Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 15:28
Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  KIA OPIRUS

C'est toujours amusant de se retrouver derrière le volant d'une voiture que personne ne connait, c'est ce qui m'est arrivé en 2004 avec l'OPIRUS.

 

Ce modèle c'est le début de la notoriété européenne de la marque Coréenne.

 

C'est la première fois qu'une voiture bénéficiait d'une garantie de 5 ans, ils sont même passés ensuite  à 7 ans.

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  KIA OPIRUSDans la Série: Souvenirs de mes volants:  KIA OPIRUS

Il est évident qu'on lui trouve un air de famille avec la Mercedes équivalente.

Mais, contrairement aux allemandes, il n'y a aucune option, tout est de série.

Et il ne manque rien ! C'est même stupéfiant, tout ce qui peut exister pour le confort ou l'aide à la conduite est là !

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  KIA OPIRUS

3,8l     V6   266 CV  3497 cm3

Et pourtant les ventes sont restées très confidentielles. J'en ai parfois croisé une ou deux et visiblement, les conducteurs avaient un âge certain...

 

Ce modèle s'est arrêté en 2010 et a été remplacé par la CADENZA.

 

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  KIA OPIRUS

Cette voiture a été dessinée par Peter Schreyer, à qui l'on doit de belles autos chez Audi.

La Cadenza, n'est pas vendue en Europe.

 

L'OPIRUS, du luxe, un vrai confort. J'ai fait pas mal de kilomètres avec, je garde le souvenir d'une parenthèse ouatée et raffinée.

 

 

Robert BONNARDOT

19 Mai 2020

Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  KIA OPIRUS
Dans la Série: Souvenirs de mes volants:  KIA OPIRUS

Partager cet article

Repost0

commentaires