Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2020 2 17 /11 /novembre /2020 22:36
Photo: Vosges Matin

Photo: Vosges Matin

Je ne comprends pas toutes ces émissions qui se substituent aux fourches caudines  de la Justice.

 

C'est du grain à moudre pour la défense - honorable - d'un personnage abominable.

 

Dès que je l'ai vu en larmes, une rose à la main, j'ai dit à tout le monde:

- C'est lui !

On ne me croyait pas: "Un garçon si éploré, tellement malheureux".

Pour moi, "il jouait faux !"

 

Et j'apprends aujourd'hui que la gendarmerie a eu le même sentiment que moi, dès le départ.

 

Ce Jonathann Daval me fait penser à Patrick Henry qui réclamait devant les caméras qu'il fallait arrêter le coupable... Pour le meurtre du petit garçon, qui était enroulé dans un tapis... Sous son lit, au moment même où il paradait devant la Presse.

 

Laissons ce procès se dérouler.

Les parents d'Alexia doivent pouvoir faire leur deuil et s'occuper de leurs petits enfants.

Ces gens sont admirables, une gentillesse émouvante...

 

 

Robert BONNARDOT

17 Novembre 2020

 

Jonathann DAVAL ou le Mensonge incarné...
Jonathann DAVAL ou le Mensonge incarné...

Partager cet article

Repost0

commentaires