Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 00:32
BILLET D'HUMEUR BANCAIRE !!! Courteline n'est pas mort !!!

Le Crédit Lyonnais, devenu LCL, fait de la Pub, avec beaucoup de jeunes comédiens.

"Je rêve d'une banque qui..."

Il se trouve que j'avais à remêttre sur le compte d'un tiers, une somme en espèces.

Je me rends le 11 avril en fin de matinée, dans l'agence bancaire du bénéficiaire.

L'employée saisit le formulaire approprié, qu'elle me fait signer, me remet une carte à insérer dans une machine, qui va avaler mes billets... C'est ce qui devait se passer... Mais la machine tombe en panne.

On m'assure ne rien pouvoir faire, mais je peux laisser la somme dans une enveloppe de dépôt.... Laquelle ne sera traitée que dans quatre à cinq jours...

-Sinon, vous pouvez aller dans n'importe quelle autre agence.

 

A 14H, je me présente à l'agence LCL de la rue La Fontaine.(75016)

Pas de chance, le jeudi cela n'ouvre qu'à 15H...

Je reviens à 16H30, pour apprendre qu'ils n'ont pas la possibilité d'encaisser du sonnant et trébuchant.

Je file avenue Mozart, dans une autre succursale à quelques mètres. Deux personnes sont avant moi. Je suis devant le guichetier à 16H46.

- Pas de chance monsieur, ma caisse est verrouillée à 16H45... Mais allez tout de suite rue de Passy, ils vont pouvoir le faire.

Là encore, on n'est pas en mesure de prendre mon argent:

- Nous n'avons pas la machine !

- C'est l'agence de l'avenue Mozart qui m'a dit de venir chez vous ?

- Je vais les appeler, mais il faut que vous alliez à "Raynouard"... Mais plus aujourd'hui, dès demain...

 

Le lendemain, Vendredi 13, je suis à cette agence située au 23 Bd Delessert (75016).

- On ne prend des espèces que le mardi matin...

- C'est l'agence de la rue de Passy qui m'a dit de venir?

- Je vais leur téléphoner.

- Oui, mais eux doivent aussi téléphoner à celle de l'avenue Mozart qui m'a fait aller chez eux... Je vais avoir besoin de m'en sortir tout de même...

Et miracle, la sympathique jeune femme à l'accueil de LCL Boulevard Delessert, téléphone à la sixième étape de mon parcours du combattant, rue de La Tour.

 

Je file au 118 de cette rue, et en quelques dizaines de secondes, j'en ai terminé...

 

Courteline, n'est vraiment mort...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article

commentaires