Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 02:14

Belge.jpg

Le spectacle a débuté avec vingt minutes de retard, par une première partie avec ODAH et DAKO, ils improvisent une histoire en Rap, à partir de mots récupérés auprès du public. Ils se produisent au Petit Palais des Glaces. (Vendredi et Samedi à 21H30, matinées Samedi et Dimanche à 18H00).

 

Entrée en scène et en musique de Nawell Madani, le public est acquit, il est jeune, principalement féminin et très indiscipliné. Tout autour de moi, les portables textotent sans discontinuer...

 

D'évidence, toutes ces jeunes filles sont d'origine Algérienne, comme l'artiste, née en Belgique où elle a grandi.

Elle danse fort bien, entourée de trois danseuses et d'un danseur, tous talentueux.

 

Nawell Madani a un "portefeuille" de voix qui vont se révéler d'une grande aide dans la création de futurs rôles.

 

Je n'ai pas tout compris du vocabulaire qu'elle partage avec son public, tout le monde riait aux éclats, et je ne comprenais pas pourquoi...

 

Le spectacle est mis en scène par Ali BOUGHERABA.

 

Par le plus grand hasard, je me suis retrouvé assis à côté de celui qui l'a découverte, qui a aussi été le mentor de Djamel Debouze, que tous appellent "Papy".

 

Elle lui a rendu, à la fin du spectacle, un vibrant hommage, visiblement très émue.

 

Il faut souligner, les très belles lumières qui donnent une réelle dimension au show.

 

Durée: 1H15

 

 

Mercredi, jeudi, vendredi et samedi à 21H15

 

 

 

PALAIS DES GLACES

01 42 02 27 17

 


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 23:06

image 119 1

J'avais eu la plaisir de découvrir ce spectacle atypique, une caricature des Cours de Théâtre, plus ou moins talentueux.


C'était un  Show Case à La Gaité Montparnasse, il y a quelques belles lurettes, et comme je l'avais trouvé particulièrement brillant, je suis revenu les applaudir au Théâtre des Mathurins, où ils se sont posés.

 

Il faut inventer des abonnements, ils sont 15 dans la troupe, je veux tous les voir sur scène, tout est improvisé à chaque minute, et c'est drôle, et on ressent de grandes bouffées de talent... Même si en 1H20 de spectacle, il peut y avoir quelque faiblesse...  Le résultat est somptueux !!!

 

J'ai vraiment envie de les connaitre tous, mis en scène par le meneur de jeu, Igor MENGJISKY.

 

Un bon début de soirée, qui va vous donner du bonheur, avant d'aller dîner, A prévoir dans votre agenda... ou votre Tablette, pour les néo-branchés...

 

 

Du mardi au samedi   à 19H00

Et Matinée dimanche à 15H30

 

 

Théâtre des MATHURINS

01 42 65 90 00

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 01:06

peripherie.jpg

Il est des pays ou le passage du périphérique est plus difficile qu'ailleurs... Et dans les deux sens.

 

Nous sommes dans un bidonville, quelque part en Turquie, au milieu de deux histoires: L'une s'est passée vingt ans plus tôt, et l'autre est diffusée en direct à la télévision.

 

Des personnages attachants, une musicienne de talent, qui passe de la guitare rythmique, à la basse et nous éblouit au violon. Cette jeune femme qui est l'illustration sonore de cette représentation s'appelle Céline OTTRIA.

Ce spectacle a été écrit par Sedef ECER, qui joue dans la pièce une vedette de la télévision, qui anime une émission comme l'était "Porte Bonheur", de Patrick SABATIER, en d'autre temps.

 

Le seul reproche à cette soirée, c'est que le narratif est trop présent, il pourrait être allégé et sembler moins lourd, avec des incursions vidéo.

 

Une efficace mise en scène de Thomas BELLERINI, assisté de Mathilde CAZENEUVE.

Les costumes sont signés par Jean-Philippe THOMANN.

 

Tous les comédiens sont excellents: L'auteure déjà citée, Sedef ECER, Anahita GOHARI, Lou de Laâge, (une comédienne à suivre, on va en entendre parler), Adrien NOBLET, (Une belle aisance), Christian PASCALE et une émouvante Zsuzanna VÀRKONI.

 

Cette double histoire, c'est "le noir et le blanc", ou le "Yin et le Yang".

 

 

Lundi, mardi, mercredi et jeudi à 21H00

Du lundi 3 au jeudi 27 mars 2014.

 

 

 

Théâtre de SURESNES  JEAN VILAR

01 46 97 98 10


Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 00:33

Bail.jpg

C'est "La Fureur de Vivre", made in Great Britain.

 

Un bar triste et minable, on y boit même du "Label 5", ce qui est au Whisky, ce que "Le Crémant" est au Champagne.

Barney, l'hôte des lieux, s'apprête à fermer son établissement, le bar d'en face lui a piqué la plus grande partie de sa clientèle.

Deux filles du bas-fond de la vie semblent y avoir leurs habitudes, Yvonne et Simone.

Un écorché vif "Gil", est toujours sur le point de franchir la ligne du mauvais côté.

Et il y a Raymond Le Gendre, que Gil veut assassiner, il lui a pris sa "meuf", en fait une jeune fille sur laquelle il phantasme de très loin...

 

L'atmosphère est si pesante, qu'elle est semblable à celle "Des Souris et des Hommes" de John Steinbeck.


C'est dire que Che WALKER, l'auteur,  a de bonnes références et Alex DISDIER en a fait une fidèle adaptation dans un français imagé, il interprete Raymond Le Gendre, "Le tombeur de ces dames"...

 

Tous les comédiens sont excellents, Sandrine BINET est "Simone", (dans ses moments de colère, je n'ai pas tout compris de son texte), mais cela n'enlève rien à son talent.

Céline Le COUSTUMER est "Yvonne", un rôle difficile qu'elle maitrise parfaitement.

Tom  SVALDI est "Gil", et il fait là,  très belle composition.

Michaël LOUCHART est "Barney", le barman tout près de la fermeture, il nous fait croire à son rôle.

 

Olivier TROYON a assisté Alex Disdier dans la mise en scène et le décor a été imaginé par LA COMPAGNIE UBUESQUE.

 

Du théâtre d'émotion, des artistes investis par leurs rôles.

Du talent !!!

 

 

 

Jeudi, Vendredi, Samedi à 21H30

Et  aussi   le   Dimanche  à 18H00

 

 

A LA FOLIE THEÂTRE

01 43 55 14 80

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 22:48

affiche_les_vaiseaux_du_coeur.jpg

Il y a trois ans, j'avais bien aimé le spectacle proposé par Josiane PINSON, "Psy Cause(s)", qu'elle interprétait au Théâtre des Mathurins.

 

Josiane PINSON, c'est une narratrice de talent, (sa voxographie est éloquente), et dans cette adaptation d'un succès de Benoîte Groult, elle fait merveille.

 

Serge RIABOUKINE, c'est l'image de l'acteur que l'on reconnait aussitôt, pour l'avoir vu mille fois, au cinéma, à la télévision, sans poser un nom sur le visage. Grâce au théâtre, ce soir je sais le sien et je ne l'oublierai pas.

Il est excellent en marin breton.

 

La mise en scène est de Jean-Luc TARDIEU, le décor - spartiate - de Pierre-Yves LE PRINCE.

Des costumes - très simplifiés - de Marie CREDOU.

Jacques "Magic" Rouveyrollis concepteur des lumières et Michel Winogradoff est crédité de la musique...

 

Je n'ai reconnu ni le talent du premier, ni les notes de l'autre...

 

Peu importe, c'est une belle histoire, Josiane PINSON sait nous faire rêver !!!

 

 

Du mardi au samedi  à 19H00

Matinée le dimanche à 17H00

 

 

 

Théatre du Petit-Montparnasse

01 43 22 77 74

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 01:49

Croisiere-d-enfer.jpeg

"Cette année là" de Claude François, débute et achève le spectacle.

 

En 2011, j'avais vu "Vacances d'Enfer", au Théâtre du Gymnase. Martine et Christian Lambert, se préparaient à une croisière hommage: "Claude François, Alexandrie, Alexandra".

Et, c'est à ce voyage où nous sommes conviés au Théâtre des Variétés, jusqu'au 27 avril prochain.

 

Ce sont les nouvelles aventures proposées par les "Chevaliers du Fiel", Eric CARRIERE (Docteur en Sociologie) et Francis GINIBRE, (Diplômé des Beaux Arts).

Ces deux là se sont connus en 1980. Heureuse rencontre et belle complicité.

C'est Eric CARRIERE (le grand), qui écrit tout et Francis (le moins grand) a bien d'autres talents.

 

Je l'ai déjà écrit, il y a quelques années, et au risque de me répéter, je trouve qu'il y a dans ce duo une magie comparable à celle de Laurel et Hardy.

 

A l'image du premier opus de cette histoire, ils interprètent tous les personnages - avec des changements de costumes et de perruques, d'une virtuosité étonnante...

Bravo à celui - dans la coulisse - qui aide à cet exploit.

 

Nous retrouvons la "belle maman", et le curé si... particulier...

 

S'y ajoutent une maîtresse de Christian, assortie de son mari cocu et plombier à bord du paquebot, une femme de chambre, un valet - sourd et presque muet - (qui réserve des surprises) et un commandant de bord très... gay.

 

Au passage, François Hollande est habillé pour l'hiver, Cahuzac et l'ancien mari de Anne Sinclair, ne sont pas oubliés...

 

Un très joli décor, bien éclairé et une joie communicative qui fait rire une salle archi-pleine, tous les balcons et les strapontins de l'orchestre sont occupés.

A voir, sans faute, quand on aime rire... Par plaisir !!!

 

Durée: 1H30 (Au final, tous les personnages viennent saluer)

 

 

Jusqu'au 27 avril 2014

 

Du mardi au samedi  à 20H30

Matinée le dimanche à 16H30

 

 

 

Théâtre des VARIETES

01 42 33 09 92



Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 01:27

Gabris.jpg

Charlotte GABRIS est Suisse, née à Lausanne d'une maman allemande et d'un papa américain... Psychiatre Lacanien...

 

Si son père introspecte, Charlotte observe finement tout ce qui l'entoure, et nous le restitue avec la précision horlogère dont son sol natal est - sans conteste - le maître absolu.

 

Cette grande fille romantique est capable de nous servir des atrocités de langage, à faire rougir la moindre ménagère, pourtant bien avertie.

Elle sait faire rire une salle pleine, laquelle se raconte à la sortie les meilleurs passages du spectacle.

 

Charlotte est mise en scène par JARRY, cet humoriste "Atypique" qui fait succès au Théâtre TREVISE, et que je recommande d'aller voir, comme je le fais - avec plaisir- pour cette jolie fille, capable de nous faire vibrer avec des vers de Musset, avant de nous faire détester à jamais, le Slam.

 

Charlotte GABRIS, est au bord d'un long chemin de succès !!!

 

 

 

Chaque mercredi à 21H30

 

 

Théâtre LE SPLENDID

01 42 08 21 93

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 22:32

Marguerite-et-moi.jpg

Ce spectacle est la somme et l'entrecroisement de différents entretiens que Marguerite Duras a eu avec plusieurs  interlocuteurs  de talent (1970-1990), comme Pierre Dumayet, Jacques Chancel, Bernard Pivot ou encore le délicieux Bernard Rapp.

Cela débute par des considérations obsessionnelles sur la composition de son placard de cuisine... Cela semble léger et c'est pourtant évocateur du trajet très particulier de la pensée de la romancière.

 

Elle est ici interprétée fidèlement par Fatima SOUALHIA MANET. Elle n'imite pas, mais évoque de façon étonnante.

Le phrasé, les attitudes et les tenues vestimentaires. On s'y laisse prendre.

 

Christophe CASAMANCE se fait le porte paroles des journalistes déjà cités. il met parfaitement en valeur le travail de sa partenaire.

 

On demande à Marguerite Duras:

- "Mais, vous admettez qu'il y ait des gens qui pensent autrement que vous?"

- "Euh... Non! Je ne l'admets pas !"

 

Et alors, tout est dit !!!

 

Un témoignage qui a de l'allure, d'après une idée originale de Dominique Terrier, sous des lumières de Flore Marvaud et une musique de Thomas Matalou.

 

La mise en scène est signée des deux comédiens, la scénographie est de Ludovic Billy.

 

Durée: 1H05

 

 

 

Du mardi au samedi  à 19H15

Mais   le dimanche    à 20H30

 

 

Théâtre de BELLE VILLE

01 48 06 72 34

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 00:34

Errance-moderne.jpg

Dans ma chronique sur la pièce "A VIES CONTRAIRES", je disais ma certitude d'aller voir Alexandre TEXIER dans le One Man Show, dans lequel il devait prochainement se produire.

 

J'y suis allé ce soir, et pour paraphraser mon ami Paul Léderman: "C'est tout ce qu'on aime".

C'est bel exploit de remplir le Petit Hébertot, un lundi à 21H30...

Alexandre TEXIER l'a fait, Bravo !!!

 

Pour obéir à son papa, le jeune Alexandre qui rêve de devenir comédien, va chercher un "vrai" métier.

Prudemment, il commence par une agence d'Intérim où il est reçu par une secrétaire atypique, qu'il nous fait vivre, plus vraie que nature. Belle composition.

 

Il rencontrera ensuite un "P'tit Chef" au front bas, obtus et névrotique, puis un "Chef de Poste", ex-militaire dans une société de gardiennage de sécurité.

En fin de parcours, il va buter et réveiller un clochard misanthrope et cultivant une certaine philosophie du Rosé...de Provence... Et même d'ailleurs.

 

Alexandre TEXIER, donne voix, attitude, tics, gestes et gestuelle à toutes ces rencontres, c'est drôle et terriblement plaisant.

 

Le comédien est co-auteur de ce joli moment de théâtre avec son frère Charles TEXIER, il est mis en scène par Jill Gagé Derry.

 

Les lumières sont de Pierre-Arnaud Briot, et l'affiche est signée par Stéphanie Pucheu. (Bande son: Yann Brossier).

 

Si ce n'est déjà fait, allez le voir dans " A VIES CONTRAIRES" au Petit Théâtre des Variétés, du mardi au samedi à 20H45.

 

 

L'ERRANCE MODERNE

Chaque Lundi à 21H30, jusqu'à la fin Mars 2014 (pour l'instant...)

 

 

 

Théâtre du Petit Hébertot

01 42 93 13 04

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 00:45

A_Suivre_ISABEAUdeR_web.jpg

En 2009, j'avais adoré "Tenue correcte exigée", deux ans plus tard j'ai beaucoup ri dans "Faux Rebond", pièce à sketchs de Isabeau de R, et ce soir nous étions sous le charme de son nouveau spectacle: "A Suivre !", mis en scène par la pétulante et sympathique Hélène SERRES.

 

C'est bien écrit, c'est drôle, c'est frais et comme toujours, le résultat d'une fine observation.


Fi de ces pseudos humoristes au "Stand Up" inintéressant et tellement répétitif.


Avec Isabeau de R, vous allez vous réconcilier avec le rire et l'esprit.

 

Je termine cette semaine de théâtre en beauté, avec une comédienne élégante, au charisme évident.

 

Une vraie bonne soirée à passer au Théâtre de Dix heures.

 

Ribaud qui s'en dédit, puisque je vous le dis !!!

 

 

 

Du Jeudi au Samedi à 20H15

 

En raison du succès, PROLONGATION jusqu'au 24 Mai 2014 (Irrévocable!)

 

Ensuite, à Narbonne les 4, 5, et 6 Juin

A Lyon, (du 23 au 26 Juin)

En Juillet, au Festival Off en Avignon

 

 

 

Théâtre de Dix-Heures

01 46 06 10 17

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article

Présentation

  • : SORTIES à PARIS par Robert BONNARDOT
  • SORTIES à PARIS par  Robert BONNARDOT
  • : Chronique de tous les spectacles vivants à Paris et banlieue.
  • Contact

Recherche

Liens