stéphane Bern, à la radio.

Il a sa pertinence et  l'impertinence que nous aimons, dans "La Revue de Presse" sur "Paris-Première".

 

Un public de fidèles, plus soixantenaires que trentenaires, et ils rient beaucoup dans la salle.

Régis, nous propose un spectacle complet, et contrairement à d'autres, on sent qu'il resterait volontiers plus longtemps avec nous, si un autre spectacle n'était prévu à l'horaire suivant.

Régis MAILHOT, nous assène ses tirades et ses certitudes, et il a toujours le dernier mot.

 

A la prochaine fois, Régis !!!!

 

 

Du 21 janvier au 12 avril 2014

à 19h00

 

 

 

Théâtre du Petit Saint-Martin

01 42 08 00 32

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article

Présentation

  • : SORTIES à PARIS par Robert BONNARDOT
  • SORTIES à PARIS par  Robert BONNARDOT
  • : Chronique de tous les spectacles vivants à Paris et banlieue.
  • Contact

Recherche

Liens