Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 12:55
Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  MAZDA 6 et MAZDA 3

En 2007, je ne me souviens pas, par quelle opportunité, je me suis retrouvé chez MAZDA, sinon le bon souvenir de la MX5 de 1993.

Donc, deux nouvelles brèves expériences avec cette marque nippone.

D'abord la MAZDA 6, un 2,0L de 1999 cm3, 4 cylindres et 16 soupapes.

147 CV et 9 CV fiscaux.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  MAZDA 6 et MAZDA 3

Une ligne presque sportive, cette voiture remplaçait la triste 626.

Mais, en fait rien de bien émoustillant, on se lasse vite de sa lourdeur .

J'ai préféré la MAZDA 3 T260 MPS.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  MAZDA 6 et MAZDA 3

Un 2,3L de 260 CV avec

2261 cm3.

Un Turbo efficace, une auto nerveuse et agile et, ce qui ne gâte rien, un équipement de série bluffant.

La même boîte mécanique à 6 vitesses que sa grande sœur.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  MAZDA 6 et MAZDA 3Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  MAZDA 6 et MAZDA 3

Voila une bombinette avec laquelle il est plaisant d'enchaîner des séries de virages, elle fait merveille.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  MAZDA 6 et MAZDA 3

On quitte vite MAZDA, dès la première confrontation avec un concessionnaire de la marque, les frais d'entretien dépassent l'entendement...

 

Robert BONNARDOT

2 Juin 2020

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  MAZDA 6 et MAZDA 3
Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  MAZDA 6 et MAZDA 3

Partager cet article

Repost0

commentaires