Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 12:38
Photos: Robert BONNARDOT

Photos: Robert BONNARDOT

L'Opel MÉRIVA, c'était une voiture qui ne tenait pas ses promesses.

Un joli miroir aux pigeons.

À première vue, elle était séduisante avec l'antagonisme de ses portes, sa dimension et son allure de Monospace élégant.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  OPEL MÉRIVA  CLASSIC COSMO EASYTRONICDans la Série: Souvenirs de mes volants:  OPEL MÉRIVA  CLASSIC COSMO EASYTRONIC

1598 cc   105 CV   1,6 l

Après, on déchante vite, peu de rangements à l'avant, des sièges aussi confortables qu'une planche de bois dans le dos.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  OPEL MÉRIVA  CLASSIC COSMO EASYTRONICDans la Série: Souvenirs de mes volants:  OPEL MÉRIVA  CLASSIC COSMO EASYTRONIC

Un moteur poussif, on cherche les Chevaux promis, sans les trouver.

Une voiture qu'il ne fallait pas garder longtemps, tant mieux, c'est mon cas.

Elle semble peu fiable, des dizaines de forums d'anciens propriétaires de ce modèle décrivent bien des problèmes et tous prétendent que la voiture a une obsolescence programmée vers

120 000Km.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  OPEL MÉRIVA  CLASSIC COSMO EASYTRONICDans la Série: Souvenirs de mes volants:  OPEL MÉRIVA  CLASSIC COSMO EASYTRONIC

Elle ne fait plus partie de la gamme Opel, et je n'ai trouvé personne pour le regretter.

 

 

Robert BONNARDOT

13 Juin 2020

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  OPEL MÉRIVA  CLASSIC COSMO EASYTRONIC
Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  OPEL MÉRIVA  CLASSIC COSMO EASYTRONIC

Partager cet article

Repost0

commentaires