Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2018 4 11 /10 /octobre /2018 01:26
HARD, adaptée par Bruno GACCIO, dans une Mise en Scène de Nicolas BRIANCON

HARD, une adaptation de Bruno GACCIO, dans une Mise en Scène de Nicolas BRIANCON, assisté de Pierre-Alain LELEU.

Plusieurs personnes à la sortie, parlaient de la série télévisée qui a inspiré ce spectacle, mais personne ne savait sur quelle chaîne et quand ce programme a été diffusé? Comme je suis un piètre téléspectateur, je n'en sais rien.

Tous les comédiens arrivent sur scène au début, en traversant la salle. Ils rejoignent le plateau-église, pour les obsèques de Alexandre.

Sa veuve, mère de ses enfants, chef de la chorale de sa paroisse, va découvrir que la société de son défunt mari, tombé d'un balcon en bricolant, n'est pas - comme elle le pensait - une entreprise de transports de marchandises, mais une enseigne à multiples activités pornographiques...

Et là, c'est le drame...

Nicole CROISILLE, la mère d'Alexandre, en sait plus que sa pauvre bru, Claire BOROTRA.

Stephan WOJTOWICZ, c'est le style même du Second rôle savoureux, dont personne ne sait le nom, mais que tout le monde aime. Il est à l'origine de bien des rires de la soirée !

Il y a aussi:

François VINCENTELLI

Charlie DUPONT

Isabelle VITARI, autre personnage récurrent de série TV, comme "Nos Chers Voisins".

François MARIELLE

Dany VERISSIMO-PETIT

Sarah GELLE

J'ai applaudi beaucoup de ces comédiens, dans d'autres affiches.

 

Décors: Juliette AZZOPARDI

Costumes: Michel DUSSARAT

Lumières: Franck BRILLET

 

C'est sympathique, mais un peu trop long, il y a dix minutes de trop, dont on pourrait se passer...

 

Durée: 1H45

 

Du    Mardi    au    Samedi       à    21H00

Matinées Samedis et Dimanches à 16H30

 

THEÂTRE DE LA RENAISSANCE

01 42 08 18 50

 

Robert BONNARDOT

 

 

 

 

HARD, adaptée par Bruno GACCIO, dans une Mise en Scène de Nicolas BRIANCON
HARD, adaptée par Bruno GACCIO, dans une Mise en Scène de Nicolas BRIANCON
HARD, adaptée par Bruno GACCIO, dans une Mise en Scène de Nicolas BRIANCON

Partager cet article

Repost0

commentaires