Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2020 5 29 /05 /mai /2020 14:26
Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  PONTIAC GTO "The Judge"

En 1969, comme j'avais déjà eu deux Mustang, et que tout le monde en avait une dans mon quartier, j'ai voulu trouver autre chose, pour ne pas faire comme les autres.

Monsieur de Vomecourt, qui était aux commandes des Relations Publiques de GM France, me proposa la PONTIAC GTO surnommée: "THE JUDGE".

C'est le premier "Muscle-Car" de l'histoire, elle était dérivée de la Pontiac Le Mans.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  PONTIAC GTO "The Judge"Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  PONTIAC GTO "The Judge"

Un gros moteur V8 de

400 cm3 et 360 CV 6,6L.

Autant dire que c'était un gouffre, une boîte automatique 4 rapports, plutôt poussive.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  PONTIAC GTO "The Judge"

Mon envie de me différencier n'a pas tenu le coup longtemps. J'avais déjà peu apprécié la Camaro, un peu plus la Firebird, mais force de reconnaître qu'aucune de ces voitures n'avaient le charme et la maniabilité d'une Ford Mustang.

J'ai abandonné très vite la GTO pour me retrouver avec un beau cabriolet Mustang bleu nuit.

Je n'ai pas été le seul, car dès le début des années 70, il y a eu un essoufflement des ventes de ces voitures gourmandes et frôlant l'obésité. 

Maintenant, elles font fureur aux États-Unis, elles y sont très recherchées par des amateurs de tuning disgracieux.

 

 

Robert BONNARDOT

29 Mai 2020

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  PONTIAC GTO "The Judge"
Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  PONTIAC GTO "The Judge"

Partager cet article

Repost0

commentaires