Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 01:24

Le texte démarre quand Flaubert demande à Eugène, son valet: "Ai-je grossi?". Et au même moment, je me disais que Jacques Weber est sur le retour de sa finesse de jeune homme. Aucune comparaison avec son apparence dans "Quelqu'un comme vous" ou "Solness, le Constructeur".

Dans ce texte de Arnaud BEDOUET, (librement inspiré de la correspondance de Gustave Flaubert),qui est pour lui un fidèle complice, Jacques WEBER a été gâté.

C'est du "sur mesure", il peut se laisser aller à son tempérament de jeu, et il ne s'en prive pas, toute la palette des émotions, des intonations, il nous fait un GRAND numéro.

Philippe DUPONT, est "Eugène". Un rôle muet, à un "abricot" près.

C'est un peu comme si Jacques WEBER se présentait à un examen d'éloquence, ou à la Conférence du Stage. Ce soir, il remportait tous les concours, haut la main.

Pour encore plus de puissance, le spectacle ne devrait pas dépasser 1H20. Quand la musique fait danser Gustave Flaubert, on pense que c'est fini... Et on repart pour quinze minutes, pas forcément utiles.

Mais bravo Jacques WEBER, une belle soirée de théâtre, sur un plateau magnifique, celui du magique Théâtre de L'Atelier.

 

Durée: 1H35

 

Du mardi au samedi  à 20H30

Matinée le dimanche à 15H30

 

THEÂTRE DE L'ATELIER

01 46 06 49 24

 

GUSTAVE avec Jacques WEBER

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert BONNARDOT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : SORTIES à PARIS par Robert BONNARDOT
  • SORTIES à PARIS par  Robert BONNARDOT
  • : Chronique de tous les spectacles vivants à Paris et banlieue.
  • Contact

Recherche

Liens